Histoire vécue Psychologie > Confiance en soi      (772 témoignages)

Préc.

Suiv.

Timidité - manque de confiance en soi : différences et points communs

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 27/01/11 | Mis en ligne le 21/03/12
Mail  
| 328 lectures | ratingStar_230892_1ratingStar_230892_2ratingStar_230892_3ratingStar_230892_4
J'échangeais cet après midi avec quelqu'un qui me disait être timide. Pour être plus précis : qui me disait "je sais que tu ne me crois pas que je te dis que je suis timide". J'ai fait un clin d'oeil en demande "ah bon ? tu sais ce que je crois ?" et en expliquant que moi même je manque de confiance en moi (par exemple dans un groupe d'inconnus) et que j'étais en mesure d'imaginer ou concevoir sa timidité. Du coup ça m'a lancé une réflexion : y a t'il une différence entre timidité et manque de confiance en soi ? Quels sont les points communs et/ou les différences entre ces deux choses ? Par exemple pour moi : je n'ai aucun problème en rendez-vous commercial, je suis capable d'animer une réunion devant un groupe d'inconnus, d'aller vers des inconnus dans un contexte prévu pour cela (clubs d'entrepreneurs, etc). Par contre, s'il y a débat d'idées, je rentre assez vite dans ma coquille bien que ce ne soit pas systématique. Les débats stériles me gavent alors je préfère ignorer (as cas où ça serait stérile... mais ce n'est qu'un postulat que je pose !)... mais c'est aussi une fuite en avant qui consiste à ne pas affirmer mes points de vue ! Dans un cercle amical, ça va être un peu pareil. Si quelqu'un me présente à un ou une amie, en me présentant comme expert dans mon domaine professionnel... je vais faire en sorte qu'un autre sujet soit mis sur la table... comme si je ne souhaitais pas parler de moi, ou que "l'autre" avait des attentes que je ne saurais combler. Et plus on se rapproche de l'intimité, donc la séduction amoureuse, plus ça devient catastrophique. Avec une femme qui me plait, parler de sujets généraux en petit comité ne me pose pas de problème, je sais défendre mon point de vue. Si j'en arrive à me dire "cette personne me plait", ça commence à déraper. En termes conscients, ça se traduit par "j'observe" (je prends un certain recul) et donc forcément je trouve toujours des (mauvaises ?) raisons pour modérer mes envies, choisir d'attendre et d'observer encore (donc rester passif). Si jamais j'arrive à passer au stade "parlons de nous" (ou plus légèrement, à pouvoir émettre des sous entendus d'une subtilité telle que personne ne les remarque...) alors c'est carrément une forme de stress qui m'envahit. Ce stress est provoqué par deux choses : d'une part la peur de prendre un rateau (et au sens beaucoup plus large, de souffrir encore comme j'ai souffert par le passé) et d'autre part la croyance (erronée) que je ne suis pas à la hauteur de ce qu'attend l'autre... comme si je savais ce qu'on attend de moi ! Quand je parle de peur, c'est carrément viscéral, je peux me mettre à transpirer sans que cela ne se voit... Rendu là, c'est le bordel dans ma tête. Je suis paralysé, les choses deviennent opaques et si jamais j'arrive à tenter quelque chose, mon stress est tellement visible qu'en toute objectivité je fais fuir... donc je prends le rateau que je cherchais à éviter et c'est retour case départ ! Pourtant, en situation de drague pure (pour une relation éphémère) je n'ai aucun problème... à condition que les signes soient réunis en amont sur le fait que la relation / l'échange n'est que plaisir et en aucun cas sentimental. Il m'est arrivé par le passé d'avoir une femme dans mon lit à peine 3 heures après l'avoir rencontrée. Seulement voilà : là où j'en suis je ne cherche pas de l'amusement, mais les conditions pour une relation solide (qui je le sais bien peut ne pas réussir du premier coup !) Donc voilà mon exposé à rallonge dont j'ai le secret ! Qu'est-ce que ça vous évoque ? Qui connait cela ? Qui a réussi à surmonter ces schémas (logiquement personne ici car quand on a réussi on n'a plus à venir sur le forum...) ?
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


230892
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Pn quitte, mon histoire - perversion

image

Le plus difficile dans tout cela c'est que nous sommes totalement destabilisés et donc on n'ose pas les descendre car on se pose des questions sur nous plutot que sur eux … moi je ne connaissais pas que les PM existaient et donc j'étais...Lire la suite

Manque de confiance en soi dans un couple - affaires de couples

image

Bonjour à tous, Je ne sais pas si on pourra m'aider ici, mais je tente ma chance ! J'espère être la plus claire possible. Gay, je suis en couple avec mon amie depuis plus de 2 ans, et vivons ensemble. Nous avons depuis pas mal de temps, des...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages