Histoire vécue Psychologie > Psychanalyse      (736 témoignages)

Préc.

Suiv.

Psychologue? psychiatre? psychothérapeute? suis perdue !

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 13/06/11 | Mis en ligne le 11/04/12
Mail  
| 231 lectures | ratingStar_240198_1ratingStar_240198_2ratingStar_240198_3ratingStar_240198_4
Bonjour, Pour ma part, j'ai fait l'expérience d'une psychothérapie avec une psychologue en CMP. C'est mon médecin traitant qui m'a orientée vers cette structure. Cette relation m'a permis d'avancer, de dégrossir pas mal de noeuds, de points très sensibles dans mon vécu psychologique et dans mon passé. Toutefois, la thérapie a été d'assez courte durée et a rapidement débouché sur une phase analytique qui s'est avérée une impasse pour moi. La psychologue que je voyais était en effet très "branchée" analyse, ce qui n'était pas ce que je cherchais et qui plus est semblait très pressée - et se montrait donc très pressante - que je passe à l'analyse qu'elle me proposait de faire dans son cabinet en libéral (en insistant LOURDEMENT sur le fait que donner de l'argent à mon analyste me ferait du bien… je caricature à peine). Je ne voulais pas de ça, je me suis donc arrêtée là et j'ai du me débrouiller toute seule pour la suite… … qui n'a pas été géniale, il faut le dire. Bref, plusieurs années après et toujours hautement dépressive, mon médecin m'a envoyée voir un psychiatre avec qui j'ai débuté une nouvelle thérapie. Mon expérience antérieure et quelques lectures m'aident à avoir une réflexion plus profonde et rapide sur moi et mes problèmes, j'ai l'impression d'avancer vraiment cette fois-ci, notamment parce que mon thérapeute est plus dans une relation de thérapie-dialogue que dans une relation d'analyse-interprétation. Le déroulement de nos séances de travail ? Il me laisse choisir mon entrée en matière, il m'écoute, relève les points qui lui paraissent intéressants et me pousse à revenir dessus, à essayer de développer et à vraiment rester dans le sujet. A la fin de la séance, nous concluons en une phrase ou deux sur le point clé de la discussion. Enfin, c'est comme ça que je ressens cette relation. En tout cas, je trouve que cela me permet d'avancer vite et bien, même si, comme toutes les thérapies (je suppose) c'est très douloureux. Je pense qu'il faut que tu te demandes ce que tu veux faire, la façon dont tu veux travailler. Personnellement, je te conseillerais de commencer par la thérapie, avec un professionnel sérieux (psychologue ou psychiatre, c'est un peu à toi de voir, je pense que les deux sont différents, mais se valent, à ceci près que le psychiatre peut proposer un traitement médical en complément ou émettre un avis sur un traitement en cours). L'important, c'est de trouver une personne qui te mette en confiance et dont la méthode te paraît convenir à tes attentes et à ta personnalité. Tu ne dois surtout pas oublier que tu peux essayer, ne pas être satisfaite et changer de thérapeute. La thérapie étant quelque chose d'intime, tu dois te sentir à l'aise avec la personne qui va t'aider.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


240198
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Mon inconscient m'a largue une bombe en pleine gueule - psychanalyse

image

Exactement. On ne peut pas faire d'analyse avec un monsieur-je-sais-tout. C'est la raison de ma réticence à encourager st1g dans le cas présent. Cette posture "savante" et autoritaire de l'analyste peut faire illusion pendant un temps, et ensuite...Lire la suite

Grattage compulsif de plaies

image

Bonjour, j'ai 24 ans, suis en master 1 de psychologie et je ne savais pas que mon problème "existait" vraiment et que ça avait un nom. Je l'ai découvert en regardant toute une histoire et ça m'a soulagé de voir que je partage les mêmes...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages