Histoire vécue Psychologie > Psychanalyse      (736 témoignages)

Préc.

Suiv.

S'inventer des maladies : je suis devenue comme ma mère

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 1817 lectures | ratingStar_228123_1ratingStar_228123_2ratingStar_228123_3ratingStar_228123_4
Quand j'étais petite, je rêvais très souvent d'être orpheline, de vivre dans une famille d'adoption aimante, gentille. Je pensais toujours à fuir la maison, toujours à partir ailleurs. Partir le plus loin possible de chez moi et ne jamais revenir. Je haissais ma mère de tout ce qu'elle me faisait subir. Ma soeur, mon frère et moi rentrions souvent de l'école, de cet instant où la porte de la maison était franchie, la colère de notre mère s'abattait sur nous. Il fallait s'essuyer les pieds pour ne pas salir. Il fallait beaucoup de choses pour ne pas perturber notre mère. Notre père rentrait le soir, souvent il en prenait plein la figure aussi. Je me souviens d'un jour, où il fallu que mon père enlève les poignées de certaines fenêtres, parce que ma mère avait peur de se jeter dans le vide. A un autre appartement, il fallait bloqué la porte de la salle de bain pour ne pas que ma mère aille observe un grain de beauté qu'elle avait sur le nez. C'était devenu une obsession pour elle, elle croyait qu'elle avait un cancer, alors que le médecin lui avait dit qu'elle n'avait rien. Cette époque du grain de beauté a été pour moi terrible. J'étais dans l'adolescence, je ne voulais pas que mon corps change, il changeait. Je devenais une jeune femme, j'étais terrorisée, ma mère voyait son corps comme une maladie. J'avais de l'acnée sur le front, les boutons étaient cachés par une grande frange. Je les boutons tous les jours, en espérant qu'ils partent plus vite. Je ne voulais pas qu'ils se voient. Je souffrais et je ne disais rien. Simplement pour dire qu'aujourd'hui, je me rends à quel point compte, j'ai développé des croyances, des maladies de mon corps dans mon enfance et adolescence. J'étais "dedans" ces choses qui m'angoissaient, incapable de me dire que c'était dans un problème psychique, que quelque chose n'allait pas dans mon histoire, au sein de la vie de ma famille. C'était fou et je ne m'en rendais pas compte.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


228123
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Mon inconscient m'a largue une bombe en pleine gueule - psychanalyse

image

Exactement. On ne peut pas faire d'analyse avec un monsieur-je-sais-tout. C'est la raison de ma réticence à encourager st1g dans le cas présent. Cette posture "savante" et autoritaire de l'analyste peut faire illusion pendant un temps, et ensuite...Lire la suite

Grattage compulsif de plaies

image

Bonjour, j'ai 24 ans, suis en master 1 de psychologie et je ne savais pas que mon problème "existait" vraiment et que ça avait un nom. Je l'ai découvert en regardant toute une histoire et ça m'a soulagé de voir que je partage les mêmes...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages