Histoire vécue Psychologie > Dépression - Déprime > Depression      (2184 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'essaie de trouver l'équilibre et de ne pas être trop exigeant

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 22/01/11 | Mis en ligne le 26/12/11
Mail  
| 276 lectures | ratingStar_225352_1ratingStar_225352_2ratingStar_225352_3ratingStar_225352_4

Oui, le problème pour moi est de retrouver le besoin et l'envie, il me semble qu'avec cette dépression tout s'est envolé, pas totalement, certes, mais il faut que je me force un peu.

A sortir, à faire de la musique, à lire, à "séduire" à être réellement présent dans les échanges. Ce qui hier m'était totalement naturel, me demande aujourd'hui un effort, c'est une vraie perte de repère pour moi. C'est dans ce sens que j'utilise le "il faut", car pour retrouver le goût sucré de la vie, il faut la vivre et aller vers elle… hier ça allait de soi… aujourd'hui les vagues alternent, je suis tantôt en haut, tantôt au creux.

Non je ne même moquerai pas, j'utilise moi-même pas mal d'image, de métaphore, pour reconnecter avec un bonheur parfois très éphémère, j'identifie les moments de sérénité de bien être, mais il me semble qu'ils partent aussi vite qu'ils sont arrivés, comme si je n'arrivais pas à les retenir à l'intérieur de moi.

Aussi je "m'injonctionne", car si je ne le faisais pas, il me semble que je resterais inerte, laissant passer les secondes en regardant le plafond. Et je sais que lorsqu'on est comme ça, ça peut durer si on y met pas un peu du sien.

Cette situation nouvelle pour moi, dans laquelle je n'ai pas de repères me laissant parfois désarmé. Il y a encore quatre mois je n'avais plus goût à rien. Il me semble qu'aujourd'hui mes "efforts" sont payants partiellement. J'essaye de trouver un équilibre dans ces "il faut" de ne pas être trop exigeant, vis à vis de moi-même, pas trop violent, ne pas perdre l'estime de moi, même si la confiance elle, est moins qu'intermittente. Je lis, je fais de la musique, je sors, mais parfois je sors de ce que je fais, je ne suis pas dans l'instant présent, c'est ça la vraie nouveauté bousculante. C'est clair que si on gigote sans cesse le paillon ne risque pas de venir se poser.

J'y arriverais, il faut que je considère cet état comme un passage qui durera plus ou moins longtemps, et en fonction de ma volonté et en fonction aussi et surtout d'un lâcher prise.

Jamais je ne m'étais imaginer prier pour qu'une entité "supérieure" me vienne en aide, et j'en suis là. On est beaucoup et peu de chose à la fois. Merci pour tes mots.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


225352
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Qu'est-ce que vous voudriez dire a une personne a cet instant?

image

Je n'ai jamais essayé de la contacter, mais j'ai essayé de savoir plus ou moins ce qu'elle était devenue depuis ; mais comme j'ai coupé tout contact avec les personnes que je fréquentais à l'époque et que je ne suis pas sur Facebook, c'est...Lire la suite

Deprime total=retour a la realite - je gache ma vie

image

Bonsoir à toutes et à tous ! J'ai 24 ans et je sors d'une licence (niveau bac+3) sans avoir valider mon dilpôme. J'ai une petite amie qui m'aime et que j'aime, on est installé ensemble depuis 1 an et on prévoit de faire un enfant. Bref, je pense...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Déprime
Sur le même thème
Qu'est-ce-que la déprime ?
Voir tous les  autres témoignages