Histoire vécue Psychologie > Psychanalyse      (736 témoignages)

Préc.

Suiv.

Psychanalyse finie

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies 23 ans
Mail  
| 525 lectures | ratingStar_121032_1ratingStar_121032_2ratingStar_121032_3ratingStar_121032_4

Lorsque je disais que mon psy "n'avait pas eu l'air", je voulais dire que "mon analyse" s'est terminée un peu brutalement parce que je devais m'en aller faire une formation ailleurs, et ma psy n'avait pas l'air convaincu (mais je ne le suis pas moi même) que mes difficultés soient totalement réglées. Alors vous allez me dire, ce n'est pas franchement le but d'une analyse de "régler" des problèmes mais malgré tout, je pense qu'elle s'est demandée (ou peut être qu'elle s'en tape après tout) ce qui allait m'arriver, si j'allais tenir le coup de partir seule dans une autre ville ou que sais je. Bref, comme elle m'a dit que sa porte restait ouverte, et que je devais "continuer" (j'aurais du lui demander quoi ? ) , je l'ai compris comme un appel du pied à revenir la voir ou plus plausiblement à continuer une thérapie avec elle ou quelqu'un d'autre. C'est dingue, j'en suis à analyser minutieusement les propos de mon psy… Mais enfin, je me sens légérement ingrate sur les bords, et je me sens être retombée dans les problèmes de communication que j'étais précisement venue analysés avec elle de ne pas avoir reussie à lui dire clairement "merci". C'est ça qui me turlupine. (Ce message est un peu tordu et je répete un peu ma réponse précédente, désolé).
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


121032
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Mon inconscient m'a largue une bombe en pleine gueule - psychanalyse

image

Exactement. On ne peut pas faire d'analyse avec un monsieur-je-sais-tout. C'est la raison de ma réticence à encourager st1g dans le cas présent. Cette posture "savante" et autoritaire de l'analyste peut faire illusion pendant un temps, et ensuite...Lire la suite

Grattage compulsif de plaies

image

Bonjour, j'ai 24 ans, suis en master 1 de psychologie et je ne savais pas que mon problème "existait" vraiment et que ça avait un nom. Je l'ai découvert en regardant toute une histoire et ça m'a soulagé de voir que je partage les mêmes...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages