Histoire vécue Psychologie > Dépression - Déprime > Fibromyalgique      (446 témoignages)

Préc.

Suiv.

La fibromyalgie et moi

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante 40 ans
Mail  
| 2272 lectures | ratingStar_127014_1ratingStar_127014_2ratingStar_127014_3ratingStar_127014_4

J'ai été diagnostiquée fibromyalgique depuis octobre 2001. C'est après avoir changé de médecin, (la preuve qu'il faut du sang neuf de temps en temps même chez les médecins). II y a des années que j'étais tout le temps fatiguée. Je n'arrivais jamais à remonter la côte. J'avais le moral aussi bas que mon énergie. Depuis des années, je prenais des anti-dépresseur car la fatigue selon la médecine était le signe de dépression. JE LES AI TOUT ESSAYÉ. Aucun n'a fait son travail sur le point de la fatigue même que j'étais plus fatiguée qu'avant de les prendre. Dans ma vie, j'ai eu beaucoup de chocs émotifs, de rejets et j'ai beaucoup manquée d'amour. Le résultat : le diabète, la fibromyalgie et la dépression avec des idées de suicide. La fibromyalgie a tout d'abord été assez discrète. C'est sure que la fatigue était toujours là, j'avais aussi des chaleurs et aussi mal à la peau (difficile d'endurer un jet d'eau sur ma peau) et ce depuis le plus loin que je puisse m'en souvenir. Mes ami (e) s me trouvaient déprimante, j'avais dans la bouche toujours les même mots : AH QUE JE SUIS FATIGUÉE… J'ai perdu beaucoup d'ami (e) s qui se sont éloignés de moi à cause du manque de compréhension et de mon manque de conversation intéressante… J'ai passé beaucoup de temps à endurer mon mal intérieurement me demandant qu'est ce que j'avais, et pourquoi je perdais mes ami (e) s. Après mon déménagement, j'ai due changer de médecin car il était beaucoup trop loin pour moi. Je me suis mise en quête d'un nouveau médecin (vous savez sûrement que c'est très difficile de nos jours de trouver un médecin accessible qui prend encore des patients). Après 3 ans de recherche me promenant de cliniques en cliniques Je l'ai trouvé. Ah, il n'est pas parfait mais il sait écouter et prend le temps avec ses patients. Donc, si je reviens à mes malaises, il y a environ deux ans et demi, j'ai commencé à avoir très mal aux hanches, c'était des sensations de brûlures difficiles à expliquer qui se situaient surtout à droite, et, en même temps je ne sentait plus mon pouce droit. Nerfs coincés dit-il avec conviction… Radiographie colonne cervicale, résultat, tu n'as rien… Pour mon pouce droit cela a pris un an bien compté avant que l'engourdissement soit parti. Je ne pouvais même pas écrire mon nom ni tenir un stylo. Puis le mal de hanche a commencé à descendre dans mes jambes, d'abord dans la cuisse puis un peu plus tard dans la jambe au complet le dessous des pieds aussi (cela me donnait l'impression de marcher sur des billes de bois) très souffrant… Toujours fatiguée, j'avais tellement mal que je ne pouvais pas dormir. J'ai eu aussi deux fois la mâchoire bloquée et très douloureuse je n'étais plus capable de manger ça faisait trop mal quand j'ouvrais la bouche (fibromyalgie…). J'ai finalement su par mon nouveau médecin, après un examen des points fibromyalgiques dont il était au courant (beaucoup de médecins sont ignorants que ces points stratégiques existent) incroyable mais vrai. Il existe 18 points et sur ces dix-huit j'en avais 16. Il me dit : Vous faite de la fibromyalgie et il n'y a pas de remèdes efficaces pour cette maladie sauf un anti-dépresseur qui supposément aidait un peu au mal. J'ai commencé à prendre l'anti-dépresseur qui se nomme ÉLA VIL au début 10 mg avant de dormir… aussitôt couchée le mal commençait difficulté à dormir on augmente la dose 25 mg. Je commence à avoir mal à l'épaule gauche on dirait qu'on me la coupe à la scie ronde c'est incroyable le mal, j'en perdais la boule. Impossible de me coucher sur les côtés seulement sur le dos mais c'était presque impossible de faire une bonne nuit de sommeil. Alors, je demande à mon médecin des EMPRACET 30 mg pour le mal. Mais, comme j'ai toujours mal, j'en prend deux à la fois avec 3 ADVIL et 1 ÉLA VIL 25 mg et 1 DALMANE 30 mg et 1 P AXIL 20mg avant de dormir avec ce beau petit mélange, j'arrive à m'endormir deux heures après m'être couchée mais je ne récupère rien. Je reste couché jusqu'à 2 heure de l'après-midi, je me lève pour manger je reste debout 2 heures et je me recouche épuisée me relève aux environ de 19 heures pour souper et ensuite je regarde un film avec mon mari et je vais me recoucher. Quelle vie… Dans le jour, je me bourre de pilules 2 EMPRACET, 2 ou 3 ASPIRINE AVEC CODÉINE. Je n'ai aucun répit. Douleurs par dessus douleurs le moral à zéro, idées de suicide perte de mon autonomie, perte de]a confiance en moi, perte de mémoire, impression de tomber dans le vide. Puis Noël 2002. Crise absolument démente Et insupportable, le mal me fait pleurer tout le temps je ne suis plus capable de m'habiller seule de monter des marches et de me relever de mon lit sans aide. Mon mari pleure avec moi, il a aussi mal que moi. Dans mon désespoir, je téléphone à mon médecin il augmente ma dose d' ÉLAVIL à 50 mg puis me prescrit de la DILAUDIB 2 mg (plus fort que de la morphine) le mal n'est pas soulagé. Je re-téléphone à mon médecin, il augmente la dose de DILAUDIB à 4mg le mal diminue un peu et je n'ai jamais réussi à l'éliminer complètement même avec toutes ces pilules. M'étant inscrite à des séances de sauna infrarouge, je me traînais pour aller faire ces traitements. La propriétaire me trouvait mal en point et je suis certaine qu'elle avait mal pour moi. Quand elle me voyait arriver elle savait que je souffrais jusqu'au jour où par hasard elle me demande de rester après ma séance pour rencontrer des gens qui pourraient peut-être M'aider. USANA ma planche de salut ! Produits de nutrition cellulaire reconnue par le Gouvernement Canadien dans la base de produits pharmaceutique dans le CPS canadien. Mais mon mari étant en dépression majeure, nos revenus ne permettaient pas de nouvelles dépenses. Nous voulions garder notre maison et il nous restait que très peu de crédit sur nos cartes. Mon mari et moi en avons discuté et nous avons décidé de prendre une chance et de me procurer ces produits que l'on ne connaissait pas. Et les prescriptions nous coûtaient environ 500.00$ par mois. J'espérais tellement de ces produits mais j'étais très sceptique. Je prenais ces produits que depuis 2 jours et je sentais mon énergie revenir tranquillement puis le mal diminuer… Je commençais à renaître, et faire des choses que je n'avais pas faites depuis des années. Mon moral remontait je commençais à dormir paisiblement et ce sans produits chimique. Je peux maintenant dormir sur les côtés sans mal. Il m'arrive que j'aie une rechute mais c'est très rare maintenant… Je ne souffre plus comme avant. Je recommence à faire des projets qui avant auraient été laborieux voir même impossible. J'ai enfin trouvé ma voie, ma mission… aider les autres à travers la grande famille d'USANA avec mes anges qui m'ont conduit vers la SANTÉ… Je Ne prétend pas être guérie mais soulagée ça oui je le suis. Je veux remercier, Dieu en qui je crois, et les anges qu'il m'a envoyés Surtout mon mari qui est mon amour et mon âme s'ur. Merci, au Docteur Wentz pour s'être penché sur la misère du monde et ses maladies en mettant sur pied la grande science d Mon espérance : C'est que ce témoignage aide et conduise le plus de gens possible vers une santé prospère et un avenir réalisable.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


127014
b
Moi aussi !
6 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Nouvel ad. j'ai pris plus de 20 kg mais je me sens beaucoup mieux.

image

Bonsoir à tous. Paul, je suis toujours dans la pièce avec les 2 bouquets de lilas (je me suis gâtée moi-même ! ) et ça ne m'insupporte plus. Ptt que j'ai une réaction au début quand ça sent le plus fort. Natou, pas de problèmes. J'étais...Lire la suite

Francais, vous êtes des larves

image

--------------------------------------------------------------------------------- La Fibromyalgie. --------------------------------------------------------------------------------- Rapport remis à M. Kouchner. Beaucoup trop de fibromyalgiques sont...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages