Histoire vécue Psychologie > Dépression - Déprime > Depression      (2184 témoignages)

Préc.

Suiv.

Il faut savoir se battre et ne pas perdre espoir

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 345 lectures | ratingStar_227274_1ratingStar_227274_2ratingStar_227274_3ratingStar_227274_4
Je suis bien attristée de votre message car la depression est un mal bien douloureux. Aujourd'hui, je suis plutot très très très bien dans ma vie, même si j'ai quelques problèmes relationnels avec les hommes et que je suis célibataire (mais ce n'est pas grave). Mes expériences amoureuses ont toujours été un échec. Mais aujourd'hui je le vis plutot bien même si je garde espoir de construire quelquechose un jour. J'ai vécu environ 5 années de vrai galère (de déprime en depression qui ont fini par une hospitalisation de 15 jours en service psy ou j'ai été bourée de médicaments et j'en garde un souvenir vraiment terrible). Bref, avec beaucoup de temps, de soutien familial, de repos, de travail avec un psychologue et aussi avec moi même, de soutien par ma meilleur amie, et surtout parce que j'ai la chance d'avoir une passion pour la danse qui me permet de m'évader plusieurs fois par semaine, et de me dépenser physiquement, j'ai retrouvé le gout des choses, de la vie, du travail ; le gout de la relation avec les autres, comme jamais je n'aurais imaginer. A 35 ans, je pensais que ma vie était terminée, j'était triste à mourir et j'ai voulu partir ; heureusement, la vie et le destin ne m'ont pas laissé partir et je leur en suis reconnaissante aujourd'hui. La vie est trop forte et trop belle si l'on prend le temps de se reconstruire et de faire beaucoup d'effort pour se sortir de son mal. J'ai beaucoup réfléchi à mes soucis, je me suis aussi beaucoup beaucoup reposé. J'ai changé de vie (en supprimant les choses qui ne me convenaient pas notamment les relations ou personnes de mon entourage qui avaient une répercution négative sur ma vie, mes choix, mes idées, et qui me faisait cotoyer ou rencontrer des gens mauvais ou avec un mode de vie ne correspondant pas au mien et à mes envies). J'ai appris à m'écouter, à écouter mes envies et à me respecter. J'ai pris le temps de me découvrir, de réfléchir à ce que je voulais faire de ma vie et ce que je ne voulais pas en faire (et cela prend du temps pour faire ce bilan) mais le résultat vaut vraiment le coup, car aujourd'hui, je suis heureuse dans ma vie même si elle n'est pas tout à fait comme je l'espérais. J'ai appris à apprécier mon quotidien et à en faire quelquechose de bon et d'agréable pour moi même et avec les autres. La grande différence entre aujourd'hui et avant (avant étant la période de ma dépression et avant ma dépression) est la suivante : Avant je n'arrivais pas à vivre au présent. J'attendais toujours le lendemain en me disant qu'il serait forcément mieux que le présent. A force d'attendre, d'attendre, on ne vit pas pleinement son présent et on espère toujours sur l'avenir. On vit en faisant des plans sur la comète... Pas terrible. Aujourd'hui, je vis ma vie pleinement, même pour des petites choses du quotidien ; je ne les vis pas à moitié et cela se fait naturellement, sans effort et la sensation qui en découle est vraiment magique. J'ai compris que la vie était faite pour grandir, se construire et se découvrir. Pour cela (et pour la plupart des gens), il faut souvent malheureusement vivre des moments difficiles, ou très douloureux, mais cela nous fait grandir car il faut essayer de retirer du positif de chaque expérience, même si parfois c'est très très dur. Retirer du positif de chaque chose de sa vie a été le moteur qui m'a permis de sortir de cette dépression que je pensais installée à vie chez moi. Rejetter les mauvaises sensations comme le regret ou la haine m'ont permis de sortir de cette depression. Pardonner (aux autres et à moi même) a également été indispensable à ma guérison. Il faut que vous vous battiez et après vous serez vraiment plus forte. Courage, il faut du temps, mais cela est vraiment gratifiant de sortir un jour la tête de ce cauchemar ; cela donne confiance en soi et en la vie. Courage, courage, courage ; vous y arrivez forcément en prenant le temps et en vous bichonnant (et en vous laissant bichonner par vos proches, c'est fondamental aussi). Ceci est mon expérience; elle m'est personnelle mais j'espère qu'elle vous donnera beaucoup d'espoir et de courage.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


227274
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Qu'est-ce que vous voudriez dire a une personne a cet instant?

image

Je n'ai jamais essayé de la contacter, mais j'ai essayé de savoir plus ou moins ce qu'elle était devenue depuis ; mais comme j'ai coupé tout contact avec les personnes que je fréquentais à l'époque et que je ne suis pas sur Facebook, c'est...Lire la suite

Deprime total=retour a la realite - je gache ma vie

image

Bonsoir à toutes et à tous ! J'ai 24 ans et je sors d'une licence (niveau bac+3) sans avoir valider mon dilpôme. J'ai une petite amie qui m'aime et que j'aime, on est installé ensemble depuis 1 an et on prévoit de faire un enfant. Bref, je pense...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Déprime
Sur le même thème
Qu'est-ce-que la déprime ?
Voir tous les  autres témoignages