Histoire vécue Psychologie > Confiance en soi      (772 témoignages)

Préc.

Suiv.

Le syndrome de "Soeur Emmanuelle"

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 448 lectures | ratingStar_218178_1ratingStar_218178_2ratingStar_218178_3ratingStar_218178_4

"Mais ! Me dit ma mère recemment, tu es atteinte du syndrome de Soeur Emmanuelle ma fille ! Ma parole ! " Cette expression m'a fait beaucoup rire. Malheureusement ma mère a eu raison, et nous sommes nombreux : Ce fait de tout endosser, de se remettre en cause, de vouloir tout arranger soi, de ne pas vouloir faire du mal a l'autre… Combien de fois considérons nous d'abord l'avis, la pensée, le chagrin des autres avant le nôtre ? Combien de fois nous laissons nous manipuler parce que nous comprenons les autres avant nous mêmes ? A mon avis, nous nous remettons trop en question, en nous nous oublions par la même occasion ! Finalement, on endosse tout en esperant tout arranger, ce qui est loin d'arriver parfois… Souvent même certains proches en profitent, consciemment ou non. Je remarque aujourd'hui, que cette attitude (aussi belle soit t-elle, vive les saints youpi) ne nous est pas avantageuse du tout dans la vie, en particulier dans cette vie où l'égoïsme est souvent de mise (ceux qui pensent aux autres s'en trouvent donc largués et souvent non repectés). Pour acquérir le respect et se prendre en compte soi, je pense qu'il faut se forger un ou des contrats relationnels qui nous sont propres et s'y fixer dans nos relations de tous les jours. En cas de non-respect du contrat, signaler à la personne concernée le contrat à respecter et les debordements à limiter pour soi me paraît indispensable, (ou obtenir des excuses me parait à moi tout à fait acceptable). Mais si le contrat n'est toujours pas ou pas respecté, je ne pense pas que le fait de continuer à fréquenter des personnes qui ne sont pas "positives" pour nous nous aidera à être heureux. Mais voilà, que c'est difficile quand il y a : l'empathie pour la personne, la remise en question de soi même dans l'histoire. Soeur Emmanuelle revient au galop dans notre esprit pour nous demander "n'as tu pas exagéré mon enfant ? ", "oh le/la pauvre, n'aurais tu pas réagis de la même façon ? ", "Peut être souffre t-il/elle ? Tu ne vas pas la ramener en ! ", "peut être dois tu plutôt l'aider ? " etc.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


218178
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Pn quitte, mon histoire - perversion

image

Le plus difficile dans tout cela c'est que nous sommes totalement destabilisés et donc on n'ose pas les descendre car on se pose des questions sur nous plutot que sur eux … moi je ne connaissais pas que les PM existaient et donc j'étais...Lire la suite

Manque de confiance en soi dans un couple - affaires de couples

image

Bonjour à tous, Je ne sais pas si on pourra m'aider ici, mais je tente ma chance ! J'espère être la plus claire possible. Gay, je suis en couple avec mon amie depuis plus de 2 ans, et vivons ensemble. Nous avons depuis pas mal de temps, des...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages