Histoire vécue Psychologie > Confiance en soi      (772 témoignages)

Préc.

Suiv.

se reconstruire près une rupture

Témoignage d'internaute trouvé sur vivelesrondes 29 ans
Mail  
| 2645 lectures | ratingStar_465_1ratingStar_465_2ratingStar_465_3ratingStar_465_4

Bonjour,

(…) Il y a bientôt 3 ans, très peu de temps après mon divorce (autre histoire douloureuse mais passons les détails) dont je suis tombée follement amoureuse. Un homme marginal, très charismatique et très cultivé. Il vivait loin de chez moi, mais n'avait aucune attache.

Il s'est installé chez moi rapidement.

Complètement accro, le reste n'avait plus d'importance. Il ne travaillait pas, et ne voulait pas travailler. On a vécu 2 ans et demi ensemble, pendant lesquels j'ai tout assumé, financièrement, pareil pour toutes les tâches du quotidien, je faisais tout, sans me plaindre, j'étais tellement heureuse avec lui. On avait la même façon de voir les choses (mise à part la vie professionnelle, j'en avais non seulement besoin pour vivre, mais aussi pour m'épanouir). Il me comblait, intellectuellement et sexuellement aussi. On avait également les mêmes centres d'intérêt.

Il y a quelques mois, nous avons appris le décès de son père et l'existence d'un héritage assez conséquent. Depuis qu'il sait qu'il sera bientôt "riche" , il est devenu méprisant avec moi, faisait encore moins de choses dans la maison, fichait un bordel pas possible, dormait la journée, ce qui fait qu'on se voyait peu.

Et il n'en avait rien a faire.

Je n'ai jamais voulu le changer profondément, mais quand je lui demandais un minimum d'efforts, il se braquait, et refusait systématiquement de changer une seule de ses habitudes. Il était d'une mauvaise foi sans nom, agressif, râlait pour un rien, et tous ses soucis, aussi infimes soient-ils, étaient toujours de ma faute.

Après des mois de souffrance, après de multiples tentatives pour que l'on dialogue, que l'on arrange cette situation, des mois à me heurter à un mur, je l'ai mis dehors. J'ai du me faire violence. Parce que mon amour pour lui est intact, mais vivre avec lui au quotidien devenait un enfer. J'ai repoussé l'échéance longtemps, mais je l'ai fait.

J'ai eu l'espoir que ma décision lui ferait prendre conscience qu'il fallait qu'il change de comportement pour qu'on puisse continuer quelque chose ensemble. Mais non.

Il est parti, se retrouve pour l'instant sans ressources et je m'inquiète pour lui.

J'ai même fini par apprendre qu'il comptait partir dès qu'il aurait hérité. Son meilleur ami m'a dit qu'il lui avait avoué avoir profité de moi. Même sa maman m'a dit que j'avais pris la bonne décision, il a profité d'elle autant qu'il a pu, avant de profiter de moi.

J'ai regretté de l'avoir mis dehors, je me disais que ce n'était qu'un cauchemar, qu'il allait rentrer, qu'on allait repartir sur de bonnes bases. Je l'ai appelé en pleurs, il a été froid, méchant, me disant que tout était de ma faute et qu'il ne pardonnerait jamais de l'avoir jeté.

Je passe par plein de phases : je m'en veux de ne pas avoir essayé encore que cela s'arrange, après je fais le compte de tous les aspects négatifs et je me dit que c'était la seule chose à faire, ensuite je me remets à douter. J'ai l'impression que je ne pourrai jamais vivre sans lui, même s'il ne m'aime pas, parfois je me trouve passionnée, mais le plus souvent, pathétique. Je n'arrive même pas à lui en vouloir, alors que tout ça est objectivement sa faute, du moins en grande partie.

Je souffre beaucoup de la solitude, je n'ai pratiquement jamais vécu seule ? Je fais le tri des affaires qu'il a laissées chez moi, c'est dur. Je n'arrive même pas à aller dans "son espace" , son bureau, son ordi, qui sont pourtant dans mon salon.

J'ai aussi peur d'être enfermée dans ce genre de relation. J'ai rencontré très récemment un garçon charmant, gentil, attentionné, qui semble vraiment s'intéresser à moi. J'aime beaucoup être avec lui mais j'en viens à être gênée par tant de gentillesse et d'attention. C'est peut-être encore trop tôt pour envisager une relation.

J'ai si peu l'habitude qu'on prenne soin de moi…

J'ai aussi une famille géniale et des amis qui me soutiennent. Je pleure parfois d'émotion en voyant tout ce qu'ils font pour moi, alors que cette relation destructrice m'avait éloignée d'eux depuis longtemps.

Même si je suis super fragile, j'essaie vraiment de me botter le derrière, de sortir, voir des gens, m'occuper de moi, mais je sais que j'aurai encore longtemps au fond de moi l'espoir qu'il revienne un jour, qu'il change, et qu'un jour on vivra heureux à deux.

C'est assez récent, la douleur est encore grande, je sais que le temps aidera bien sûr, mais les jours où je vais mal, des tonnes de questions me rongent :

- Pourquoi je continue à aimer quelqu'un qui ne m'aimera jamais ?

- Pourquoi suis-je affectivement dépendante d'un manipulateur, d'un profiteur ?

- Pourquoi j'ai fermé les yeux si longtemps sur une relation qui n'avait pas d'avenir et qui avait définitivement plus de bas que de hauts ?

J'ai aussi peur de reproduire ce schéma dans mes futures relations, peur d'être d'office attirée par les salauds sans coeur.

Je cogite donc beaucoup. J'ai pensé à consulter un psy, mais j'en ai fait l'expérience après mon divorce et ça n'a pas été concluant.

J'attends que le temps passe… mais on dirait parfois qu'il s'est arrêté.

(…).
  Lire la suite de la discussion sur vivelesrondes.com


465
b
Moi aussi !
9 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Pn quitte, mon histoire - perversion

image

Le plus difficile dans tout cela c'est que nous sommes totalement destabilisés et donc on n'ose pas les descendre car on se pose des questions sur nous plutot que sur eux … moi je ne connaissais pas que les PM existaient et donc j'étais...Lire la suite

Manque de confiance en soi dans un couple - affaires de couples

image

Bonjour à tous, Je ne sais pas si on pourra m'aider ici, mais je tente ma chance ! J'espère être la plus claire possible. Gay, je suis en couple avec mon amie depuis plus de 2 ans, et vivons ensemble. Nous avons depuis pas mal de temps, des...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages