Histoire vécue Psychologie > Psychanalyse      (736 témoignages)

Préc.

Suiv.

Le phénomène des "voix"

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 765 lectures | ratingStar_78075_1ratingStar_78075_2ratingStar_78075_3ratingStar_78075_4

Le phénomène des "voix" est très répandu parmi les personnes considérées comme "psychotiques" ou "schizophrènes". Les psychiatres appellent cela les "hallucinations auditives".

On a l'impression qu'un haut-parleur s'est enclenché dans une pièce où l'on se trouve seul. Et on ne réalise pas forcément que ces voix viennent de nous. Qu'une partie refoulée de notre personnalité s'adresse à la partie consciente. On imagine que ces voix sont celles de "fantômes". Ou qu'elles sont "la voix de Dieu"…

Un femme m'a raconté qu'un tel phénomène s'était produit alors qu'elle approchait la cinquantaine. Les voix lui suggéraient, par exemple, qu'elle devait quitter son mari.

"J'ai alors eu l'idée de les tester, ces voix. Je leur posais des questions précises, portant sur des choses que je pouvais vérifier, mais que je ne savais pas au moment où je posais la question. Elles me répondaient, mais en se trompant. J'ai alors cessé de leur prêter attention".

En dépit de ses voix, cette femme est parfaitement équilibrée. Aller voir un psychiatre en raison de ce problème ne lui serait même pas venu à l'idée.

Des groupes "d'entendeurs de voix" sont apparus depuis quelques années. Les personnes concernées par ce phénomène s'y réunissent pour échanger leurs expériences et trouver le meilleur moyen de vivre avec.

Les psychiatres, quant à eux, proposent souvent des neuroleptiques aux entendeurs de voix. Mais selon les patients, l'efficacité de ces médicaments est, dans ces cas, limitée. Bien souvent, les voix subsistent. "On les entend moins fort, c'est tout", disent certains.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


78075
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Mon inconscient m'a largue une bombe en pleine gueule - psychanalyse

image

Exactement. On ne peut pas faire d'analyse avec un monsieur-je-sais-tout. C'est la raison de ma réticence à encourager st1g dans le cas présent. Cette posture "savante" et autoritaire de l'analyste peut faire illusion pendant un temps, et ensuite...Lire la suite

Grattage compulsif de plaies

image

Bonjour, j'ai 24 ans, suis en master 1 de psychologie et je ne savais pas que mon problème "existait" vraiment et que ça avait un nom. Je l'ai découvert en regardant toute une histoire et ça m'a soulagé de voir que je partage les mêmes...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages