Histoire vécue Psychologie > Psychanalyse      (736 témoignages)

Préc.

Suiv.

Reparation de prejudice moral ? - traumatismes

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 07/03/13 | Mis en ligne le 21/05/14
Mail  
| 494 lectures | ratingStar_528137_1ratingStar_528137_2ratingStar_528137_3ratingStar_528137_4
Bonjour à tous, J'ignore si je suis au bon endroit, n'hésitez pas à me déplacer… Voilà, j'explique rapidement mon histoire, début décembre, mon ex petit ami (après 4 mois de séparation) s'est mis en tête que je sortais en secret avec son meilleur ami. Il est venu à mon appartement pour le saccager et me menacer. Depuis ça, une procédure judiciaire en place. Personnellement, après trois semaines cloîtrée chez mes parents sans aller en cours ni rien, je vois une psychologue, une psychiatre, une psychothérapeute en relaxation, je prend des antidépresseurs et anxiolytiques. J'ai raté beaucoup de cours à cause de cette histoire, difficile de devoir l'expliquer à mes profs (je suis en fac, mais boursière donc je dois justifier mes absences) , à chaque fois je devais récupérer… L'affaire touche à sa fin mercredi. Seulement voilà, je dois évaluer le préjudice moral… Et je ne sais pas du tout comment faire, je suis perdue, j'ignore quel paramètre prendre en compte, comment cela fonctionne… Si quelqu'un avait des notions de Droit (je ne demande pas de me donner une somme mais des idées pour la calculer…) ou pouvez me rediriger vers un site ou un forum spécialisé peut-être, je ne sais pas… Merci d'avance.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


528137
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Mon inconscient m'a largue une bombe en pleine gueule - psychanalyse

image

Exactement. On ne peut pas faire d'analyse avec un monsieur-je-sais-tout. C'est la raison de ma réticence à encourager st1g dans le cas présent. Cette posture "savante" et autoritaire de l'analyste peut faire illusion pendant un temps, et ensuite...Lire la suite

Grattage compulsif de plaies

image

Bonjour, j'ai 24 ans, suis en master 1 de psychologie et je ne savais pas que mon problème "existait" vraiment et que ça avait un nom. Je l'ai découvert en regardant toute une histoire et ça m'a soulagé de voir que je partage les mêmes...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages