Histoire vécue Psychologie > Psychanalyse      (736 témoignages)

Préc.

Suiv.

Complexe d'Oedipe : ce n'est pas une étape universelle du développement

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 16/04/10 | Mis en ligne le 22/02/12
Mail  
| 222 lectures | ratingStar_227806_1ratingStar_227806_2ratingStar_227806_3ratingStar_227806_4
Vous êtes incorrigible : "disparition" supposerait qu'il y avait auparavant chez moi inconscient freudien et que j'aurais, par quelque crime inimaginable, liquidé ce dernier. Non pas : je n'ai jamais adhéré à ce concept, je ne me suis jamais vécu "homme freudien". Quant à la sexualité infantile, c'est vous qui affirmez que je l'évacue. Ce n'est pas le cas, simplement, pour moi, la sexualité infantile 1) n'est pas ce que Freud en dit ("pervers polymorphe", Oedipe et j'en passe) et 2) ne joue pas de rôle direct et fatal dans la formation des névroses. Plus exactement, puisque vous insistez sur l'Oedipe, je dis que dans mon expérience, s'il existe certes des personnes avec une problématique "oedipienne", ce n'est pas, contrairement à ce que prétend Freud, une étape universelle du développement psychologique humain qu'il conviendrait de revisiter systématiquement sur le divan pour aller mieux : la grande différence entre vous et moi, c'est l'absolutisation. C'est intéressant. Mais justement : que dit Perrec ? Que c'est à l'intérieur d'un cadre formel strict que l'imagination peut le mieux prendre son envol. Eh bien pour moi, une démarche de changement, c'est exactement ça : élaborer une fiction thérapeutique. Mais pas n'importe quelle fiction : il convient de respecter les contraintes narratives du sujet. Et je vous ferais remarquer que chez les psychanalystes, il y a un courant qu'on appelle "narrativiste" qui n'est pas très éloigné de ce que j'avance ici. Enfin, peut-être que pour vous faire sans l'inconscient (freudien) semble inconcevable mais que vous dire ? Que nombre de personnes, à commencer par moi, s'en passent très bien ! Bref, ce que vous n'arrivez pas à vous représenter, c'est que, comme pour Dieu, il y a des millions de gens à travers le monde qui n'éprouvent pas le "manque du manque".
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


227806
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Mon inconscient m'a largue une bombe en pleine gueule - psychanalyse

image

Exactement. On ne peut pas faire d'analyse avec un monsieur-je-sais-tout. C'est la raison de ma réticence à encourager st1g dans le cas présent. Cette posture "savante" et autoritaire de l'analyste peut faire illusion pendant un temps, et ensuite...Lire la suite

Grattage compulsif de plaies

image

Bonjour, j'ai 24 ans, suis en master 1 de psychologie et je ne savais pas que mon problème "existait" vraiment et que ça avait un nom. Je l'ai découvert en regardant toute une histoire et ça m'a soulagé de voir que je partage les mêmes...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages