Histoire vécue Psychologie > Dépression - Déprime > Bipolaire      (534 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ma mère est bipolaire

Témoignage d'internaute trouvé sur france5
Mail  
| 4294 lectures | ratingStar_74819_1ratingStar_74819_2ratingStar_74819_3ratingStar_74819_4

Bonjour, j'ai 22 ans et ce n'est pas moi qui est malade, mais ma mère de 46 ans. Je pense que le témoignage d'une personne "extérieure" à la maladie, témoin malgré elle peut aussi être bénéfique…

Pour ma part, cette maladie, diagnostiquée trop tard à détruit nos vie. Voilà 12 ans que ma grand mère est décédée et ce fut le facteur déclencheur, du moins à ce que j'en pense. Ayant été à ses coté durant son agonie (cancer) , elle s'est complètement écroulée, et j'ai du alors faire face aux diverses taches de la maisons, SEULE (mon père ayant quitté le foyer avant ma naissance).

Pendant tout ce temps, les médecins n'ont rien trouvé de mieux que de la droguer avec des médicaments, la rendant incapable de faire n'importe quoi, ménage, travail, même s'occuper de sa fille unique qui commençait à sombrer dans l'anorexie parce qu'elle ne supportait plus d'être une maman de 13 ans.

Elle a perdu son travail, et durant ses phases "euphoriques", elle a passé la totalité de son temps à vider les divers comptes en banques, à nous endetter, voire surendetter… pour ce que les médecins appelaient "dépression avec achat compulsif" et bien sûr, elle n'était pas en état de s'occuper des huissiers et des problèmes du même style…

Je ne lui en voulait pas, j'aurai seulement voulu savoir ce qu'elle avait, et comment l'aider, car je culpabilisais de ne pas y arriver et ce malgrés tout mes efforts.

A 17 ans je quittais la maison, ne supportant plus, ne sachant plus que faire, j'ai été prise en charge par un foyer mais j'ai tout de même continuer d'aller la voir tous les jours ou presque, et de l'aider bien sûr, mais j'ai commencé à me demander, si au final, tout cela ne correspondait pas à du chantage affectif, puisqu'il n'était pas rare qu'elle me fasse des menaces au suicide, surtout si je ne pouvais pas venir la voir, par exemple.

Plusieurs fois déjà j'avais du la faire hospitaliser d'urgence en HP, pour "overdose" de médicaments, pas de suicide, mais une augmentation des doses, qui a fait qu'elle ne me reconnaissait même plus.

J'ai commencé à lui en vouloir, de ne pas être pour moi une vraie maman, parce que j'en avais besoin et pourtant…

Il y a un mois et demi, ma mère ne répondait plus au téléphone, je pensais que comme d'habitude, elle faisait la véxée… puis : l'hopital m'appelle, ma mère a fait trois TS dans la semaine et personne ne m'a prévenu, la troisième a failli être la bonne, ils l'ont réveillé de justesse avec les électrochocs.

C'était la première fois, qu'elle le faisait vraiment, je ne savais pas pourquoi elle faisait ça, j'étais pleine de questions, depuis trop longtemps sans réponse : la dépression ne se soignait elle donc jamais ?

Et là pour la première fois, un médecin a accepté de me rencontrer, de m'expliquer ce dont elle souffrait : des troubles bipolaires, enfin j'avais un nom, et de quoi me renseigner, elle rentrait parfaitement dans le cadre des symptomes, enfin aprés 12 ans, je savais.

J'ai alors du signer un papier pour la faire hospitaliser sous la contrainte, je ne sais pas si vous pouvez vous rendre compte de ce que j'ai pu ressentir en signant ce papier, j'avais l'impression de la trahir, mais que faire d'autre ?

Maintenant elle est sortie de l'hopital, et elle ne va pas bien du tout, elle recommence à acheter bien plus qu'elle ne le peut, alors elle emprunte aux amis, à la famille, à moi. Pour avoir cet argent, elle ment, en racontant des histoires toujours plus abracadabrantes.

Je ne sais plus quoi faire, j'ai ma vie, suis fiancée, étudiante, j'habite à 30 km d'elle. Je l'appelle tous les jours, je suis épuisée d'être impuissante, je ne suis rassurée que lorsqu'elle est hospitalisée, je sais c'est dur, mais j'en souffre attrocement. J'ai besoin d'aide, comment faire pour qu'elle suive enfin ces traitements correctement, elle vit seule et je ne PEUX plus m'occuper d'elle, je dois moi aussi construire ma vie, (et ce n'est pas gagné car je souffre d'une depression également avec troubles alimentaires).

Si quelqu'un est dans mon cas, je pense que rien que le fait de parler pourrait m'aider et aussi l'aider.

Ce ne fut pas simple de résumer cette histoire qui est si compliquée…

Merci d'avoir lu ces quelques lignes.
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


74819
b
Moi aussi !
13 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par fuschiasa | le 23/09/10 à 20:11

tu dois absolument faire le ménage, penser à toi et te soigner
arrête de culpabiliser pour elle tu ne peux pas avoir de la force pour deux puisque tu vas déjà mal
et tu ne pourras pas l'aider si tu sombres aussi
déculpabilise toi c à elle de trouver une force et un goût à la vie
gros bisous et bon courage !

Par Laetis | le 05/10/10 à 18:31

J'ai 36 ans et comme toi, une mère bipolaire (la mienne a 62 ans, diagnostiqué depuis 5 ans mais pas soignée, 1 tentative de suicide).
Voici mes conseils :
- TU ES JEUNE, TU DOIS VIVRE TA VIE. Tu n'es pas responsable de ta mère, tu n'es pas garde-malade, tu es sa fille et tu as droit à une vie à toi, avec ton fiancé. Ma mère, comme la tienne, profite de la situation pour se faire plaindre en permanence et pour faire culpabiliser tout son entourage, nous rendant responsable de tous ses malheurs, mais ce n'est pas vrai. Elle seule est responsable de son choix de se soigner ou pas, on ne peut pas prendre la décision à sa place.
Je n'en peux plus de devoir toujours m'inquiéter pour elle, la prendre en charge, la traiter comme si elle était un petit enfant sans défense, gérer tous ses problèmes et supporter ses sautes d'humeur, ses insultes et ses lubies.
J'essaie de me détacher d'elle, de ne plus me sentir responsable de ce qui lui arrive, car je ne le suis pas, au contraire, j'essaie de la soutenir depuis 10 ans, mais sans succès.
Ta mère, comme la mienne, a besoin d'un traitement médicamenteux et d'un suivi psychiatrique avant tout.
- VOIS UN PSY
C'est ce que je fais depuis 3 mois, crois-moi, cela fait un bien fou de pouvoir parler, être conseillé par un professionnel objectif et expérimenté. Et cela soulagera tes proches qui en ont peut-être marre de parler de ta mère avec toi..
- NE CEDE PAS A TOUS LES CAPRICES DE TA MERE
C'est ce que j'ai fait depuis le départ de mon père, mais ce n'est pas un service à lui rendre : plus tu cèderas devant ses manipulations, ses mensonges, ses chantages affectifs, et plus elle ira loin dans ses demandes. J'ai tellement cédé qu'elle a fini par se prendre pour la mère de mes propres enfants, intervenant dans leur éducation, nous critiquant devant elles, achetant tous leurs vêtements etc. Elle en est venu à insulter mon mari et le traiter de fou devant mes beaux-parents, m'insulter moi, me menacer d'un procès et s'en est même prise à ma fille de 8 ans qui ne supportait plus ses colères perpétuelles.
Si j'avais su où cela nous mènerait, j'aurai mis des limites bien avant. J'essayais juste d'être gentille et conciliante, mais avec les bipolaires, c'est une mauvaise idée car ils en abusent et en profitent pour obtenir tout ce qu'ils veulent à nos dépens.
Ne la laisse pas te gâcher la vie, ta mère souffre mais ce n'est pas de faute, tu n'as rien fait de mal, tu as le droit d'être heureuse.
Bon courage!

Histoires vécues sur le même thème

Detresse: un apel au secour ! - troubles bipolaires

image

Bonsoir à tous, Voilà, j'ai un problème, Et je ne sais pas du tout quoi faire. Je sens que quelques ne va pas chez moi et mon entourage le ressent particulierement, surtout mon ex copain qui est particulierement present et viens a l'improviste...Lire la suite

Mon pere est bipolaire - psychologie et comportement

image

Bonjour, Je m'appel Pierre et je viens sur votre forum pour exprimer mon "problème" en quelque sorte et tenter chercher des réponses et conseils. Voilà plusieurs années que mon père est atteint d'une maladie "Bipolaire". Son problème est que...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages