Histoire vécue Psychologie > Intelligence      (242 témoignages)

Préc.

Suiv.

Déserts et éternité.

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 258 lectures | ratingStar_269430_1ratingStar_269430_2ratingStar_269430_3ratingStar_269430_4
Salut, Content que nos échanges te paraissent intéressants… Concernant les jeunes, je maintiens que c'est un effet de masse. Mais en fait, cet effet de masse se retrouve aussi chez les moins jeunes : quand on fait tout pour crétiniser les gens, on finit bien par y arriver. D'autant que certains n'ont pas besoin d'être spécialement forcés pour ça… Alors après, oui, on peut tomber sur des individus éveillés, jeunes ou moins. Mais statistiquement, on a toutes les chances de ne rencontrer que des réactions stéréotypées. Ils ne sont pas bêtes, ils ont tous leurs neurones, des circuits qui fonctionnent, etc. Ils sont intelligents, mais cette intelligence est mal employée. C'est un peu comme un atelier d'écriture où on aurait donné pour consigne aux participants de n'utiliser que certains mots, certaines tournures et expressions, ne parler que de certains thèmes, etc. On aurait forcément des résultats qui sortiraient du même moule, et même s'ils seraient tous différents, les points communs sauteraient aux yeux, et plus on en verrait, plus ce seraient les points communs qui se dégageraient. Là, on a des individus formatés et donc, malgré le sentiment qu'ils ont d'être chacun unique, ce qui est vrai pour une part, mais une part seulement, reste que plus on en voit passer, plus c'est l'énorme tronc commun qui se dégage, et qui finit par écraser les insignifiantes différences inter-individuelles. Ils sont là, à se cramponner à des détails, le fait qu'ils se soient faits les pointes des cheveux en blond, qu'ils aient acheté les lunettes de telle marque, ou qu'ils se soient fait percer la lèvre pour mettre un zinzin en inox dedans… Pendant ce temps, des gens comme moi, qui n'ont rien fait de tout ça et n'y ont pas seulement songé, n'ont absolument pas besoin d'un piercing ou d'une coupe de cheveux qui sorte de l'ordinaire pour tenter de se singulariser. Tout chez moi est si singulier que j'en suis au point, maintenant, où j'essaie de faire en sorte que ce côté singulier ne se remarque pas trop, j'essaie d'éviter les ennuis. Ce que je fais, moi seul peux le faire. En dernier ressort, si je devais chercher un critère permettant d'inférer chez quelqu'un d'une possible différence, d'une possible singularité, ce pourrait être ça : que faites-vous que personne d'autre ne saurait faire ? Je ne parle pas d'un ébéniste qui commence un bahut et qui chope une crise cardiaque en plein milieu, non. Ma foi, ça, un autre ébéniste pourrait le finir, ça n'est pas donné à tout le monde, mais c'est juste une question de technique. Non, je parle de création. Si j'écris un roman et que je ne le finis pas, qui pourra le finir ? A la rigueur, un autre écrivain, mais il n'y mettra jamais ce que moi j'y aurais mis. Il me faut assumer ce côté singulier, content ou pas, fier ou emboucané par lui, c'est ainsi. Mais c'est à double face et tout dépend de qui on fréquente. Dans certains milieux, ouverts et cultivés, ce sera valorisé… Ailleurs, non seulement ce sera l'inverse, mais on se servira de ça pour créer des misères, des tourments. De manière générale, une personne perverse et manipulatrice fera feu de tout bois pour emboucaner sa victime. A fortiori si celle-ci sait faire des choses un peu particulières, qui peuvent susciter la jalousie du tourmenteur. Raison de plus, alors. Personnellement, je ne me ferme pas, mais je me protège. Je me méfie des jeunes, mais je dirais que je me méfie de tous. J'ai pris l'habitude, quand je suis sur un terrain connu, genre mon patelin, de me méfier, à cause de tout ce que mon ex épouse dégoise comme conneries sur mon compte, parce que je sais que les langues vont plus vite que les esprits, que la méchanceté prévaut, que la facilité consiste à juger plutôt que chercher à comprendre. Et en terrain neutre, je me méfie parce que depuis plusieurs années, j'ai observé une évolution très nette des comportements vers la violence gratuite, l'agressivité à fleur de peau, etc. Donc je suis sur mes gardes. Mais si je rencontre quelqu'un d'intéressant, je m'en rends compte. D'autant plus, justement, que c'est rare. Il y a effectivement des gens qui doivent bénéficier ce statut d'être à part pour pouvoir se prétendre artistes. Et certains en jouent, qui multiplient la provocation et cherchent à se faire remarquer, consciemment, parce qu'ils savent que c'est ça qui fera parler d'eux, bien plus que ce qu'ils produisent. Un type comme Ben par exemple, joue à fond la provoc mais n'a pour moi aucun talent. C'est un type qui s'est servi de cette provoc pour faire parler de lui, mais qui n'a absolument rien à dire, ou en tous cas pas plus que n'importe qui. Je dirai qu'il y a pour moi les créateurs, les vrais créateurs, sincères et profonds… Et les cuistres, les bouffons, qui font semblant d'être des créateurs en donnant à voir une parodie des attitudes du créateur. Et comme en face, à un moment donné, le public ne demande qu'à être pris pour un con… je suis tenté de dire qu'il a les "artistes" qu'il mérite. Et si des gens comme Pascal Obistro et Céline Fion sont riches, c'est qu'ils surfent sur la vague de "je suis différent, mais pas tellement plus que vous, je vous aime tant / je suis différent pour vous qui ne pouvez pas l'être, tenus par votre boulot et vos obligations sociales"… Je ne suis pas tant différent non plus en ce sens que le fonctionnement commun avec les autres humains, j'ai tenu à ne jamais le perdre de vue. J'ai connu des gens qui étaient tellement dans leur monde, et imbus d'eux-mêmes, qu'ils en devenaient odieux. J'ai voulu éviter ce piège. Alors je peux comprendre le type qui entretient la pelouse, sa clope au bec, même si je suis radicalement différent, en ce sens que je suis accessible à un certain niveau de fonctionnement, commun à lui. Moi aussi je peux avoir de la peine, avoir mal au bide, me sentir fatigué, avoir des soucis, etc. Je peux même piger les raisonnements qui font qu'un type comme ça me méprise, parce que je viens d'un milieu populaire moi aussi, et que mes parents ont toujours été des gens qui, justement, collaient de près au quotidien, très pragmatiques, voire basiques. Je peux donc piger ce fonctionnement et le voir clairement en action. Mais je suis autre. J'ai souvent pour coutume de me dire que je peux comprendre ces gens et leur fonctionnement, alors que eux sont incapables de comprendre le mien ni seulement l'imaginer. Et ça qui les rend souvent agressifs. Non pas une attitude de mépris de ma part, parce que je m'efforce de toujours être disponible et agréable. Je crois plutôt que c'est qu'ils intuitionnent que malgré mes efforts il y a quelque chose de différent et comme ils ne savent pas ce que c'est, n'arrivent pas à me cerner, ils se méfient. Enfin, tu parles d'émotions, et je me dis qu'il est peut-être indiqué que je te mette le lien vers un lieu où j'ai tenté de regrouper mes textes de fiction… Alors voilà : [… ] 2290_1.htm. … Si tu as l'occasion d'aller y voir plus près… Ce sont des extraits de mon roman en préparation. Je te dis à bientôt… Et ne stresse pas sur ce que tu as le temps de répondre ou pas, chacun fait comme il peut, va. Bises. Ubik.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


269430
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Pourquoi ressent on de la honte pour les autres? - intelligence

image

Bien le bonsoir. C'est avec grand plaisir que je tombe sur cet excellent sujet ; auquel je vais tenter en toute humilité d'apporter ma réflexion. Tout d'abord l'empathie est cette capacité que nous aurions tous de sentir avec plus ou moins de tact...Lire la suite

Je suis bien different.

image

Hello VictoriaNath , Je réponds à cette question juste avant dans une réponse à Mamalamoy. Concernant le "conditionnement" en général, ou même la manipulation, je crois que ce sont des sujets que j'ai assez exploré et même écris dessus. Il...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages