Histoire vécue Psychologie > Intelligence      (242 témoignages)

Préc.

Suiv.

Tu sais que ça s'apprend à lire en y mettant le ton.

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 03/06/10 | Mis en ligne le 14/07/12
Mail  
| 198 lectures | ratingStar_275166_1ratingStar_275166_2ratingStar_275166_3ratingStar_275166_4
Citation : Là tu es super douée pour voir le ton que je prends en écrivant ! Tu sais que ça s'apprend à lire en y mettant le ton. On commence dès la primaire. Quand tu lis à haute voix et que le ton est trop plat, ne correspond pas à ce que tu lis, même en primaire tu as de mauvaises notes. Par la suite de la scolarité tu apprends aussi à décortiquer les textes. C'était comme ça à mon époque. Citation : Mais toi qui es si instruite, cultivée, intelligente capable de me dire comment je dois répondre… peut-être y arriveras-tu ? C'est marrant que tu parles sans arrêt de l'intelligence des autres… avec ironie ! Aurais-tu des complexes ? A mourir de rire : Je remarque que, avant que je te fasse part de ces comportements, tu me trouvais nettement plus intelligente. Comme quoi l'intelligence est fluctuante au regard des autres (surtout au tien car je ne suis pas la première de ce site à avoir perdu mon intelligence après m'être accrochée avec toi) selon les sympathies ou les antipathies qu'ils éprouvent. Citation : Là encore, tu es la seule à te sentir visée. Comme c'est curieux. T'est-il arrivé de te poser la question : POURQUOI ? Je suis la seule à t'en faire la remarque, ce qui ne veux pas dire que d'autres ne ressentent pas ce que je dis. Je n'ai pas remarqué ces insinuations qu'à mon propos. Il y a d'autres personnes qui les ont subies. Pourquoi ? C'est simple : les mots, et les insinuations lancinantes et douteuses peuvent tuer. A les balancer à tort et à travers, tu vas finir par toucher quelqu'un qui n'aura pas suffisamment de force de caractère et qui ne se sera pas forcément rendu compte des effets négatifs que tes phrases ont sur sa personne. Et mon expérience de la vie (pour parler comme toi) m'a amenée à en être témoin. Alors, crois tu que je veuille renouveler l'expérience ? Citation : Ben tu n'as pas de bol, je ne corresponds pas à cette définition. Je suis "hors norme". Je ne crois pas en dieu et pourtant je laisse la possibilité aux croyants de me démontrer son existence. Si tu ne corresponds pas, c'est que tu n'es pas agnostique. As-tu lu le lien que j'ai mis ? Tu es plutôt dans ce cas : Citation : Des athées qui s'ignorent. Certains ne croient pas en Dieu et considèrent qu'il a été créé par l'homme, qu'il fait partie de son imaginaire, de sa culture. Ils ne l'excluent pas du champ de la réflexion métaphysique. Ils se définissent cependant comme agnostiques, car pour eux être athée, c'est nier l'existence de Dieu. Il y a là, me semble-t-il, un problème de définition. Etre athée, c'est avant tout ne pas croire en Dieu et à l'existence des phénomènes surnaturels. La position de ces agnostiques est, dans ce cas, très proche de celle des athées et plus particulièrement de l'athéisme négatif (Voir les formes de l'athéisme).
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


275166
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Pourquoi ressent on de la honte pour les autres? - intelligence

image

Bien le bonsoir. C'est avec grand plaisir que je tombe sur cet excellent sujet ; auquel je vais tenter en toute humilité d'apporter ma réflexion. Tout d'abord l'empathie est cette capacité que nous aurions tous de sentir avec plus ou moins de tact...Lire la suite

Je suis bien different.

image

Hello VictoriaNath , Je réponds à cette question juste avant dans une réponse à Mamalamoy. Concernant le "conditionnement" en général, ou même la manipulation, je crois que ce sont des sujets que j'ai assez exploré et même écris dessus. Il...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages