Histoire vécue Psychologie > Dépression - Déprime > Autres      (328 témoignages)

Préc.

Suiv.

L'histoire de ma depression - j'en suis sortie

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 16076 lectures | ratingStar_7247_1ratingStar_7247_2ratingStar_7247_3ratingStar_7247_4

Bonjour a toutes (et a tous) !

J'ai 28 ans. Je sors dune depression (qu'est ce que cela serait bon si on pouvait en sortir comme dune coquille !!! ) qui avait debutee quand ? Pourquoi ? A cause de qui ?

Ni violee par mon pere, ni battue, ni placee dans un placard, ni affamee, ni malade et pourtant !! Oh mon Dieu (si tu existes ! ) pourquoi suis je descendu si bas ?

Moi qui n'avait a priori aucune raison valable ! Je n'avais pas le droit de me plaindre, pas le droit d'être mal alors que rien d'horrible ne m'etait arrive.

Et pourtant.

Il aura suffit d'un pere autoritaire pas vraiment equilibre (de part son orphelinat) pour que je commence ma vie d'adulte sans avoir pu m'exprimer. Dans mon cocon familiale presque dore, "l'amour de moi" ne s'est jamais developpe.

Il m'aura fallu si longtemps pour comprendre quil faut s'aimer, ou simplement s'accepter pour ne pas se laisser aller ! Et pour ça il faut se sentir appreciable, aimable, entouree. Alors j'ai voulu me prouver ça toute seule et laissee des hommes profiter de mon etat. Meme mon coeur a ete sacrifie. C'etait l'homme de trop. Alors la j'ai dis STOP !!

Ils sont si nombreux a profiter des brebis egarees ! Ah maintenant que j'ai compris tout ça… Je veux crier ma haine !

Et vous crier Mesdames, Mesdemoiselles (ou Messieurs, sil y en a) qu'il faut se resaisir !

Je commence a pleurer en ecrivant ces quelques lignes. Jespere ne pas passer pour une folle, c'est parfois si difficile de faire comprendre pas des mots ce que l'on ressent. J'aurai tant de choses a ecrire… mais JE NE SUIS PAS ICI POUR RESOUDRE UN PROBLEME MAIS POUR AIDER SI JE LE PEUX par quelques lignes celles (ou ceux) qui sont dans l'engrenage de la depression !

JE VEUX VOUS DIRE que se lever le matin toute courbaturee de par les mauvais reves de la nuit avec une premiere idee d'en finir avec la vie, de se sentir seule et sans cesse agressee (impression d'etouffement, ou autre… dans les magasins) dans ce monde de brutes ! De vivre les jours sans plaisir, de pleurer a la moindre mauvaise nouvelle (meme si elle ne vous concerne pas) ou POUR RIEN, de vous sentir inutile, de vous sentir incapable, sans desir (et j'en passe ! ) ça ne nous arrive qu'a nous !!

NON vous n'etes pas la (le) seule, meme si vous une forte impression de solitude !!

Sachez que plus vous attendrez et plus vous peinerez a remonter la pente !!

Et ne croyez pas que descendre bas aidera votre entourage a vous comprendre davantage, non !! Car ils ne savent pas quoi faire ou ne VOIENT RIEN !!!

Mais vous ne voulez pas vraiment mourir ! Sachez que c'est cette satanee depression qui vous donne des idees noires toute la journee ! Ah si vous pouviez lui tordre le coup a celle la, tourner la page et en finir !!!?!!

Eh bien non ! Mauvaise nouvelle ; IL VA FALLOIR SE BATTRE !!

Meme si on a plus de force du tout car elle nous retire toute notre energie. Meme si elle parait la plus forte ! On est pas arrive jusque la pour rien ! Il faut retrouver des bons moments ! … Pour ce la il faut trouver sa voix et cela commence par se forcer a se bouger !!!

Souvenez vous d'avant quelle ne vous tombe dessus, il y a bien eu un (ou des) petit (s) moment (s) agreable (s) et pourquoi devrait on en finir maintenant ? Pourquoi ne pas penser a soi un petit peu ? Et essayer de VIVRE !! Commencer simplement a relever les epaules, a ouvrir votre thorax (qui s'est recroqueville a cause de votre etat depressif) et respirez fort ! Encore ! Et encore !! Vous verrez que cela fait du bien !

N'est-ce-pas ?!

Moi, j'ai eu beau crier a tous que je n'allais pas bien, aucune personne de mon entourage n'a su me dire "vient chez moi je vais t'aider a remonter la pente ! Eh non. Mais ils ont leur vie et il est difficile de supporter au quotidien une personne en depression le plus souvent tres triste.

Je faisais pleurer ma mere, de la peine a mon pere et deconcertais mes freres.

MAIS je me souviens du jour ou ma meilleur amie (qui a sa propre famille et a qui je ne pouvais pas me permettre de faire supporter mes pleurs) ma dit : "Flo, je sais que ça va pas mais si tu veux juste venir boire un the, on pourra papoter." Ah je me souviens de ce petit geste qui n'etait rien et pourtant si important a mes yeux.

Javais ete si longtemps a refuser toute invitation (mes petits revenus ne m'aidaient pas a sortir de mon quotidien routinier ni a accompagner mes ami (e) s lors de leur week-end honereux) que l'on m'avait presque oublie. Et mes connaissances rencontrees lors d'activites sportives exterieures voyant mon attitude peu rejouissante et ma mine peu enthousiaste n'avaient pas tardees a disparaitre. Alors pour en revenir a ce the, j'ai eu la force de l'accepter cette fois-ci et de preciser que malgre ma mine patibulaire, je serai heureuse de partager un moment avec elle.

Je ne peux pas dire quelle avait une oreille de psy. Donc je n'ai pas essaye de raconter ma vie mais juste precise que le pire dans tout ça etait de se sentir ridicule. (Je voulais qu'elle comprenne mon etat ! ).

Ridicule d'être en depression quand tout roule et que l'on a en apparence rien a envier a certains (si comparaison avec les pays pauvres, en guerre… etc).

Elle avait certainement eu du mal a accepter mon etat ce jour la, car on a jamais envie de voir une personne qui fait la tronche mais un jour ou elle a eu des idees noires et que moi j'allais deja mieux, elle a ete bien contente (et moi aussi, j'avoue) de trouver quelqu'un qui ne cherchait pas a la juger, juste une presence, une ecoute et surtout quelqu'un qui savait ! Qui savait ce que c'est dur.

Bref, il faut reagir ! C'est le plus dur mais c'est a vous de faire le premier pas vers la guerison !!

Trouvez vous un psy/ un centre de psy (il y en a des gratuits, si vous navez pas les moyens, comme moi) et/ou BOUGEZ VOUS ! Ne laissez surtout pas la moindre petite envie positive furtive vous passer entre les doigts sans reagir ; prevenez les personnes qui vous sont chers que vous n'etes pas de bonne compagnie mais que leur simple presence (meme forcee !! ) , si on ne vous demande pas de dancer sur la table ou de raconter des blagues, ne pourra que vous faire plaisir et vous aider enormement dans votre desarroi…

J'avoue que c'est lamour pour (et de) ma mere qui est la seule chose qui m'ait empeche de passer a l'acte. Je ne pouvais pas lui faire subir une telle epreuve.

Un medecin maladroit m'avait meme indique la dose de medicament a ne pas avaler pour être sur dy passer !!! Le jour ou j'ai eu une minute de "c'est plus possible, je dois en finir ! ", j'ai couru aux urgences de deux hopitaux, patientee 3 heures au total pour rentrer chez moi sans avoir consultee.

Juste un peu moin cafardeuse, d'avoir vu des accidentes de la route, j'ai eu un declique ce jour-la qui m'a permis de rentrer chez moi, decidee a consulter un nouveau medecin le lendemain car s'en etait trop !

… Et ce nouveau medecin qui me trouve plusieurs problemes et me dit que je ne peux pas rester comme ça et pretextant trop de patients me fait sortir en m'interdisant de revenir !?!!!!

J'en choisi un troisieme, (qui ne parait pas aussi bon, mais je ne suis pas doc. Pour juger plus que ça). Celui la prend son temps, il m'ecoute toute une heure et pour le tarif de base en vigueur.

A mon Dieu (toujours si tu existes !! Que cela fait du bien de trouver une personne exterieure, qui ne juge pas, semble comprendre et sans conclusion me dit deux ou trois petites choses (pas toujours supers agreables ; comme des coups de cravaches administrees a un ane) pour remonter la pente.

Il me prescrit des anti-depresseurs et anti- angoisses (anxiolitiques ? ) et surtout essaie de comprendre. (Le premier doc, le doc de la famille, n'avait jamais voulu reconnaitre ma depression et malgre des complaintes de plusieurs annees, se contentait de me prescrire des plantes !! ).

Resultats :

De mauvaises rencontres personnelles de profiteurs. (Meme celle dun schyzophene a qui j'avais laisse mon numero de portable qui m'a harcelee pendant des mois avant que je ne coupe ma ligne !

Si fragilise par la depression, on attire les malades de hauts niveaux et nos defenses naturelles diminuees nous empechent de les reperer) , ou du'ne personne qui m'avait suivie dans les transports pour se masturber sur moi…).

Une thyroide qui a doublee de volume car j'ai laisse (Merci docteur n 1 qui n'a jamais voulu regarder plus loin ! ) trop de douleurs, durant toutes ces annees, s'emprisonner et ruminer en moi, des douleurs thoraxiques (centre nerveux entre les cotes) et des douleurs ventrales non encore expliquees… voila ce que cela apporte (en autres) d'être en depression !

Et si on ne se bouge pas, on se detruit a petit feu ; car je suis maintenant persuadee que notre corps emmagasine toute cette souffrance et que si on ne l'expulse pas au plus vite, on developpe des cancers…

Alors en parlant, en sortant, en dansant, en faisant du yaoga, en voyant des medecines paralleles… (kinesiologies ? … ?) … vous pourrez peut-être ameliorer vos pensees et votre corps et ALLER MIEUX !

Changer de vie s'il le faut mais evacuez tout ce stress et saisissez la vie a pleines dents avant quil ne soit trop tard !!

Merci de m'avoir lu.

Esperant que ce message aura pu aider quelqu'un (e) ,

Amicalement.

Florence.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


7247
b
Moi aussi !
65 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par val | le 20/07/10 à 22:24

bonsoir Florence,
je viens de lire ton témoignage, celui-ci m'interpelle : es-tu encore disponible pour en parler ?
merci de ta réponse et à bientot j'espère
bises
val

Par matanju | le 18/10/10 à 07:00

bonjour, en lisant ton histoire je pleure c touta fait se ke j'ai vaicu pendant quatre ans je vais bien maintenant encore kelke un point a regler je suis suivie, mais se ke tu raconte dans ton ecrit est tellement vraie, amicalement, matanju

Par oceane68 | le 03/01/11 à 15:42

salut florence,
je viens juste de m'inscrire et je trouve que c'est bien ton meesage ca donn eun peu d'espoirs de s'en sortir.Je suis je crois aussi en dépression et je suis en thérapie emdr pour traiter les traumatismes dus un inceste paternel caché pendant 17 ans. Plus la thérapie avance et plus je me sens très mal; je suis affailie, fatiguée toujours froid, avec des ruminations permanentes nuit et jour, des idées très noires, des crises d'anguoisses jai 27 ans et je me demande qu'est ce que je fous sur cette terre remplie de cruautés, de mensonges et de manipulations. Et pourtant jai un boulot pas trop mal, un compagnon adorable, mais plus ou presque rien me fait plaisir, tout me fait peur et je résiste pour l'instant a me mettre sous anti dépresseurs. Le pire c'est que j'arrive a aller mieux quelques semaines eet puis je retombe encore et toujours; Al'intérieur je me sens morte et je vois pas ,la fin ... bref tres dure
Je voulais savoir comment ta fait pour t'en sortir et combien de tmps ca a durer et ptetre si tu veux partager ton histoire
a bientot jespere Merci
Oceane68

Par amel2605 | le 07/11/13 à 13:00

bonjour Florence je suis exactement ds ton cas,ca m' a fait du bien de te lire car je ne me sents plus seule mais je vois qu il va falloir du temps et beaucoup de travail,merci pour ton témoignage

Histoires vécues sur le même thème

Une amitie avec une difference d'age - amities et relations personnelles

image

Bonjour, bonsoir ! Je viens un peu relancer le topic ! Je tombe à l'instant dessus en faisant quelques recherche, car mon histoire assez semblable à la tienne GS, me trouble. Voilà, il y a à peu près 2 mois et demi avec ma professeur d'anglais...Lire la suite

Je detruits tout ce qui m'arrive de bien... - je gache ma vie

image

Tout d'abord, je tiens à te dire que je ne te jugerai pas tout simplement parce que je suis passé par là, moi aussi. A une époque, j'avais tout pour être heureuse tout comme toi. J'étais avec un homme attentionné, aimant etc… Et j'ai gâché...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages