Histoire vécue Psychologie > Dépression - Déprime > Depression      (2184 témoignages)

Préc.

Suiv.

Tendance à la dépression

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 1948 lectures | ratingStar_122269_1ratingStar_122269_2ratingStar_122269_3ratingStar_122269_4

Je vis depuis 1an1/2 avec mon chéri avec qui tout se passait bien jusqu'à maintenant. Il a tendance à la dépression. Avant de me connaître, il a déjà fait une dépression. En revanche, aucune depuis que nous sommes ensemble. Plusieurs événements l'ont chamboulé dernièrement. D'abord, l'arrêt du sport qu'il n'a pas souhaité (cela faisait 15 ans qu'il faisait un sport collectif à haut niveau et maintenant a des problèmes physiques qui ont obligé son entraîneur à lui dire qu'il ne comptait pas sur lui pour la prochaine saison). Côté travail, c'est moyen mais ça va peu près, il a des projets. Pour ma part, j'ai subi du harcèlement psychologique au travail et ai été arrêtée pendant 2 mois et il m'a beaucoup aidé (sans lui, je ne sais pas où j'en serais à l'heure actuelle). Et j'ai rebondi rapidement : j'ai trouvé un nouveau job qui va commencer mi août. Et tout s'est précipité : lettre de démission et lettre de préavis pour la maison dans laquelle on vit… Sachant que déménager va lui permettre aussi de se rapprocher de son lieu de travail donc, du positif… à mon sens. Depuis 1 semaine, il est différent, depuis qu'on a posté ce courrier pour le préavis de la maison. Il est distant, toujours dans ses pensées… J'ai réussi à le faire parler mardi soir : il m'a dit qu'il avait l'impression qu'il se laissait tomber dans la dépression, qu'il ne savait plus où il en était ni ce qu'il voulait dans la vie, qu'il n'arrivait pas à avoir de projets et que le fait de déménager le stressait parce qu'il avait peur de ne pas être sûr de lui sur son engagement avec moi (alors qu'une semaine avant tout allait bien entre nous et qu'il continuait à me dire qu'il m'aimait ! ) Nous avons passé une nuit blanche à pleurer (je ne l'avais jamais vu pleurer). Il m'a dit qu'il n'aurait pas voulu avoir cette conversation pour ne pas briser notre relation qu'il aurait préféré réfléchir dans son coin d'abord et ne pas me mettre dans cet état. Il m'a dit que ça faisait quelques temps qu'il sentait que ça commençait à ne plus aller dans sa tête et qu'il se posait beaucoup de questions. Il a peur de l'échec, peur de s'engager (alors que je ne lui demande rien de plus ! ) peur de se tromper avec moi… Et il ne sait plus ce qu'il ressent. Quand je lui ai demandé s'il m'aimait encore, il n'a pas su me répondre. Alors qu'il n'y a pas d'autre fille. Il est paumé. Parce qu'ensuite il m'a dit que j'étais sa moitié et qu'il n'imaginait pas ce que pouvait être la vie sans moi. Tous 2 effondrés, je lui ai demandé s'il voulait qu'on se sépare, il a hoché la tête en guise de OUI. J'ai quitté le domicile. Je suis rentrée chez mes parents. Cela fait plusieurs jours. Quand je suis partie et que j'ai fait mes valises, il pleurait tout autant que moi. Je lui ai demandé de me retenir et il n'a pas pu. Je le laisse seul, dans ses pensées et c'est horrible car je me sens impuissante ! J'ai demandé à tous ses amis d'être près de lui pour lui parler. Mais rien n'avance dans sa tête. Vendredi, nous nous sommes appelés. 3 heures au téléphone, on voyait qu'il avait envie de parler. Il m'a dit que c'était horrible que la maison était morte, que c'était lugubre et qu'il était "dans l'espace" . Qu'il avait l'impression que le temps s'était arrêté. Comme s'il avait coupé un fil et qu'il en était encore à mardi soir quand nous avons eu cette discussion et que je suis partie. Il répond "je ne sais pas" à toutes les questions que je lui pose, même à "est-ce que je te manque ? " . Il est pourtant extrêmement câlin et a toujours besoin que je sois près de lui d'habitude. Il me dit qu'il n'arrive pas à se projeter aux heures qui viennent. C'est comme s'il était mort. Je dois passer à la maison demain, mais il ne veut pas qu'on se voit alors on va s'éviter… Et je vais retourner chez mes parents pour le moment. Cela peut durer des semaines entières. Pour l'instant, c'est gérable car je suis entre 2 boulots donc je ne travaille pas, mais je reprends fin août ! Je lui ai dit que je comprenais qu'il était malade et qu'il devait régler son problème psychologique auprès d'un spécialiste mais je ne sais pas s'il va le faire ! Je lui ai dit que j'étais là s'il avait besoin car je l'aime, que je crois en nous et que je suis sûre que tout va s'arranger. J'essaie de positiver, surtout devant lui (quand je peux avoir de ses nouvelles, je n'ose même pas l'appeler pour ne pas lui mettre la pression alors que j'en crève d'envie). Mais moi, au fond je ne sais pas quoi faire et je ne sais pas quoi penser ! Dois-je le laisser seul pour que l'éloignement l'aide à retrouver ses esprits ? Dois-je au contraire le forcer à être à ses côtés ? J'ai lu des tas d'articles qui disent tous la même chose : c'est la peur de l'engagement alors que tout va bien qui est souvent due à un divorce des parents (ce qui est le cas pour lui). En en parlant autour de moi je me rends compte que pleins de personnes sont passées par là et s'en sont sorties mais après des mois… Le problème c'est que je ne sais pas combien de temps je vais supporter cette situation ni comment je peux l'aider… Surtout en étant loin et en n'ayant presque pas de nouvelles (ou que par personne interposée) ! J'ai peur aussi qu'il me dise qu'on doive tout arrêter pour ne pas me rendre malheureuse, parce qu'il ne sait plus où il en est. Il a perdu la notion du temps, nous avons posé le préavis de la maison et nous sommes sensés partir mi octobre mais moi je vais bien devoir retrouver mon domicile pour aller travailler ou alors louer un appartement et encore le laisser seul ? Je ne sais plus quoi faire pour lui, pour qu'il retrouve ses esprits. Je n'arrive pas à imaginer que tout s'arrête comme cela et qu'il ne ressente plus rien. Et d'un autre côté je sais que je dois aussi me protéger…
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


122269
b
Moi aussi !
2 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Qu'est-ce que vous voudriez dire a une personne a cet instant?

image

Je n'ai jamais essayé de la contacter, mais j'ai essayé de savoir plus ou moins ce qu'elle était devenue depuis ; mais comme j'ai coupé tout contact avec les personnes que je fréquentais à l'époque et que je ne suis pas sur Facebook, c'est...Lire la suite

Deprime total=retour a la realite - je gache ma vie

image

Bonsoir à toutes et à tous ! J'ai 24 ans et je sors d'une licence (niveau bac+3) sans avoir valider mon dilpôme. J'ai une petite amie qui m'aime et que j'aime, on est installé ensemble depuis 1 an et on prévoit de faire un enfant. Bref, je pense...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Déprime
Sur le même thème
Qu'est-ce-que la déprime ?
Voir tous les  autres témoignages