Histoire vécue Psychologie > Psychanalyse      (736 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je suis en psychanalyse pour résoudre mes problèmes relationnels

Témoignage d'internaute trouvé sur sante-az.aufeminin
Mail  
| 409 lectures | ratingStar_215247_1ratingStar_215247_2ratingStar_215247_3ratingStar_215247_4

Bonjour.

Je suis dans la psychanalyse depuis plusieurs années, dû au grand nombre de difficultés que j'ai rencontré dans ma vie relationnelle avec les autres.

J'ai depuis tout petit eu du mal, voir l'impossibilité de nouer une relation aussi simple soit-elle avec d'autres personnes.

Avec la psychanalyse j'ai pu retrouver les moments de ma vie qui correspondaient avec les douleurs que je ressentais en moi, douleurs liées au mal de vivre, au manque de confiance et autres liens avec des problèmes dont je n'avais pas conscience.

Le problème de notre mal de vivre vient souvent de là, nous n'avons pas conscience de ce qui nous fait mal en nous.

Nous n'avons pas conscience de ce problème qui est venu trop tôt pour que nous le comprenions correctement.

Etant enfant nous étions vulnérables et parfois nous ne retrouvions pas l'aide nécessaire pour sortir de la souffrance.

Un traumatisme par exemple fixe une douleur et même parfois crée un blocage si nous navons pas laide nécessaire sur le moment pour que le effets de ce traumatisme ne restent et ne perdurent, entâchant notre avenir.

Parfois nos parents sont les fautifs, sans oublier que eux aussi sont passés par ce qu'ils ne sont pas arrivés à resoudre, ce qui fait qu'ils répètent avec les autres ce qu'ils ont subit.

A la longue je me suis connu, aujourd'hui avec les changements qui ont pu voir le jour, parlant la plupart du temps de mes souvenirs ou des choses qui sont restées gravées dans ma mémoire même sur mon corps, sur ma peau.

Pour que vous ayez une idée de moi, je vous en dis quelques mots : je n'ai jamais eu d'amis. Je ne parlais pas avec les autres. Je me sentais seul au monde et voyais les autres comme des ennemis.

J'ai depuis quelques mois rencontré des gens du millieu de la psychologie avec qui j'ai noué de l'amitié.

La psychologie m'interesse beaucoup.

J'étudie quand j'en ai l'occasion sur le site "Wikipédia", dans des livres de "Marcel Rufo, "Freud", "Lacan", en.

Même temps que je fais une psychanalyse, car je crois que l'étude rend l'amélioration plus rapide.

La compréhension est une valeur essentielle quand quelquun est à la recherche dune explication.

Quand je vais chez mon Psy avec des notions sur les fonctions de la psyché, et bien je sais où je vais. Ce n'est pas tout le temps comme ça, mais il est peut-être important de s'interesser à la santé de notre cerveau.

Cela dit, il n'est pas interdit de se cultiver.

J'aimerais beaucoup garder la relation par ce moyen d'Internet avec vous car j'ai aussi un grand besoin de garder contact avec ceux qui expriment des difficultés et qui ont le courage de le dévoiler.

Jaimerais beaucoup vous dire des choses, jaimerais beaucoup exister sur cette planète en sachant que quelquun aussi est un peu comme moi et recherche, peut-être ce que je peux donner.

Sans doute pour que vous me conessiez un peu mieux, je crois que vous avez aussi quelque chose à donner et avez besoin de quelquun pour le recevoir.

Avec tout le respect dont je peux faire preuve, je vous estime sans vous avoir vu.

Lessentiel pour le moment est quil est bon pour moi de garder intacte ce qui a de la valeur.

Cest pour cela et pour tout ce qui peux venir que je vous invite à répondre à tout ce que je viens de vous écrire. Je vous souhaite en tout cas un grand courage.

Eric.
  Lire la suite de la discussion sur sante-az


215247
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Mon inconscient m'a largue une bombe en pleine gueule - psychanalyse

image

Exactement. On ne peut pas faire d'analyse avec un monsieur-je-sais-tout. C'est la raison de ma réticence à encourager st1g dans le cas présent. Cette posture "savante" et autoritaire de l'analyste peut faire illusion pendant un temps, et ensuite...Lire la suite

Grattage compulsif de plaies

image

Bonjour, j'ai 24 ans, suis en master 1 de psychologie et je ne savais pas que mon problème "existait" vraiment et que ça avait un nom. Je l'ai découvert en regardant toute une histoire et ça m'a soulagé de voir que je partage les mêmes...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages