Histoire vécue Psychologie > Dépression - Déprime > Bipolaire      (534 témoignages)

Préc.

Suiv.

Suis - je bipolaire ou borderline ?

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 2239 lectures | ratingStar_217955_1ratingStar_217955_2ratingStar_217955_3ratingStar_217955_4

Pour me situer un peu : les derniers psy que j'ai rencontré hésitent quant à mon diagnostic : ils semblent persuadé que j'ai ou le trouble borderline, ou le trouble bipolaire, voire même, pourquoi pas, les deux… J'ai des changement d'humeur brusques et fréquents, ultra fréquents, même : j'oscille sur une journée. Je resens une large gamme d'émotions : - dépression mélancolique : je ne peux plus rien faire, mêem parler m'est pénible, je broie du noir, me sens vide, trouve tout nul et sans intéret. - dépression agitée : j'ai des idées noires mais en meme temps j'ai pleins d'envie mais je n'arrive à rien faire. Je me sens tiraillée entre deux extrême d'axcitation et d'abattement : c'est extrêmement pénible. Je suis très irritable, j'ai besoin de bouger, bouger. Je m'énerve contre la vie, contre moi, contre tout. J'ai besoin d'être seule et entourée, de manger et de vomir, de parler et de me taire etc… - à côté de ça, j'ai des moment d'exaltation : très courts (10 à 15 minutes pas plus, je pense) où je me sens super super bien : euphorique. J'ai l'esprit qui va à 100 à l'heure, un rien attire mon attention, je recherche l'éthymologie de pleins de mots (ex : hypomanie, hypocampe, hypotonique, hypocondriaque, puis je dérive : hypnose, hypnotique, etc… , ça me fait marrer). Je me marre pour un rien ? J'ai envie de prendre les gens dans mes bras, j'ai pleins de souvenirs qui arrivent d'un coup. Mes idées fusent, je me sens puissante, invincible, je pense que je vais être quelqu'un de grand. J'ai l'impression que je peux aider tout le monde, que je le dois. J'ai envie de faire des cadeaux, si je croise un sdf je lui file un pièce de 2 euros etc, etc - à d'autres moments : je suis juste bien mais excitée : je fais tout le ménage de la semaine en une heure, je n'ai pas d'angoisse. Je ne me sens pas no plus particulièrement euphorique. - j'ai une peur panique de l'abandon : je ne supporte pas le rejet. Ca me rend complètement dingue : j'en fais des crises de panique. Là, j'ai tellementpeur d'avoir peur que je n'ose meme plus consulter ma boite e mail de peur de tomber sur un mail que j'interprêterais mal et de faire une crise de panique ! Je suis quelqu'un d'hyper sociable : j'ai besoin d'avoir du monde autour de moi, c'est meme vital : je ne supporte pas la solitude ; elle me rend dingue mais à coté de ça je suis diagnostiquée sociophobe : les gens me font peur (normal quand on voit le genre de réaction que je me tappe dès que je me sens mal aimée…) - j'ai des colères monstrueuses : je hurle, je frappe, je n eme conrole pas. Je me "vois" faire mais je ne peux pas arrêter. Le mieux que j epuisse faire, c'est de hurler aux gens : "je sais que c'est complètement irrationnel mais je peux pas me calmer, laisse moi, laisse moi". Ma colère tombe d'un coup, comme elle est venue : je ne suis pas du tout rancunière et pour cause : j'oublie instantanément la cause de mon énervement. J'ai à nouveau envie de rigoler et de papoter comme si de rien n'était. Ou alors, je fond en larme et je finis par m'endormir, épuisée. - j'ai des moments de dysphorie, pendant lequel je suis figée, je m'arrache compulsivement la peau des doigts en ne pensant à rien : je suis vide, désespérée, il n'y a rien dans ma tête : pas de pensée, que des émotions. Je me répête "do, mi, sol, mi, do, mi, sol, mi, do" sans fin. Je ne supporte pas que l'on vienne me tirer de cet état. - j'ai d'autres moments où je reste des heures (en publiant le temps, ce que j esuis en train de faire etc…) à révasser. J'imagine des trucs objectivement impossible mais sur le coup, j'ai la ferme intention de les réaliser. - J'ai passé trois ans de ma vie à avoir l'impression très forte d'êter filmée au point de "tester" mes proches, même certains profs pour savoir ce qu'il en était… Je cherchais des caméra dans ma salle de bain, je n'osais plus me déshabiller… - j'ai passé six mois à ne plus pouvoir prendre le métro tellement j'étais flippée : j'entendais des gens hurler au secours, broyés sous les roues. Je voyais des corps, parfois. Je faisais des cirses de paniques à me mettre en larme toute seule, à trembler, à vouloir fuir, à demander sans cesse à mon copain, s'il voyait, entendais etc… limite à le traiter de lache parce qu'il n'agissait pas. Pourtant au fond, je sentais bien que j'étais seule à réagir comme ça… -parfois, dans la rue, je croisais, des "monstres". -je n'arrive pas à savoir ce que j epense : je peuxx changer d'avis en l'espace de cinq minutes. Je ne peux pas décrire mon caractère ; je ne peux que décrire mes réactions. Je ne sais pas ce que je pense, ce que je veux, ce que j'aime. J'aime et je hais mon copain en l'espace d'une journée. Pareil pour mes amis ou mes profs. - je ne supporte pas l'autorité ou tout ce que je peux considérer comme de l'injustice : ça me met dans une rage froide - j'ai parfois le sentiment que je suis psychologiquement plus forte que les autres, plus courageuse (moi qui suis diagnostiquée avec une anxiété généralisée ! ) et que c'est à moi de prendre la tete de différentes rebellions contre l'autorité (au lycée, en fac etc…) , d'ailleurs, de manière générale, j'ai besoin d'être considérée comme le chef, sinon, je me sens mal aimée et je panique. Je coupe tout lien avec les autres. - je peux être extra verti et une heures après complètement inhibée. Je peux être radinne plus dispendieuse, trop provocatrice ou complexée, sure de moi ou paniquée etc, etc le tout sur la meme journée. - je peux faire des insomnies parce que trop stressée et déprimée ou alors parce que trop excitée : j'ai trop à faire, je veux bouger. Je fais tous un tas de cauchemars. Je peux aussi avoir des périodes où je dors tout le temps, surtout quand je suis très déprimée. - j'ai des sensations bizarres le soir en me couchant : je me sens soulevée de mon corps et je tourne sur moi meme. Dans la jouréne aussi, il m'arrive de me setir "hors de moi" et en moi en meme temps. - je dis toujours de que je pense mais comme j epense toujours des trucs différents, je peux dire des choses très contradictoires, je me sens menteuse et manipulatrice. D'ailleur, s j ements très souvent (en sachant qu ej ements toutefois) je ne me sens JAMAIS normale. Je suis tout le temps angoissée sauf rares périodes d'euphorie. Les anti dépresseurs que je prends me font du bien : je suis moins angoissée et j'ai plus de moments de calme, mais ce n'est toujours pas ça.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


217955
b
Moi aussi !
6 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Detresse: un apel au secour ! - troubles bipolaires

image

Bonsoir à tous, Voilà, j'ai un problème, Et je ne sais pas du tout quoi faire. Je sens que quelques ne va pas chez moi et mon entourage le ressent particulierement, surtout mon ex copain qui est particulierement present et viens a l'improviste...Lire la suite

Mon pere est bipolaire - psychologie et comportement

image

Bonjour, Je m'appel Pierre et je viens sur votre forum pour exprimer mon "problème" en quelque sorte et tenter chercher des réponses et conseils. Voilà plusieurs années que mon père est atteint d'une maladie "Bipolaire". Son problème est que...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages