Histoire vécue Psychologie > Dépression - Déprime > Bipolaire      (534 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mais je n'ai jamais fait ça.

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 22/02/11 | Mis en ligne le 30/07/12
Mail  
| 349 lectures | ratingStar_282831_1ratingStar_282831_2ratingStar_282831_3ratingStar_282831_4
*********************************** Bonjour Soltanto, Merci de ta réponse, j'avoue que j'avais besoin en lançant cette bouteille à Klam d'une réponse et que je me sens un peu désorientée. Evidemment j'ai envie de faire du mal… Mais je n'ai jamais fait ça. Moralement, je ne trouve pas ça bien non plus. Une de mes amies me disait qu'elle était justement mon amie parce que je ne suis pas comme ça et qu'elle avait confiance en moi que je ne le ferais pas. Pour les mêmes raisons que tu évoques, je pense qu'il ne faut pas. Je crois que pour MOI, pour me sauver moi et sortir de la peine et oublier et passer à autre chose, il faut que j'oublie toute idée de vengence. Alors à la place depuis deux jours je lui écris. Mais je ne lui envois pas mes écris !!! Mais je prends soin de mon "enfant intérieur", je me fais l'adulte qui me protège, me console, et j'explique à ce type ce qu'il m'a fait… ce qu'il a fait à l'enfant blessée en moi… mais avec des mots de la femme adulte que je suis et qui me protège et me défend. J'ai choisis de "vomir" dan le secret de mon ordinateur sur une page vierge… Parfois, comme hier soir, je pleure pendant 2h…même ma chienne finit par gémir de me voir dans cet état. Je me disais que je n'étais vraiment qu'une merde de me retrouver dans des situations souffrantes. Que j'ai un problème avec les hommes…avec l'humanité. Que me retrouver dans cet état là n'était pas normal, que je n'arrive pas à subir et traverser des épreuves normales que d'autres surmontes tous les jours… Que j'étais probablement "folle", shizophrène, bi-polaire, maniaque…je ne sais pas je ne suis pas psy mais il y a un truc qui va pas bien chez moi. Que décidémment je n'arrivais pas à m'autosuffire. Que j'étais un piètre exemple pour mes enfants et qu'heureusement qu'en ce moment ils sont chez leur père et que je peux enfin pleurer. Que c'est MOI qui provoque ça et que si ça se trovue je ne m'en rend même pas compte… Que je vais pourrir l'existence de tout le monde autour de moi, enfants compris…etc…etc… Puis j'ai finit par me servir un verre de vin et me forcer à manger, j'ai pris un truc pour dormir… J'ai reçu un sms d'une amie au ski qui me disait qu'elle avait beau temps et de la neige et que je lui manquais. Nous étions ensemble au ski l'hiver dernier. Ça m'a tiré un sourire…je me suis dit tu n'es pas seule. J'ai tenu ma tête dans mes bras et caressé mes cheveux en me disant à moi même "ça va aller…ça va aller… ça va aller ma belle… tu en as vu d'autres…tu n'es pas seule… ça va aller… des gens bien t'aiment… tu es donc "bien" pour eux…tes enfants t'aiment… ça va aller". Je me suis mise au lit, après mettre jeté de l'eau froide sur le visage…et je me suis effondrée épuisée. Ce matin réveil tôt, un peu d'abdos dans ma chambre, puis une longue ballade dans le froid avec ma chienne. J'ai passé un glaçon sur mes yeux bouffis, j'ai mis ma crème de beauté la plus chère (celle que j'utilise avec parcimonie) , je me suis enfilée des vitamines et j'ai adoptée la méthode Coué. Je vais chaque jour de mieux en mieux ; … Chaque jour je vais mieux. Je vais bien… tout va bien… Je n'ai pas de problèmes sérieux je mange à ma faim… Je vais bien…je vais travailler j'ai un travail… Je ne me suis pas tuée hier soir…j'ai surmonté cette peine hier soir…je vais chaque jour un peu mieux. Alors c'est décidé depuis janvier Soltanto, je travaille conscienseusment avec mon nouveau psy…je vais continuer de disséquer mes pensées, les écrire et faire les devoirs qu'il m'a demandé. Ce soir je vais me concentrer là dessus. Cet après-midi j'ai eu un appel de ma meilleure amie. Je n'ai pas voulu lui téléphoner depuis une semaine que je vais mal. Elle aussi en a vu d'autres avec moi… etcombien de fois m'a-t-elle sauvée la vie en étant là pour moi… ?! Elle vient de se marier, elle est heureuse… elle a le droit que je cesse de l'emmerder de temps en temps et que j'arrête de me plaindre. Faut que j'arrête aussi de compter sur les autres pour me remonter le moral. Donc je ne l'avais pas contactée. Et tu vois comme la vie est bien faite ! C'est elle qui m'appelle ! Nous échangeons toutes les deux de choses et d'autres, de nos enfants, de ses vacances… de la Caraïbe qui est si belle… de combien nous nous aimons… de comme elle me manque… de comment elle va. Puis elle me demande comment je vais moi. Je lui dit dans les grandes lignes. Je ne veux pas l'inquiéter ni la mettre encore en situation d'avoir à se faire du soucis pour moi. Et avant de raccrocher…alors que nous étions passé à autre chose que mes "petits soucis" perso…avant de raccrocher elle me dit : "Tu sais Emma, je suis fière de toi…Tu m'épates je voulais de tele dire…il y a quelques années lorsque tu as fait ta dépression quant ton mari te trompait… j'ai cru te perdre…qui aurait dit que tu en serais là aujourd'hui !!! Tu es bien tu as surmonté cela et ce n'était vraiment pas facile…est-ce que tu te rends compte Emma de ce que tu as traversé et comem tu t'en es bien sortie ! " Merci ! Voilà…j'arrive à ne pas faire de connerie Soltanto… et je ne sais pas si c'est un reste de ma foi qui revient…si c'est un peu midinette de penser cela… mais quelque part je ressent ces témoignages d'affection de mes deux amies, et d'une autre aussi il y a quelques jours… comme des "signes"… Ce sont des signes que je ne suis pas seule d'une part… et vraiment j'ai de la chance… j'ai des gens à qui je peux parler au téléphone quant je me sens mourrir…qui sont disponibles pour moi…ont les mots et l'amour qu'il faut pour me "sauver"…pour me dire "Je t'aime". Ce sont des signes aussi, peut être…qu'il faut que je continue comme ça… sans vengence…et que c'est ainsi que je suis une "fille bien" et qu'on m'aime… Merci Soltanto de m'avoir permis par ta réponse de pouvoir me dire, et écrire cela. Merci.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


282831
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Detresse: un apel au secour ! - troubles bipolaires

image

Bonsoir à tous, Voilà, j'ai un problème, Et je ne sais pas du tout quoi faire. Je sens que quelques ne va pas chez moi et mon entourage le ressent particulierement, surtout mon ex copain qui est particulierement present et viens a l'improviste...Lire la suite

Mon pere est bipolaire - psychologie et comportement

image

Bonjour, Je m'appel Pierre et je viens sur votre forum pour exprimer mon "problème" en quelque sorte et tenter chercher des réponses et conseils. Voilà plusieurs années que mon père est atteint d'une maladie "Bipolaire". Son problème est que...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages