Histoire vécue Psychologie > Psychanalyse      (736 témoignages)

Préc.

Suiv.

deux craquages dépressifs

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 989 lectures | ratingStar_90345_1ratingStar_90345_2ratingStar_90345_3ratingStar_90345_4

Les antécédents : deux craquages dépressifs (dépression sévère) , le dernier datant d'il y a bientôt 6 ans : une éternité. Je n'en suis pas sortie. Deux ans sans traitement ou avec des traitements vains. Trois ans d'effexor 225 mg + 1/2 comprimé de Norset (15 mg) le soir. Réduit pendant un an, arrêté en avril dernier (avec quelques difficultés) , impression d'ouvrir un oeil et sortir du tunnel. Puis j'ai redévissé début septembre, trop tardé à me faire médiquer (entre autres pour une erreur de secrétariat) , puis ma psychanalyste (par ailleurs psychiatre mais anti-médocs) m'a recommandé un nouveau psychiatre très compétent, mais là encore, j'ai mis du temps à avoir ses coordonnées et le rendez-vous.

Symptômes : état de dépression, de désespoir, et d'angoisse, très violent. Anxiété dévorante, phobies d'impulsion auto-destructrices, tachycardie, arythmie, oppression thoracique, douleurs cardiaques terribles, difficultés à respirer, crises d'angoisse ou de panique, obsession à l'idée que je ne me sortirai pas de cet enfer, perdu 9 kg (anorexie anxieuse) en deux mois. Auto-enfermement. J'ai été plusieurs fois à deux doigts de débarquer aux urgences psychiatriques à Sainte Anne. Je me sentais incapable de vivre, de retrouver un état à viable.

Bilan sanguin correct, sous valium pendant trois semaines en attendant le nouveau traitement A.D. Que je prends depuis 3 jours.

Si mon témoignage peut en intéresser à quelques-uns, ou si vous venez ici témoigner ou m'encourager (j'en ai grand besoin ! ) , j'espère que ce fil sera utile.

Et puis il faut pas non plus désespérer d'une amélioration grâce au travail psychanalytique (perspective qui m'apparaît très mystérieuse et théorique, pour l'heure, malgré des années de suivi avec ma psychanalyste, que, je précise, je ne remets pas du tout en cause).
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


90345
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Mon inconscient m'a largue une bombe en pleine gueule - psychanalyse

image

Exactement. On ne peut pas faire d'analyse avec un monsieur-je-sais-tout. C'est la raison de ma réticence à encourager st1g dans le cas présent. Cette posture "savante" et autoritaire de l'analyste peut faire illusion pendant un temps, et ensuite...Lire la suite

Grattage compulsif de plaies

image

Bonjour, j'ai 24 ans, suis en master 1 de psychologie et je ne savais pas que mon problème "existait" vraiment et que ça avait un nom. Je l'ai découvert en regardant toute une histoire et ça m'a soulagé de voir que je partage les mêmes...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages