Histoire vécue Psychologie > Dépression - Déprime > Fibromyalgique      (446 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai arrêté mes médicaments et je me sens bien

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 351 lectures | ratingStar_222974_1ratingStar_222974_2ratingStar_222974_3ratingStar_222974_4
je prenais les mêmes médocs que toi mais les effets secondaires et le peu de retour m'ont amenée à les arrêter et je ne m'en porte pas plus mal. Je ne suis plus dans le brouillard le matin, et quand j'ai mal je prends du paracétamol et en cas de grosse crise j'ai une boîte de Lamaline sous la main (je ne l'ai pas encore utilisée).j'ai aussi changé mon alimentation, arrêté le lait de vache (les yaourts et fromages de chèvre ou de brebis sont très bon, ainsi que le soja). Tout cela m'a permis de perdre les 10 kilos que ces traitements m'ont fait prendre. Après cela passe par une meilleure écoute du corps : si j'en fais trop je suis obligée de me débrancher pour recharger. donc j'évite les cumuls : les soirs où nous avons des invités, je cuisine tranquillement le matin et l'après midi je me repose au moins deux bonnes heures. quand je fais mes courses, je n'entreprends pas de ménage le même jour, quand je vais au bénévolat l'après midi, le matin je me la joue cool. c'est seulement comme cela que je peux avancer. Moi qui ne m'arrêtais jamais j'ai appris à user le canapé et à faire le lézard au soleil. cela demande de lâcher prise beaucoup de choses et d'arrêter de se culpabiliser...c'est un boulot à part entière, surtout vis à vis de l'entourage. Je ne fais plus les choses par obligation, et j'ai appris à dire non. Aller faire une randonnée avec des amis valides, non. j'aurai dit oui il y a quelques années pour en ressortir complètement explosée pour ne pas leur dire non. Rester à la maison quand on est trop fatiguée pour une invitation : tant pis si c'est des vrais amis,ils comprennent. Le ski : j'ai encore essayé l'année dernière sous la pression des copains : cette année j'ai tenu bon : on m'a dit que j'étais une emmerdeuse, tant pis ! mais je me suis économisée des jours et des jours de douleurs.... enfin la liste est longue. ALors tout cela pour te dire qu'il faut en plus d'arrêter tes médicaments, faire une bonne analyse de ce qui est important ou pas. et tant pis si l'on te dit que l'on ne te reconnait pas !!! Parfois le dicton vivons heureux vivons cachés est tellement vrai !!!! c'est à méditer
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


222974
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Nouvel ad. j'ai pris plus de 20 kg mais je me sens beaucoup mieux.

image

Bonsoir à tous. Paul, je suis toujours dans la pièce avec les 2 bouquets de lilas (je me suis gâtée moi-même ! ) et ça ne m'insupporte plus. Ptt que j'ai une réaction au début quand ça sent le plus fort. Natou, pas de problèmes. J'étais...Lire la suite

Francais, vous êtes des larves

image

--------------------------------------------------------------------------------- La Fibromyalgie. --------------------------------------------------------------------------------- Rapport remis à M. Kouchner. Beaucoup trop de fibromyalgiques sont...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages