Histoire vécue Psychologie > Psychothérapie      (3294 témoignages)

Préc.

Suiv.

Cela va lui permettre d'avancer et choisir la façon dont vous allez traiter ça !

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 14/09/11 | Mis en ligne le 23/07/12
Mail  
| 177 lectures | ratingStar_279871_1ratingStar_279871_2ratingStar_279871_3ratingStar_279871_4
Bonjour Titcanari. Il est fort possible que ton psy te teste en te demandant d'écrire ce qui s'est passé pour mesurer l'ampleur des dégâts que ça a causé dans ton âme . Cela va lui permettre d'avancer et choisir la façon dont vous allez traiter ça ! Ce que tu perçois comme étant de la provocation n'en est probablement pas… Il veut te faire sortir tout ce que tu as retenu depuis tant d'années et ce n'est qu'en le faisant ressortir que tu pourras nettoyer tout ça ! Moi-même au tout début de ma thérapie, je ne sais plus au bout de combien de séances mais très vite, mon psy m'a demandé d'écrire une lettre à mon père après m'avoir tout de même dit lors d'une séance précédente que je devrais écrire un livre, ce qui m'avait fortement troublée et je dois dire que je m'étais sentie un peu agressée en pensant qu'il ne croyait pas à mon histoire, que je fabulais ! Pour moi, il était hors de question que je paye un type qui ne me croyait pas, donc à la séance suivante je lui ai rappelé dès le début cette remarque et lui ai demandé si effectivement il ne me croyait pas…si, si il me croyait, du moins c'est ce qu'il a dit et je crois que peu importe qu'il m'ait cru ou pas finalement, l'important c'est qu'il m'a aidé à me débarrasser de cette image négative que j'avais de moi ! Pour info, mon père ne m'a pas violé mais j'ai subi beaucoup de maltraitance physique et psychologique qui m'ont poussé à une tentative de suicide à 15 ans pour débarrasser mes parents de la tare qu'il me semblait être à leurs yeux . A moi toute seule, je réunissais tous les défauts de la terre alors un soir j'ai piqué les somnifères de ma mère et quand je me suis réveillée à l'hôpital après un lavage d'estomac, les 1ères paroles de mon père qui sautillait comme un diablotin au pied du lit ont été : " Tu as encore fait ça pour nous emmerder ! "… Autant dire que j'ai aussitôt regretté de ne pas avoir avalé tout le contenu de l'armoire à pharmacie ! Je vivais, je les emmerdais, j'avais voulu mourir pour ne plus les emmerder, ça les emmerdait aussi…je devais en parler à personne, je devais avoir honte d'avoir osé leur faire ça !!!!!!!!! J'étais vraiment qu'une égoïste ! J'étais condamnée à vivre en ne sachant jamais quoi faire pour bien faire, c'est affreux ! Cette épisode a été pour moi le plus terrible de tout ce que j'ai pu subir d'autre dans ma vie ! Enfin, ce que j'entends venant de ma fille aînée aujourd'hui est assez dur à avaler aussi mais bon ! Mais revenons-en à cette lettre que mon psy voulait absolument que j'écrive à mon père . Je lui ai dit que je ne pouvais pas, que ça ne servirait à rien ! … Si, si, il le faut, m'avait-il répondu ! Je me suis dit, il est borné ou quoi ? Je suis retourné sans avoir écrit la lettre à la séance suivante, m'attendant à me faire sermonner et dans ce cas, j'aurai tourné les talons et serait repartie avec mes problèmes restants entiers ! Il m'a simplement redemandé pourquoi je ne l'avais pas écrite…non pas qu'il était bête et méchant, il analysait c'est tout et je lui ai répété que ça ne servirait à rien, que mon père en avait rien à faire de tout ce que j'aurai pu lui écrire dans cette lettre alors à quoi bon ! Il m'a alors présenté les choses différemment, j'allais l'écrire en faisant comme si je m'adressais à mon père bien sûr, je devais dire tout ce que j'avais sur le coeur, peu importait l'ordre, les mots, la tournure et le nombre de pages…et ensuite je lui la lirais à lui ! J'ai pleuré des rivières en l'écrivant, en la lui lisant… il me coupait, me posait des questions et c'est ainsi qu'il a pu m'apporter l'aide dont j'avais besoin . Puisse ce témoignage t'apporter l'espoir de la libération ! Titcanari, il va falloir accepter de souffrir beaucoup une ultime fois avant d'aller mieux, si tu mets un couvercle sur ta souffrance, à chaque nouvelle épreuve, le couvercle de ta poubelle à mauvais souvenirs va se re-soulever et faire remonter ces épreuves d'antan non digérées ! Pour aller mieux, tu dois les affronter une dernière fois, sois forte, on est avec toi . Si vraiment tu sens que ça ne passe pas avec ton psy par contre, changes-en mais bon, j'attendrais quand même un peu à ta place . Syodelvie.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


279871
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

A la recherche d'un ou d'une confident(e)... - amities et relations personnelles

image

Bonjour, Je me permet de te répondre car j'ai vécu les mêmes choses il y a quelque temps avec une ancienne amie qui m'a trahis donc je comprend ta situation. Moi aussi j'ai du mal à faire confiance aux gens au (pseudo) amis car on finit toujours...Lire la suite

Qu'auriez-vous fait ? aimez un pn n'est pas evident

image

Moi cela fait un mois que j'ai compris que je suis un PN. Tu trouvera plus de détails sur la discussion que j'ai ouvert hier soir et qui s'appelle "Je suis un pervers narcissique et j'ai besoin d'aide" Oui, c'est rare d'avouer que nous sommes des...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages