Histoire vécue Psychologie > Psychanalyse      (736 témoignages)

Préc.

Suiv.

Vos études idéales...

Témoignage d'internaute trouvé sur vivelesrondes - 19/05/10 | Mis en ligne le 13/05/12
Mail  
| 226 lectures | ratingStar_254329_1ratingStar_254329_2ratingStar_254329_3ratingStar_254329_4
Je parle de mon expérience personnelle, et de celle de mon frère, qui a aussi une vraie maladie psy. Ça fait 12 ans qu'il est soigné, et il a vu beaucoup de praticiens différents. Il y en a un en particulier (qui est une sorte de gourou dans le coin où habite mon frère, car c'est une petite ville et donc il n'y a pas beaucoup le choix) qui a l'air d'expédier ses patients. Mais comme il travaille la fois à l'HP, en cabinet, et aux urgences de l'hôpital, il est incontournable. Il y avait une psychiatre à l'HP qui semblait très bien, mais elle n'est pas restée parce qu'apparemment dans cet hosto, on lui interdisait des consultations de plus de 20 minutes. Je l'ai su par un ami qui travaille dans le milieu psy, je n'ai pas de preuves absolue. Peut-être que les choses sont ce qu'elles sont parce que comme je l'ai dit, c'est une petite ville, et il est facile pour un chef de service de mettre la merde, puisqu'il n'y a pas de solution de repli facile. En ce qui concerne mon expérience propre, j'ai consulté plusieurs psy également. En fait, j'ai commencé par une consultation gratuite pour étudiants, à Strasbourg. Mais il faut avouer qu'ils étaient un peu débordés, et qu'aucune consultation n'a jamais duré plus de 30 minutes, alors que les premiers mois j'en avais vraiment bien besoin. Après j'ai essayé 2 psychiatres en ville, mais là aussi, c'était assez rapidement expédié, comme si mon cas ne méritait pas qu'on s'étende dessus. Quand j'ai gagné assez d'argent, je me suis résolue à aller voir un psychanalyste-psychologue, et j'ai enfin eu des séances plus longues, où j'avais un peu le temps qu'il se passe quelque chose. Je dois dire que je suis le genre qui a du mal à se mettre à l'aise, et qu'en 30 minutes je commençais juste à me détendre. Bref, je ne voulais pas généraliser à toute la profession de psychiatre, mais les exemples que j'ai eu ne sont pas trop brillants.
  Lire la suite de la discussion sur vivelesrondes.com


254329
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Mon inconscient m'a largue une bombe en pleine gueule - psychanalyse

image

Exactement. On ne peut pas faire d'analyse avec un monsieur-je-sais-tout. C'est la raison de ma réticence à encourager st1g dans le cas présent. Cette posture "savante" et autoritaire de l'analyste peut faire illusion pendant un temps, et ensuite...Lire la suite

Grattage compulsif de plaies

image

Bonjour, j'ai 24 ans, suis en master 1 de psychologie et je ne savais pas que mon problème "existait" vraiment et que ça avait un nom. Je l'ai découvert en regardant toute une histoire et ça m'a soulagé de voir que je partage les mêmes...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages