Histoire vécue Psychologie > Gérer ses émotions      (106 témoignages)

Préc.

Suiv.

Crise de la quarantaine, mon témoignage

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 561 lectures | ratingStar_216014_1ratingStar_216014_2ratingStar_216014_3ratingStar_216014_4

Eh oui, je suis entré dans cette phase difficile dont j'ignorais même l'existence jusqu'il y a peu de temps. Voià 5 mois que je suis tombé passionnément amoureux d'une collègue de 13 ans ma cadette (j'ai 40 ans, marié depuis 14 ans, 2 enfants en pleine forme) que je côtoyais tout à fait normalement depuis septembre 2006.

Et d'un coup, au moment des vacances de Pâques 2007, la passion. Celle décrite par les poètes, celle qui s'impose à soi sans qu'on puisse rien faire, irrépréssible et d'une intensité inimaginable pour qui ne l'a jamais vécue. J'ai failli tout quitter pour cette fille, sans même savoir si elle voudrait de moi ! Avant cet épisode, je ricanais à la simple évocation du mot passion… Je ne trouve plus ça drôle du tout actuellement. La souffrance est terrible ! C'est un mélange de culpabilité de faire souffrir autant mon entourage proche, d'impression de vide immense quand cette fille n'est pas à mes côtés. Bref, un véritable tourbillon qui déséquilibre la vie stable et sans soucis que j'avais jusqu'à présent (et que j'ai objectivement toujours). Les nuits sont inexistantes à cause des insomnies. Mon cerveau ne trouve plus aucun moment de repos. Je vis en continu un mal-être permanent, un cafard terrible. Il y a eu des périodes où les crises de larmes étaient fréquentes, sans raison particulière. La dépression, quoi. Je suis sportif, je veux m'entraîner pour les objectifs que je me fixe, mais l'envie et la volonté n'y sont plus vraiment. De plus, les performances baissent inéluctablement et ceci ajoute encore au désarroi.

Nous avons vécu l'idylle durant 2 mois, puis elle a très sagement décidé de "suspendre" (pas d'arrêter, de suspendre) notre relation trop complexe, dangereuse pour moi, pour elle (à cause de cette passion dévorante peut-être dénuée de tout fondement objectif). Elle n'était de plus pas certaine de vouloir changer de vie, d'être prête à perdre sa liberté et son indépendance ne connaissant par les potentialités de cette histoire.

Bref, tout ceci pour vous dire que je suis dans l'impasse, et que pour l'instant, je bouquine sur le sujet et me fais aider par un psychiatre pour ne pas sombrer définitivement, et tenter de faire "le deuil" de cette fille.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


216014
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Je me sent horriblement seul - gerer ses emotions

image

Bonjour Ptitony, Ta souffrance est palpable. Tu as raison de l'exprimer. Beaucoup de personnes sont seules. Certaines le vivent bien, d'autres non. L'idéal pour toi serait de parvenir à être heureux seul ou en couple. Pour cela, il faut s'aimer...Lire la suite

Hypersensibilite: l'etes-vous?

image

Désolé, mais je ne suis pas un guerrier, un battant. J'ai pas la force de changer le monde : j'ai même pas la force de supporter ma propre vie… La facilité du suicide et la réaction de mes proches sont aussi ce qui me retiens, mais au final...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages