Histoire vécue Psychologie > Confiance en soi      (772 témoignages)

Préc.

Suiv.

On ne guérit pas de ne pas avoir reçu d'amour quand on était enfant

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 12/08/10 | Mis en ligne le 01/07/11
Mail  
| 756 lectures | ratingStar_215844_1ratingStar_215844_2ratingStar_215844_3ratingStar_215844_4

Je crois qu'on ne guérit pas de ne pas avoir reçu d'amour quand on était enfant. On apprend à vivre avec, plus ou moins bien.

Il y en a qui sont capables de résilience, comme tu le dis, d'autres qui ne se remettent jamais. Ce que je fais pour remédier à ce manque ? Rien, c'est irréparable. Mais j'ai fini d'en souffrir.

J'ai toujours été très anxieuse mais je me suis mise à déprimer réellement après 30 ans, quand à tout cela se sont ajoutées des difficultés conjugales et que mon statut de mère a fait rejaillir mes névroses. Ma personnalité est en partie déstructurée par ce passé sans amour et cela a eu des conséquences sur toute ma vie de femme et de mère. J'en ai pris conscience petit à petit. La dépression est un symptôme de ces difficultés. J'ai essayé de surmonter, par les médicaments, par la thérapie, et j'essaie encore, chaque jour, sans jamais renoncer, malgré les doutes, le découragement. Non, je progresse, à tous petits pas, je le vois bien, mais avec des hauts et des bas. Va savoir, peut-être que je connaitrai enfin la paix avant le grand saut dans le néant… Tu as trouvé une partie de l'explication ; celle qui est la plus visible et qui n'est pas forcément la plus importante. Tu crois que tu peux en sortir seule mais à mon avis, c'est une erreur. C'est ce que tu crois. On s'imagine toujours que si on avait ceci ou cela, plus de sous, plus d'amis, une plus belle maison, etc… on irait mieux, mais c'est faux. La dépression est une maladie que ni l'argent ni les relations ne peuvent guérir. C'est une chose que l'on a en soi et il faut des soins appropriés pour en sortir. J'ai mis en gras ces deux phrases qui se contredisent.

Je me suis beaucoup dévoilée moi aussi dans les périodes les plus noires que j'ai traversées ces dernières années et il y a une chose que j'ai bien comprise : ça ne sert à rien. Ici, on peut obtenir de la compassion, du soutien, mais pas guérir.

Pour guérir, il faut se soigner. On ne s'en sort pas seul (e). Dire que les psy sont tous nuls n'est pas réaliste. Je l'ai pourtant dit moi-même dans mes périodes de découragement extrême, mais je sais que c'est faux. Il faut chercher le bon thérapeute et la bonne méthode, inlassablement car il n'y a pas d'autre solution…
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


215844
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Pn quitte, mon histoire - perversion

image

Le plus difficile dans tout cela c'est que nous sommes totalement destabilisés et donc on n'ose pas les descendre car on se pose des questions sur nous plutot que sur eux … moi je ne connaissais pas que les PM existaient et donc j'étais...Lire la suite

Manque de confiance en soi dans un couple - affaires de couples

image

Bonjour à tous, Je ne sais pas si on pourra m'aider ici, mais je tente ma chance ! J'espère être la plus claire possible. Gay, je suis en couple avec mon amie depuis plus de 2 ans, et vivons ensemble. Nous avons depuis pas mal de temps, des...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages