Histoire vécue Psychologie > Dépression - Déprime > Autres      (328 témoignages)

Préc.

Suiv.

Pourquoi consulter un psychologue ?

Témoignage d'internaute trouvé sur forum-depression
Mail  
| 1474 lectures | ratingStar_137988_1ratingStar_137988_2ratingStar_137988_3ratingStar_137988_4

Je voudrais aller voir un psy j'y pense de plus en plus mais je ne sais pas comment faire je n'ai fait part à personne dans tout mon entourage de tout ce que j'ai dans la tête ni ma famille ni mes amis proches j'essaye toujours de faire bonne figure mais j'y arrive de moins en moins. Je ne sais pas comment faire pour aller voir un psy ça voudrait dire que je dois en parler à mes parents et je ne vois juste pas comment faire pour leur en parler… et puis comment choisir un psy je ne veux pas le faire au hasard et même si j'arrivais à faire tout ça je ne sais pas comment j'arriverais une fois devant le psy à lui parler sachant que même aux personnes que je connais très bien je n'ai jamais réussi à dire quoi que ce soit…

Je me sens très seule, au collège j'avais plein d'amis un gros groupe d'amis je n'aurais jamais imaginé me sentir aussi seule par la suite je ne comprends pas ce qui a pu m'arriver… Après le collège mon groupe d'amis s'est dissous parce qu'on partait tous plus ou moins dans des lycées différents… Arrivée au lycée je me suis fait de nouveaux amis mais je ne me suis jamais sentie aussi bien avec eux qu'avec ceux du collège. Puis en début de première j'ai rencontré mon ex et commencé a sortir avec ça a duré deux ans et c'était une relation plutôt étouffante et malsaine qui m'a coupé du monde… Ca a duré toute la première toute la terminale et le début de mon hypokhâgne. Parallèlement à ça je suis restée très proche de mes deux cousines mais c'est tout. Après avoir cassé avec mon ex lors de ma première année d'études supérieures j'ai eu la chance de retrouver certaines de mes amies du collège ainsi que mes cousines donc c'était avec elles que je trainais et j'étais bien comme ça, en plus je ne suis restée celibataire que 4 mois puis j'ai rencontré quelqu'un d'autre avec qui la relation a duré un an. Donc grâce à ça je ne me suis jamais sentie seule mais je me rends compte maintenant que le fait d'être en couple faisait que je ne me sentais pas seule mais j'avais déjà moins d'amis étant donné que je ne voyais plus certains du collège et qu'au lycée je ne m'en etais pas fait beaucoup car j'étais tout le temps collée avec mon ex. Lors de mes années d'études supérieures en hypokhâgne et khâgne je n'ai rencontré que 4-5 personnes qui sont devenues des amis tout le reste c'était des gens super coincés de prépa qui ne pensaient qu'au taff du moins je les voyais comme ça donc je ne les aimais pas. Depuis juillet dernier je suis donc à nouveau célibataire et je suis toujours très proches de 3-4 amis du collège et de mes cousines mais c'est tout… Depuis ce moment là je reste tout le temps collée avec ma cousine on est très très proches mais je trouve ça malsain de voir toujours une seule unique et même personne, surtout que même si on se comprend parfaitement on a une mauvaise influence l'une sur l'autre, à partir de l'été dernier on a commencé à fumer (du bédo) et maintenant tout ce que je fais c'est la voir ou voir mes potes du collège je sors tout le temps en soirée mais c'est pour me défoncer le crâne je bois je fume et j'embrasse des inconnus le truc complètement stérile… J'ai bien essayé de revoir certains mecs que j'avais rencontrés en soirée et qui voulaient qu'on se revoie j'ai passé de bonnes soirées avec eux mais j'ai l'impression que même en ayant passé une bonne soirée avec eux je ne ressens plus rien pour ces personnes je n'ai plus envie d'être en couple j'ai l'impression d'être vide de sentiments… Donc voilà je vois toujours les mêmes personnes vu que je n'arrive pas m'intéresser aux nouvelles personnes que je rencontre et j'ai l'impression de tourner à vide de ne plus rien ressentir, et même les personnes qui me sont proches ne savent rien de tout ce que je pense.

Donc pour résumer les seuls moment où je ressens un semblant de bonheur c'est quand je sors danser en soirée au moins sous l'effet de l'alcool et quand je danse je ne pense plus à rien je suis bien mais le lendemain je me sens encore plus vide. Comme je sors tout le temps où que je suis tout le temps avec les quelques personnes dont je suis proche et surtout ma cousine je n'arrive plus à travailler je ne fous plus rien, car dès que je me retrouve toute seule je me sens si horriblement seule que je n'arrive pas à me concentrer pour travailler, je fais tout et n'importe quoi pour essayer de ne pas penser au fait que je suis seule. J'ai l'impression d'avoir perdu toute personnalité et mon avenir me semble complètement bouché, j'ai l'impression que je vais finir toute seule et que je ne ressortirai jamais avec quelqu'un tellement je n'arrive pas à m'intéresser aux personnes que je rencontre. Je veux travailler dans l'édition mais j'ai l'impression que je n'ai même pas le minimum de personnalité nécessaire pour travailler dans ce domaine… Et pour le master édition que je veux faire l'année prochaine il faut avoir fait un stage donc j'en cherche, vendredi dernier j'ai réussi à avoir un entretien mais ça a mal fonctionné car j'ai cours 5 jours par semaine avec juste certaines après midi de libres, alors qu'ils avaient eu d'autres candidats qui étaient libres à temps complet. J'ai un autre entretien dans une autre maison d'édition la semaine prochaine mais je sens que le scénario va se reproduire. Avant ça tous mes entretiens d'embauche avaient toujours marché donc j'étais encore plus blasée et découragée en sortant de là…

J'ai l'impression de ne plus avoir aucune volonté pour travailler, que plus rien ne m'intéresse, ni les choses qui m'intéressaient auparavant ni les gens, je ne sais plus comment envisager mon avenir…

C'est pour ça que là je ne vois plus d'autre solution que d'aller voir le psy, mais je ne vois pas comment le dire à mes parents, mon père travaille énormément et est complètement crevé donc je n'ai pas envie de lui rajouter un souci de plus… Mes parents font tout pour moi et pour me faciliter la vie je ne veux pas les décevoir en leur disant qu'avec tout ce qu'ils m'ont toujours donné je ne suis même pas heureuse, ce serait vraiment abusé de leur dire ça. Ils m'ont même payé une prepa assez chère cette année pour me préparer au concours d'une école de communication que je voudrais faire si jamais je n'arrive pas à intégrer le master édition et je n'arrive même pas à me concentrer pour réviser pour ce concours alors que j'ai la chance qu'ils me payent une prépa… j'ai toujours tout eu matériellement parlant et même psychologiquement mes parents m'ont toujours apporté leur soutien et moi tout ce que j'arrive à faire c'est à tout gacher et à passer mon temps en soirée alors qu'ils me pré-mâchent tout le travail je me sens tellement coupable.

Je suis désolée d'avoir raconté ma vie comme ça mais j'ai besoin d'une solution là je tourne en rond je me sens seule et je me sens coupable je sais plus comment faire pour m'en sortir comment je peux être dans cet état alors que certains doivent se battre dans la vie ils ont des événements difficiles à surmonter mais ils arrivent à construire quelque chose mais moi même en ayant toujours tout eu j'arrive même pas à faire de ma vie quelque chose de bien… si ça c'est pas une preuve que je suis la dernière des connes franchement je sais pas ce que c'est…
  Lire la suite de la discussion sur forum-depression.com


137988
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Une amitie avec une difference d'age - amities et relations personnelles

image

Bonjour, bonsoir ! Je viens un peu relancer le topic ! Je tombe à l'instant dessus en faisant quelques recherche, car mon histoire assez semblable à la tienne GS, me trouble. Voilà, il y a à peu près 2 mois et demi avec ma professeur d'anglais...Lire la suite

Je detruits tout ce qui m'arrive de bien... - je gache ma vie

image

Tout d'abord, je tiens à te dire que je ne te jugerai pas tout simplement parce que je suis passé par là, moi aussi. A une époque, j'avais tout pour être heureuse tout comme toi. J'étais avec un homme attentionné, aimant etc… Et j'ai gâché...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages