Histoire vécue Psychologie > Psychanalyse      (736 témoignages)

Préc.

Suiv.

Sons, images, pensées, sensation, sentiment, émotion,…

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 21/06/11 | Mis en ligne le 20/07/12
Mail  
| 202 lectures | ratingStar_278309_1ratingStar_278309_2ratingStar_278309_3ratingStar_278309_4
Citation : ALAIN SOUCHON ET MOZART. Je vous propose pendant un moment d'être attentif à tout ce qui va surgir sur la feuille blanche de votre conscience : sons, images, pensées, sensation, sentiment, émotion,… sans vous laisser attraper par aucune qui prendrait le pas sur les autres, qui vous retiendrait captif. Car plutôt que de vous donner une définition de ce qu'est la qabalah, je préfère commencer par l'autre bout, que nous lisions et expérimentions tout d'abord ensemble certaines choses – tout autre chose ? – et qu'ensuite nous en reparlions sous la forme d'une redécouverte. 1) Mozart, sonate K331, mouvement lent. [quote]2) La beauté d'Ava Gardner (A. Souchon). J'aime les hommes qui sont c'qu'ils peuvent. Assis sur le bord des fleuves. Ils regardent s'en aller dans la mer. Les bouts de bois les vieilles affaires. La beauté d'Ava Gardner. Ça met dans leurs yeux un air. De savoir qu'tout va dans la mer. La jeune fille adoucie des soirs de verre. Les bateaux les avions d'guerre. La beauté d'Ava Gardner. Les murs écroulés du monde. Filez nos belles enfances blondes. Edith Nylon les nageuses à l'envers. Les odeurs dans les chemins de fer. La beauté d'Ava Gardner. J'aime les regretteurs d'hier. Qui trouvent que tout c'qu'on gagne on l'perd. Qui voudraient changer le sens des rivières. Retrouver dans la lumière. La beauté d'Ava Gardner. Retrouver les choses premières. La beauté d'Ava Gardner. [/quote] Q. Qu'avez-vous ressenti ? De quoi parle Mozart ? On n'a pas envie que cela s'arrête. Il y a dans les mouvements lents de Mozart à la fois une joie et une nostalgie pour "quelque chose" que l'on ne peut pas nommer, un indicible. Nous avons pu nous sentir plongé, l'espace de quelques instants, comme dans une bulle, comme en dehors du temps. Q. Voyez-vous une corrélation entre la forme représentée et ce qui ce vient de se produire ? Le demi-cercle ressemble à une oreille ouverte, le point à la représentation de la vibration d'un son. Q. Qu'est-ce qui serait représenté par un point uniquement, un demi-cercle uniquement ? Si uniquement l'un existait, ou uniquement l'autre, est-ce que quoi que ce soit pourrait être connu ? Le point uniquement voudrait suggérer une vibration sans conscience pour la percevoir. Le demi-cercle uniquement voudrait dire une conscience sans vibrations pour s'y manifester. Q. Comment représenter une seule chose uniquement ? Le cercle fermé représente à la fois le point et le cercle. Q. Qu'évoque encore le cercle fermé ? La terre mère, avant que la conscience humaine s'y manifeste en "dualité" avec elle et non plus en confusion comme l'étaient les animaux, végétaux, minéraux, et donc en recherche d'explication sur un "commencement" de l'univers ; le ventre de notre mère avant notre naissance ; la schizophrénie ; l'expérience mystique ; la came. Tout cela nous amène à comprendre pourquoi la première lettre du premier chapitre du premier livre de la genèse commence par la lettre beit-2, demi-cercle ouvert, première lettre du mot traduit par "Au commencement". Le 2 évoque le principe de la dualité nécessaire pour que quoi que ce soit qui existe (exister = hors de l'être) puisque continuer d'exister en étant conscient à la fois de lui-même et de ce qui, par rapport à lui est "autre" (ciel terre, conscience matière ; son oreille ; essence manifestation). Le beit évoque la "chute" du paradis tel qu'on peut en parler sur les plans écologique, psychanalytique et spirituel. C'est par cette chute (la douleur de ne plus être un avec l'Un) qu'a débuté les temps et notre histoire. Sans cet événement, nous serions probablement sans possibilité d'évoluer, pris dans une parfaite et inconsciente béatitude éternelle. [… ] 1504_2.htm.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


278309
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Mon inconscient m'a largue une bombe en pleine gueule - psychanalyse

image

Exactement. On ne peut pas faire d'analyse avec un monsieur-je-sais-tout. C'est la raison de ma réticence à encourager st1g dans le cas présent. Cette posture "savante" et autoritaire de l'analyste peut faire illusion pendant un temps, et ensuite...Lire la suite

Grattage compulsif de plaies

image

Bonjour, j'ai 24 ans, suis en master 1 de psychologie et je ne savais pas que mon problème "existait" vraiment et que ça avait un nom. Je l'ai découvert en regardant toute une histoire et ça m'a soulagé de voir que je partage les mêmes...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages