Histoire vécue Psychologie > Psychanalyse      (736 témoignages)

Préc.

Suiv.

Psychanalyses, psychologies et "le" politique (et non "la" !) ?

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 15/04/11 | Mis en ligne le 05/04/12
Mail  
| 231 lectures | ratingStar_237360_1ratingStar_237360_2ratingStar_237360_3ratingStar_237360_4
Bonjour Sephire, Je reste dans la psychologie, car je ne crois pas à la politique. Comme certaines personnes, y compris moi, ne croient pas en dieu ou aux religions quelles qu'elles soient. Donc pour moi, il existe l'inconscient individuel et l'inconscient collectif. Ces deux inconscients font à la fois partie de notre histoire ancienne, mais aussi contemporaine. Il existe aussi des consciences collectives, mais très limitées et des consciences individuelles, ou plutôt des prises de conscience individuelles, non moins limitées. Je ne pense pas qu'un jour les humains, malgré leur bonne volonté, arrivent à faire en sorte que l'humanité toute entière trouve son bien-être. Je pense que les hommes au pouvoir ont tout essayé : la dictature, la démocratie, le socialisme, le capitalisme, les religions…Tout ça nous a, à chaque fois, amené des révolutions, des tueries et des guerres : y compris encore aujourd'hui. Si une religion ou une politique idéale pouvaient être mises en application, ça se saurait. Voilà mon avis. Il faut dire que je ne suis pas rêveur, mais très réaliste et optimiste pour moi et les personnes que j'aime et qui m'aiment. Bien à toi.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


237360
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Mon inconscient m'a largue une bombe en pleine gueule - psychanalyse

image

Exactement. On ne peut pas faire d'analyse avec un monsieur-je-sais-tout. C'est la raison de ma réticence à encourager st1g dans le cas présent. Cette posture "savante" et autoritaire de l'analyste peut faire illusion pendant un temps, et ensuite...Lire la suite

Grattage compulsif de plaies

image

Bonjour, j'ai 24 ans, suis en master 1 de psychologie et je ne savais pas que mon problème "existait" vraiment et que ça avait un nom. Je l'ai découvert en regardant toute une histoire et ça m'a soulagé de voir que je partage les mêmes...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages