Histoire vécue Psychologie > Psychanalyse      (736 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je parlais de tout dans la thérapie.

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 24/02/11 | Mis en ligne le 23/07/12
Mail  
| 202 lectures | ratingStar_279618_1ratingStar_279618_2ratingStar_279618_3ratingStar_279618_4
Citation : Psychanalyse ou thérapie cognitive pour moi le résultat est le même. Je parlais de tout dans la thérapie. Dans les repères que j'ai eu, devais-je avoir des repères affectifs où non ? D'où peut-être transfert. Le psychanalyste a-t-il toujours raison dans les repères qu'il donne, je me pose une réelle question. L'affection, la sensibilité ne seraient elles pas des choses à effacer en psychanalyse ? Doit-on rester dans des non-dits et du superficiel actuel qui dévastent parfois la personne qui ne s'y prête pas ? Pourquoi une seule pensée sans tenir compte de celle des autres ? Une personne fragilisée doit-elle subir un tel traitement afin de financer un psy. Doit-on croire aux thérapies ? Avez-vous une réponse à m'apporter ? Ouh la la ! Que de questions ! D'abord, non le résultat n'est pas le même entre thérapie cognitive et psychanalyse, documente toi là dessus. Etais -tu en tête à tête ou sur un divan ? Le psy intervenait-il souvent ? La thérapie cognitive n'est pas un travail sur l 'inconscient, la psychanalyse si . Pour l'affectivité, et bien la psychanalyse tient compte des "affects" si on veut, mais c'est avant tout un travail sur les mots, le langage donc ce sont des affects mis en mots d'abord. De façon à ce que dans ces mots l'inconscient puisse se déchiffrer. Ça je ne comprends pas : Pourquoi une seule pensée sans tenir compte de celle des autres ? Est ce que tu dis que suivre telle ou telle école de psychanalyse c'est une erreur puisque du coup on en oublie les autres ? Si c'est ça je te répondrais : pourquoi un homme, pourquoi une femme quand on peut en avoir 100 ? Une thérapie bien sur c'est un chemin avec une personne, et cette personne va sans doute avoir une influence sur toi, donc pourquoi en privilégier une sachant qu'on dépose pas mal de nous mêmes dans ce transfert… Mais c'est ça aussi la vie, faire des rencontres, se laisser "enseigner" parfois… Est-ce à dire que la personne va nous formater à son idée ou à son image ? Je ne pense pas… Citation : Une personne fragilisée doit-elle subir un tel traitement afin de financer un psy. As -tu eu l'impression de "subir" un traitement ? Pourquoi ? As-tu eu l'impression que le psy voulait te formater, t'imposer ses croyances, t'adapter ? Peux -tu t'expliquer ? Bien à toi.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


279618
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Mon inconscient m'a largue une bombe en pleine gueule - psychanalyse

image

Exactement. On ne peut pas faire d'analyse avec un monsieur-je-sais-tout. C'est la raison de ma réticence à encourager st1g dans le cas présent. Cette posture "savante" et autoritaire de l'analyste peut faire illusion pendant un temps, et ensuite...Lire la suite

Grattage compulsif de plaies

image

Bonjour, j'ai 24 ans, suis en master 1 de psychologie et je ne savais pas que mon problème "existait" vraiment et que ça avait un nom. Je l'ai découvert en regardant toute une histoire et ça m'a soulagé de voir que je partage les mêmes...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages