Histoire vécue Psychologie > Dépression - Déprime > Borderline      (288 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je n'ai plus rien à perdre, je veux mourir...

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 3815 lectures | ratingStar_140565_1ratingStar_140565_2ratingStar_140565_3ratingStar_140565_4

J'ai 25 ans. Je me suis mariée avec un pervers narcissique manipulateur sans le savoir. Il me battait, il a violée notre fille. Et quand je me suis rendue compte que quelque chose clochait, j'ai divorcé il a deux ans et ai essayé de tout mon possible de m'en sortir et de survivre pour ma fille. Mais en fait, mon mari a laissé des dettes énormes, j'en ai jusqu'au cou et ma fille est décédée le 8 avril de cette année d'une leucémie, à l'âge de 5 ans.  

Je n'ai plus rien qui me retient, plus aucun espoir, je vivais pour ma fille. C'est pour elle que j'ai fait toutes les assistantes sociales, tous les psychiatres. Jamais je ne me relèverais de tout cela. C'est trop pour une seule personne.  

Ma famille m'a rejetée car chez nous le divorce c'est malsain et ma belle famille dit que j'ai fait plonger leur fils. Lui est vu désormais comme malade mental et n'a rien à payer de ces dettes. Moi j'en ai pour jusqu'à la fin de ma vie.    

Je ne suis pas ici pour me plaindre ou pour de la pitié. Je ne souhaite pas raconter mon histoire plus amplement, je l'ai fait de psy en psy et je n'ai plus la force.  

Je ne tiens pas à répondre aux messages qui ont pour but de me dissuader.  

Je n'ai plus aucun espoir et je cherche désespérément une méthode douce et efficace pour en finir.  

Je souhaiterais trouver quelqu'un qui serait prêt à me fournir des médicaments efficaces, gratuitement (par pur altruisme) ou moyennant rétribution. Je n'ai de toutes les façons plus rien à perdre.   

(je sais qu'il y a la Suisse avec le suicide assisté mais je n'ai pas les moyens car je me suis renseignée).
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


140565
b
Moi aussi !
3 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Soutenons nous ! borderline

image

Je vais quand même me présenter parce que je risque de squatter pas mal. Donc Marion, 27 ans et deux loulous, diagnostiquée borderline.. Depuis 2004, mais ne l'a appris que récemment… Quand mon psy et moi avons mît un mot ce qui me bouffait....Lire la suite

Rendre heureux une borderline ? - amities et relations personnelles

image

Bonjour/bonsoir, Il y a quelques jours, une amie à qui je tenais alors qu'on ne se connaissait pas énormément m'a avoué être "borderline". Elle m'a aussi confirmé mes soupçons par rapport aux marques sur ses bras et m'a absolument tout...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages