Histoire vécue Psychologie > Psychanalyse      (736 témoignages)

Préc.

Suiv.

Changer de région : un grand saut dans le vide

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies 38 ans
Mail  
| 444 lectures | ratingStar_121015_1ratingStar_121015_2ratingStar_121015_3ratingStar_121015_4

C'est radical car j'ai toujours vécu en région parisienne, j'y suis née et je n'en ai pas bougé même si j'ai beaucoup voyagé à une époque alors ça me parait être un grand saut dans le vide que de partir dans une autre région même si ça fait un moment que ça mijote… je crois que je n'ai jamais aimé le changement et pourtant là j'en ai très envie et depuis que j'y songe sérieusement, j'ai l'impression d'être en phase avec moi même… J'ai beaucoup réfléchi à savoir si je cherchais à fuir quelque chose en partant… alors oui je fuis le béton, les encombrements, les nuisances sonores… mais surtout j'ai envie de me rapprocher de ce qui me fait du bien : la mer, la nature, l'espace, le silence et le calme… En ce qui concerne ma psychanalyse, je ne pense pas avoir terminé (si tant est que ça finisse un jour…) mais j'entre dans une période de moindre résistance et je me sens capable d'"abandonner" ma psy quitte à reprendre un suivi avec un autre analyste si le besoin s'en faisait sentir… d'ailleurs j'ai très envie de me former à la psychnalyse voire à en faire mon métier un jour…
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


121015
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Mon inconscient m'a largue une bombe en pleine gueule - psychanalyse

image

Exactement. On ne peut pas faire d'analyse avec un monsieur-je-sais-tout. C'est la raison de ma réticence à encourager st1g dans le cas présent. Cette posture "savante" et autoritaire de l'analyste peut faire illusion pendant un temps, et ensuite...Lire la suite

Grattage compulsif de plaies

image

Bonjour, j'ai 24 ans, suis en master 1 de psychologie et je ne savais pas que mon problème "existait" vraiment et que ça avait un nom. Je l'ai découvert en regardant toute une histoire et ça m'a soulagé de voir que je partage les mêmes...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages