Histoire vécue Psychologie > Dépression - Déprime > Borderline      (288 témoignages)

Préc.

Suiv.

Vivre avec un borderline

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 561 lectures | ratingStar_265935_1ratingStar_265935_2ratingStar_265935_3ratingStar_265935_4
Le mien a une famille où le père se comportait comme lui avec sa femme qui est aujourd'hui décédée suite à la maladie d'Alzheimer. Elle a beaucoup souffert de la dureté et des colères de son mari. J'en ai été largement témoin. Mon mari était le petit dernier, très proche de sa mère. Elle avait 41 ans quand il est né ce qui était bien tard pour elle, disait-elle. Il a été hyper protégé et n'a fait que ce qu'il voulait, toujours d'après ses parents. Il a deux grandes soeurs, toutes deux divorcées. Pour la première, pas de souci, pour la deuxième, en dépression depuis 28 ans. Huit ans avant lui, un frère, à la fois dur et séducteur. Côté amis, je crois qu'il n'en a pas. Il n'a que des relations superficielles. Il ne se confie pas. A l'inverse de ton ex, il ne se sert pas du tout des autres. Il refuse presque d'avoir du monde à la maison. En tous cas il m'a souvent dit que ça ne l'intéressait pas. Mais s'il y en a il sait se montrer poli. Jamais il ne se préoccupe de savoir comment ils vont. Des conversations superficielles où il va se plaindre de la politique, de son boulot (et peut-être de moi, si je n'entends pas) , et des autres en général. Il a toujours eu l'impression qu'il devait faire ses preuves par rapport aux autres. Toujours de la faute des autres. Les autres ne l'acceptent pas etc… Maintenant, je ne m'étonne pas qu'il retourne aussi le même argument contre moi. J'aurais été plus tranquille si je le savais moins isolé. L'une de ses soeurs et son père sont trop négatifs pour lui apporter quelque chose de sain. L'autre est capable du bon comme du moins bon, y compris la mauvaise foi. Je lui ai expliqué (à cette soeur) un peu ses difficultés il y a quelques années pour qu'elle essaye de l'apaiser. Mais je pense qu'elle n'en a rien fait. Quant à son frère, l'inimitié entre eux date de l'adolescence où le frère était mené à la dure pendant que mon mari était libre de faire ce qu'il voulait. Quand il a un conflit avec quelqu'un il préfère ne pas exploser devant cette personne et me réserve sa colère. Il n'a jamais compris que j'étais là pour le soutenir mais pas pour être son souffre douleur. Je t'ai posé cette question parce que je n'arrive pas à comprendre comment on peut-être aussi centré sur soi et avoir de telles difficultés relationnelles. Est-ce lié au Borderline ? Je suis moi aussi très sensible, "construite au bord de la rivière" m'avait dit un médecin. Mais cela fait longtemps que j'ai appris à ne plus laisser couler mes larmes. Résultat d'une vie dure. Bonne nuit, Cachoubis !
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


265935
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Soutenons nous ! borderline

image

Je vais quand même me présenter parce que je risque de squatter pas mal. Donc Marion, 27 ans et deux loulous, diagnostiquée borderline.. Depuis 2004, mais ne l'a appris que récemment… Quand mon psy et moi avons mît un mot ce qui me bouffait....Lire la suite

Rendre heureux une borderline ? - amities et relations personnelles

image

Bonjour/bonsoir, Il y a quelques jours, une amie à qui je tenais alors qu'on ne se connaissait pas énormément m'a avoué être "borderline". Elle m'a aussi confirmé mes soupçons par rapport aux marques sur ses bras et m'a absolument tout...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages