Histoire vécue Psychologie > Confiance en soi      (772 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je regrette d'avoir envié ces personnes sûres d'elles

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 414 lectures | ratingStar_225284_1ratingStar_225284_2ratingStar_225284_3ratingStar_225284_4
je suis tout à fait d'accord avec vous, j'ai vécu cela et j'ai mis très longtemps à m'en remettre si je m'en suis remis encore... et cela s'est reproduit avec un ami que je voulais aider, très orgueilleux , très fier, je recherchais en eux un peu de cette assurance si c'est de l'assurance, je croyais qu'ils avaient une grande confiance en eux et beaucoup d'intelligence... mais j'ai compris qu'ils leur manquait quelque chose d'essentiel qu'ils ont trouvés en moi, la spontanéïté, la simplicité, nous avons tous des valeurs en nous. je ne l'ai envie plus maintenant surtout celle qui fut mon premier amour, si je lui ai donné tant d'importance c'est que je manquais de confiance en moi... aujourd'hui j'ai fait pas mal de travail sur moi même et j'ai davantage confiance en moi, je n'irais plus vers ce genre de personnes, maintenant je pourrais aussi aller vers une personne qui manque de confiance en elle plus facilement et l'aider à se mettre en valeur, avant ce n'aurait pas été possible. ces personnes qui m'ont fait tant de mal savaient se mettre en valeur, sures d'elles, mais elles étaient irrespectueuses des autres et cela aujourd'hui me les rend plus indiférentes et banales, de grands égoistes, et c'est tout, cela ne me tente plus... je sais qu'il faut être un peu égoiste, mais pas autant sinon on passe à côté de l'essentiel, l'amour.... aimer c'est donner, ces gens égoistes ne pensent qu'à paraitre, c'est bien dans un sens mais il ne faut pas s'étouffer d'orgueil... ces personnes sont fragiles, trop orgueilleuses, elles sont sur un piedestal inaccessible, très fieres, souvent les deux pieds dans le même sabot, mais elles sont malheureuses car nul ne peut accéder à leur cerveau malade. et heureusement pour nous. je crois avec le recul que les deux sont de grands malades, l'un d'eux c'est clair est un grand schizophrène et j'en ai subi les frais pour l'avoir suivi j'ai aussi vécu la psychiatrie... pour la femme, mon premier amour, à l'époque je ne connaissais pas la maladie mentale, mais aujourd'hui je suis sur qu'elle aussi était schizo, sans être internée pour autant, elle se faisait un scénario dans sa tête en imaginant une famille de médecin, elle était vraiment détaché du réel, penser que j'ai voulu être comme eux, très intelligens certes, mais malades, eh bien je suis devenu un peu comme eux, très isolé et pour cause...
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


225284
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Pn quitte, mon histoire - perversion

image

Le plus difficile dans tout cela c'est que nous sommes totalement destabilisés et donc on n'ose pas les descendre car on se pose des questions sur nous plutot que sur eux … moi je ne connaissais pas que les PM existaient et donc j'étais...Lire la suite

Manque de confiance en soi dans un couple - affaires de couples

image

Bonjour à tous, Je ne sais pas si on pourra m'aider ici, mais je tente ma chance ! J'espère être la plus claire possible. Gay, je suis en couple avec mon amie depuis plus de 2 ans, et vivons ensemble. Nous avons depuis pas mal de temps, des...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages