Histoire vécue Psychologie > Psychanalyse      (736 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai peur de mon psychanalyste alors que j'ai besoin d'elle

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 321 lectures | ratingStar_227819_1ratingStar_227819_2ratingStar_227819_3ratingStar_227819_4
Pourquoi elle a bien fait de ne pas répondre : parce que la question que je voulais poser n'était pas celle que j'ai posée. Je sais ce qu'est le transfert (la définition des livres, en tout cas). Elle m'a posé une question en retour : d'où me vient ce mot? Réponse : de livres. Super réponse!!!! Alors à ce petit jeu, elle a joué aussi.... et m'a dit de poursuivre mes lectures! (et là, je suis morte de rire, parce que franchement, je ne le fais même pas exprès, mais je suis d'une mauvaise volonté incroyable!!! D'où me vient ce mot, pendant la séance? Comment se fait-il que j'y pense en séance? Quel lien puis-je faire entre ce mot et ma psychanalyse, donc entre ma psy et moi? La réponse "de livres" est complètement idiote! J'aurais dit que j'avais ouvert le dictionnaire et que j'étais tombée sur ce mot, ça n'aurait pas été pire!) Elle a cependant ajouté que le livre était ouvert.... Ce qui me fait penser que je suis dans le transfert : cette peur d'elle, permanente. Cette peur d'être insultée, rejetée, parfois frappée (une fois, elle a juste fermé le rideau à côté de moi, et je me suis crispée sur mon siège!).... je veux pas m'allonger sur son divan.... la position allongée est chez moi forcément une position de faiblesse et de vulnérabilité, dont on pourrait profiter.... Lorsqu'elle est arrivée en retard de plusieurs minutes, il y a quelques mois, j'ai cru qu'elle ne viendrait pas. J'ai paniqué, c'était horrible. J'ai pensé à ma mère, qui me laissait attendre parfois 3/4 d'heure devant l'école de musique où je prenais des cours....et je pleurais comme une perdue à l'idée qu'il lui soit arrivé quelque chose (je voyais parfois des ambulances passer, et je pleurais encore plus!).... Alors j'ai peut-être rien compris au transfert, mais je ne crois pas..... ça me paraît presque évident. Et je crois que sa réponse, ses deux réponses, étaient une manière de me dire que je n'étais pas complètement à côté de la plaque en abordant ce sujet. Voili voilà... faut que j'aille manger mes nems! (ça te fait une belle jambe, hein?)
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


227819
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Mon inconscient m'a largue une bombe en pleine gueule - psychanalyse

image

Exactement. On ne peut pas faire d'analyse avec un monsieur-je-sais-tout. C'est la raison de ma réticence à encourager st1g dans le cas présent. Cette posture "savante" et autoritaire de l'analyste peut faire illusion pendant un temps, et ensuite...Lire la suite

Grattage compulsif de plaies

image

Bonjour, j'ai 24 ans, suis en master 1 de psychologie et je ne savais pas que mon problème "existait" vraiment et que ça avait un nom. Je l'ai découvert en regardant toute une histoire et ça m'a soulagé de voir que je partage les mêmes...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages