Histoire vécue Psychologie > Dépression - Déprime > Borderline      (288 témoignages)

Préc.

Suiv.

Bordeline intériorisant, dépersonnalisation

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 3037 lectures | ratingStar_135927_1ratingStar_135927_2ratingStar_135927_3ratingStar_135927_4

J'ai 28 ans et depuis l'âge de 12 ans ma vie est un calvaire suite à deux chocs émotionnels. Mes symptômes sont les suivants : dépersonnalisation chronique (je ne ressens aucune émotion ou devrais-je dire je les ressens en sourdine, comme si j'étais de l'autre côté d'une pièce insonorisée où il y aurait de la musique très forte) , sentiment permanent d'être gelée (végétitude permanente) , immense vide intérieur omniprésent, fatigue immense, phases dépressives. Plus jeunes (vers 14 ans) , j'ai eu 2-3 épisodes d'automutilation (me cogner la tête sur le mur, me grafigner) , une fois une hallucination, quelques phases anorexiques assez sévères, pensées obsessionnelles violentes envers moi et les autres à chaque jour, crises de paniques. Je suis incapable d'être dans une relation amoureuse. Côté social, amis et collègues, c'est extrêmement difficile. Sans compter autres choses dont je vais vous épargner…

J'ai vu quelques thérapeutes cognitifs-comportementals, j'ai fait deux ans de psychanalyse lacanienne, j'ai été suivi pendant 2 ans par un psychiatre, j'ai fait 6-7 séances d'EMDR, j'ai fait du psycho-corporel, bref, vous voyez le topo.

Quand je voyais ma psychiatre, je lui avais demandé si j'étais borderline car je me reconnaissais dans la plupart des symptômes… Elle m'avait répondu "noui"… Elle m'a dit que j'avais certains traits mais que je ne n'étais pas colériques, impulsive, blessante, etc, donc pas borderline. Il est normale que je ne sois pas colérique, impulsive et blessante car je ne ressens pas mes sentiments vu mon état de dépersonnalisation constant. Mais à la base, vers l'âge de 12 ans, c'était ça mon problème, toujours avoir peur de blesser les autres, d'être méchante, de faire de la peine.

En surfant sur le Web, je me suis rendu compte qu'il existe des borderlines intériorisants. Ils ne projetent pas leur colère sur les autres, ils gardent tout à l'intérieur mais la souffrance est la même. Ils ne peuvent extérioser cette souffrance car enfant, leurs parents leur interdisaient. Je me suis reconnue énormément dans cette description.

Aujourd'hui, j'avais un rendez-vous pour une séance d'EMDR. J'y suis allée mais j'ai dit à la thérapeute que je ne voulais plus la voir. Elle me semble tellement incompétente…

J'ai lu sur ce site un post qui mentionne que les gens souffrant de dépersonnalisation peuvent bien répondre à l'EMDR mais que ce sera long et que certains petits résultats ne commenceront qu'à apparaître qu'après une diziane de séances. Pensez-vous que selon mes symptômes, je pourrais me sortir de mon cauchemar ? Avec l'aide d'une personne compétente, qui ne prétendera pas que ma vie va faire un 180 degrés en l'espace de quelques séances ?
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


135927
b
Moi aussi !
2 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Soutenons nous ! borderline

image

Je vais quand même me présenter parce que je risque de squatter pas mal. Donc Marion, 27 ans et deux loulous, diagnostiquée borderline.. Depuis 2004, mais ne l'a appris que récemment… Quand mon psy et moi avons mît un mot ce qui me bouffait....Lire la suite

Rendre heureux une borderline ? - amities et relations personnelles

image

Bonjour/bonsoir, Il y a quelques jours, une amie à qui je tenais alors qu'on ne se connaissait pas énormément m'a avoué être "borderline". Elle m'a aussi confirmé mes soupçons par rapport aux marques sur ses bras et m'a absolument tout...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages