Histoire vécue Psychologie > Psychanalyse      (736 témoignages)

Préc.

Suiv.

Quand le corps parle

Témoignage d'internaute trouvé sur france5
Mail  
| 382 lectures | ratingStar_263328_1ratingStar_263328_2ratingStar_263328_3ratingStar_263328_4
Bonjour carine, Je viens de tomber sur l'émission ce matin et le sujet m'a tout de suite parlé. Il y a quelques années j'ai subi un choc émotionnel terrifiant, celui ci m'a enfermé très rapidement sur moi même et comme toi mon corps m'a envoyé des messages très douloureux. Je suis allé voir plusieurs psy., spychologues, psychiatres, psychotérapeutes, rebouteux même. Il faut avant tout admettre que l'on a un probléme psychologique. Ceci est la base de tout ! Ensuite ne pas se faire une idée des psy, parce que l'on en a vu qu'un. Ils ne travaillent pas tous de la même façon et le mode de communication est différent avec chaque personne. Je veux dire par là qu'un psy peut-être bon pour moi mais pas forcemment pour toi et vis et versa. Le tout est de réussir à trouver une personne (habilité à) avec laquelle tu te sentes en confiance. Ceci est primordiale ! Personnellement c'est un psychiatre qui m'a donné une clé, cette clé c'est un livre thérapeutique. Il a donné un nom à ce que j'avais et m'a demandé de lire ce livre. J'ai beaucoup aimé car il n'a pas cherché à me donner de médicaments qui te mettent dans des états létargique mais sur son ordonnance était marqué le titre du livre : "Surmonter vos peurs" de Jean-Luc Emery. Attention, ce livre est un livre térapeutique. J'entend par là que lorsque tu le lis, il déclanche des crises d'angoisse. C'est un livre qui se lit en journée, au calme et l'on se force à le lire. Il est très intéressant mais il faut se faire violence pour le lire et il faut prendre son temps. Ce n'est pas un livre de chevet. Le psychiatre me l'a fait lire, il m'a demandé de prendre mon temps et qu'une fois que j'aurais fini, je devais reprendre rendez vous avec lui. Je l'ai vu en tout et pour tout 3 fois. A partir de ce moment, j'ai continué à avoir des crises mais elles étaient de moins en moins fortes et je les maitrisais de mieux en mieux. Plus tard, j'ai fait une psychotérapie courte, car je continuais à avoir des crises (mini crises) , je n'avais plus peur mais c'était quand même contraignant. Aujourd'hui, je suis fortement conscient que ce livre m'a permis de comprendre que ce que j'avais était lié à plusieurs difficultés rencontrées dans ma vie auxquelles je n'ai pas attaché d'importance. Jusqu'à la fameuse "goutte" qui fait déborder le vase, le point de non retour ou l'esprit utilise le corps pour te dire STOP. Voilà, mon conseil après tout ce que je viens de te dire c'est d'aller voir un spécialiste ou plusieurs, demande leur ce qu'ils pensent de ce livre et vois ce qu'ils t'en disent. Ensuite lis le ou ne le lis pas mais surtout si tu dois le lire saches qu'il est important de le prendre au sérieux et donc qu'il faut pouvoir extériosiser, il faut pouvoir en parler. Il faut être bien entouré, compris et se sentir en sécurité. Je te souhaite d'aller mieux et si tu le veux tu peux aussi me dire ce que tu penses de tout ça. Cordialement.
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


263328
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Mon inconscient m'a largue une bombe en pleine gueule - psychanalyse

image

Exactement. On ne peut pas faire d'analyse avec un monsieur-je-sais-tout. C'est la raison de ma réticence à encourager st1g dans le cas présent. Cette posture "savante" et autoritaire de l'analyste peut faire illusion pendant un temps, et ensuite...Lire la suite

Grattage compulsif de plaies

image

Bonjour, j'ai 24 ans, suis en master 1 de psychologie et je ne savais pas que mon problème "existait" vraiment et que ça avait un nom. Je l'ai découvert en regardant toute une histoire et ça m'a soulagé de voir que je partage les mêmes...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages