Histoire vécue Psychologie > Dépression - Déprime > Borderline      (288 témoignages)

Préc.

Suiv.

Comment vivre avec un borderline ?

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 2148 lectures | ratingStar_68313_1ratingStar_68313_2ratingStar_68313_3ratingStar_68313_4

Voilà mon soucis : je pense que mon frère est borderline. Je n'en suis pas persuadée mais je m'en laisse de plus en plus convaincre .

J'expose la situation brièvement : j'ai 20ans et suis étudiante en médecine, mon frère a 24ans et ne fait rien. Il vit actuellement chez notre mère. Il a développé depuis quelques années une attitude assez troublante… consommation d'alcool, de drogues, de sexe… enfin bref toute la panoplie, mais je pense que ce ne sont que les effets secondaires de sa personnalité limite .

En effet derrière tout ça se cache une réelle instabilité, manque de confiance en lui, dévalorisation, état d'euphorie et l'instant d'après il fait la gueule.

Ça devient de plus en plus pesant, et c'est surtout pour ma mère que je m'inquiète parce qu'il profite de sa situation de confort, il ne veut pas travailler, ne veut pas non plus passer son permis de conduire et SURTOUT ne prendre aucune responsabilité.

Je me trouve dans une impasse car je me sens impuissante puisque ma mère ne prend pas vraiment conscience de tout ce qui se passe. Elle sait qu'il a un problème avec l'alcool mais elle pense que c'est tout .

Je suis sa soeur, on a eut une relation très privilégiée tous les deux, on s'entendait vraiment bien, mais j'étais trop jeune pour voir qu'il avait un problème, et puis je l'admirais tellement !

Mais aujourd'hui, j'ai changé de vie en quelque sorte, j'ai quitté la maison pour mes etudes et j'ai pris du recul face a tout ça .

J'ai regardé mon frère d'un regard objectif et j'ai ouvert les yeux sur ce qui se passait, j'ai fait des recherches, mais nulle part je ne trouve de solution .

Sa petite amie l'a quitté l'année dernière justement pour ça, car elle n'en pouvait plus, il avait un comportement très abusif. Du genre, quand il était ivre commencer a l'insulter et la minute d'après pleurer pour lui demander pardon… et j'en passe car il se mutile aussi (brulures de cigarettes sur les bras et dans le dos) et sait user de l'art de la manipulation avec succès .

Quoiqu'il en soit, je ne peux plus le voir se detruire et détruire notre mère et continuer de mentir par la meme occasion.

Comment ouvrir les yeux de ma mère la dessus ?

Comment faire pour que mon frère accepte le fait d'une eventuelle maladie ?

Et surtout, comment le convaincre d'aller mieux en passant par le dialogue et qui sait peut être un traitement… car de tout évidence il se ferme comme une huitre lorsque l'on veut parler de sujets "serieux" . Il se met a avoir les larmes aux yeux et prefère fuir…

Son ancienne petite amie était allée consulter un psy pour l'aider a comprendre et faire des demarches pour adopter le meilleur comportement face a lui et l'aider a guerir .

Un truc qui m'a choqué c'est que le psy lui avait dit qu'une personne qui ne s'aime pas ne peut aimer personne. Après je pense qu'il y a plusieurs avis là dessus mais comment le gérer ?
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


68313
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Soutenons nous ! borderline

image

Je vais quand même me présenter parce que je risque de squatter pas mal. Donc Marion, 27 ans et deux loulous, diagnostiquée borderline.. Depuis 2004, mais ne l'a appris que récemment… Quand mon psy et moi avons mît un mot ce qui me bouffait....Lire la suite

Rendre heureux une borderline ? - amities et relations personnelles

image

Bonjour/bonsoir, Il y a quelques jours, une amie à qui je tenais alors qu'on ne se connaissait pas énormément m'a avoué être "borderline". Elle m'a aussi confirmé mes soupçons par rapport aux marques sur ses bras et m'a absolument tout...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages