Histoire vécue Psychologie > Dépression - Déprime > Borderline      (288 témoignages)

Préc.

Suiv.

La mutilation n'est pas une forme " saine " d'amour

Témoignage d'internaute trouvé sur jetaide
Mail  
| 553 lectures | ratingStar_137406_1ratingStar_137406_2ratingStar_137406_3ratingStar_137406_4

La situation concerne deux personnes : X et Y.

X est un homme dont Y est amoureuse ; il ne réciproque pas ses sentiments, mais puisqu'ils sont amis depuis quelques années déjà, ils gardent une bonne relation. Depuis je-ne-sais-plus-combien-de-temps, lorsqu'elle a un problème elle se confit à lui et il lui donne toujours de bons conseils. Il lui change les idées, l'aide à se sentir mieux, l bref. Il est très présent pour elle. Seulement voilà, il est suicidaire. (Un vrai suicidaire avec un problème de santé mentale, mais je ne sais plus lequel ? ) Lorsqu'elle l'a appris, elle l'a menacé de se suicider avec lui s'il passait à l'acte. Parce qu'elle ne pouvait pas vivre sans lui, qu'elle n'avait pas trouvé de sens à sa vie et puis comment s'en sortirait-elle s'il n'était pas là pour la guider et réparer le fouillis qu'elle faisait avec sa vie ? En bref, elle dépend beaucoup de lui ? Elle en va même jusqu'à se mutiler ses initiales (à X, le gars) sur le corps pour se laisser croire à un signe d'amour de sa part à lui. Elle répète beaucoup, depuis sa découverte, qu'elle a peur de le perdre, qu'elle ne s'en sortira pas s'il la laisse ? Bon, vous voyez le scénar.

Donc voilà, je ne sais pas ? Je trouve tout ça un peu louche pour être une forme "saine" d'amour. Je comprends qu'on ait peur de perdre les gens qu'on aime, mais tout ça, la mutilation ? ? Ça me fait un peu peur. J'ai découvert une "maladie" aujourd ? Hui : trouble de la personnalité dépendante. J'ignore si cela peut correspondre, en tout cas je sais qu'il y a quelques points communs. (Elle a entre autre besoin d'avoir quelqu'un d'autre de prêt si elle se fait laisser, pour ne pas être seule trop longtemps).
  Lire la suite de la discussion sur jetaide.com


137406
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Soutenons nous ! borderline

image

Je vais quand même me présenter parce que je risque de squatter pas mal. Donc Marion, 27 ans et deux loulous, diagnostiquée borderline.. Depuis 2004, mais ne l'a appris que récemment… Quand mon psy et moi avons mît un mot ce qui me bouffait....Lire la suite

Rendre heureux une borderline ? - amities et relations personnelles

image

Bonjour/bonsoir, Il y a quelques jours, une amie à qui je tenais alors qu'on ne se connaissait pas énormément m'a avoué être "borderline". Elle m'a aussi confirmé mes soupçons par rapport aux marques sur ses bras et m'a absolument tout...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages