Histoire vécue Psychologie > Intelligence      (242 témoignages)

Préc.

Suiv.

Le vrai visage du christianisme...

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 230 lectures | ratingStar_259167_1ratingStar_259167_2ratingStar_259167_3ratingStar_259167_4
Je suis désolée Dédé, quoique pas franchement, mais j'ai encore une petite divergence de point de vue avec toi. C'est par rapport à l'intelligence et la croyance. Citation : Par contre l'intelligence intervient, puisque c'est elle qui nous sert en premier lieu d'appréhension et de compréhension. Certes elle n'est pas la seule à intervenir dans notre analyse, il y a aussi nos ressentis et notre propre expérience de la vie. Je suis très partiellement d'accord avec toi sur cette phrase dans le sens où notre intelligence et nos ressentis interviennent conjointement pour déterminer notre position envers la croyance et l'existence d'un Dieu. Ce que je voulais dire plus haut, c'est que si nous connaissons deux personnes qui nous paraissent d'intelligence équivalente, l'une pourra être croyante, l'autre pas, cela dépendra de son parcours et d'autres facteurs plus subtiles qui auront façonnés sa personnalité. Et sur le fait que l'intelligence intervienne en premier lieu à la compréhension et à l'appréhension, là aussi, je diverge de point de vue, c'est à dire que je pense que la première des choses est le ressenti. Dans mon fonctionnement quotidien, je ressens en premier, je réfléchis, j'analyse, donc je passe à la phase compréhension. Mes expériences elles, interviennent certainement dans la phase de réflexion, mais peut-être aussi en amont face à mes ressentis, là je ne saurais vraiment dire, mais je pense que c'est ainsi que je fonctionne et que par conséquent, d'autres fonctionnent. Je dirais que nous appréhendons les choses avec notre ressentis et nous les comprenons grâce à notre intelligence. Là où je m'emmêle, c'est entre la part d'inné et celle de l'acquis. Et lorsque nous sommes dans l'inné, il me semble que l'intelligence est un peu mise en veilleuse dans le sens où je n'ai pas l'impression que nous y faisons appel directement dans notre réaction première. Je pense que la notion de Dieu s'inscrit elle aussi partiellement dans l'inné, face aux peurs de l'être humain. Un humain d'intelligence normale, non conditionné, pourra envisager seul la possibilité d'une "entité supérieure" à lui. Enfin c'est dur à expliquer et je me sens bien confuse dans mes propos mais j'espère que tu verras ce que je veux dire. Citation : En fait mon opposition se limite à dire : je reste dans une hypothèse, ne m'imposez pas vos certitudes, ce sont elles qui ont inhibé mon esprit (mon intelligence inné). Je ne cherche aucunement à convaincre qui que ce soit, je pense que tu le sais. C'est un échange de point de vue dans le respect des uns et des autres, c'est ainsi que je l'entends. Et si tout à l'heure, je t'ai "mis dans une case", c'était juste ma perception par rapport à ce que tu disais, pas une affirmation. Bonne soirée.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


259167
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Pourquoi ressent on de la honte pour les autres? - intelligence

image

Bien le bonsoir. C'est avec grand plaisir que je tombe sur cet excellent sujet ; auquel je vais tenter en toute humilité d'apporter ma réflexion. Tout d'abord l'empathie est cette capacité que nous aurions tous de sentir avec plus ou moins de tact...Lire la suite

Je suis bien different.

image

Hello VictoriaNath , Je réponds à cette question juste avant dans une réponse à Mamalamoy. Concernant le "conditionnement" en général, ou même la manipulation, je crois que ce sont des sujets que j'ai assez exploré et même écris dessus. Il...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages