Histoire vécue Psychologie > Psychothérapie      (3294 témoignages)

Préc.

Suiv.

Cmp et choix du thérapeute

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 177 lectures | ratingStar_261682_1ratingStar_261682_2ratingStar_261682_3ratingStar_261682_4
Bonjour Orcan, Je vais te donner un peu mon expérience de (peut-être, puisque je suis en recherche) future stagiaire psychologue. Pour ce que je sais des C. M.P., c'est qu'en général, tu ne choisis pas sur la personne que tu tombes, à l'inverse du libéral, finalement. Je ne sais pas si tu peux demander à changer, et auprès de qui. Il est possible qu'il y ait un cadre de santé dans le C. M.P. Pour ce qui est du stagiaire psychologue… Je viens moi-même d'une université analytique, donc j'aurais du mal à dire qu'il se réfugie, quand il ne connaît peut-être que cela. Si je dois proposer quelque chose à des patients, ce serait plutôt effectivement cet espace-là de parole, au lieu de quelque chose de peut-être plus soutenant, au lieu de quelqu'un qui conseillerait, effectivement… D'autant qu'un psy ne donne pas de conseil, ou fort peu, et je ne crois pas que ce soit spécifique à l'approche analytique de certains psychologues. Reste à voir si ce que lui peut te proposer, par ses remarques, même maigres remarques, te paraît déjà pertinent pour toi… Je ne sais pas ce que tu voudrais que l'on te propose pour t'aider. En thérapie, c'est quand même avant tout le patient qui fait le travail. Même s'il existe des thérapeutes qui guident plus, et je vais évoquer l'image du thérapeute T. C.C. Qui, lui, propose des exercices dans le cadre de sa thérapie ; quelqu'un d'orientation analytique ne le fera pas. Ce n'est pas que de la passivité : parce que laisser la parole à l'autre, écouter l'autre, vraiment, et se garder d'intervenir quand on se pince les lèvres pour ne pas parler, ce n'est pas si passif que cela, en vérité. Le principe, ce n'est pas que quelqu'un te dise encore quoi faire, quoi dire, mais que toi, tu puisses trouver des réponses à tes questions, retrouver le chemin de ton désir et l'assumer. Je crois que cela, personne ne peut le faire à ta place. L'expression libre, ça peut aider. Normalement, ce stagiaire doit être supervisé, un tant soit peu, par le psychologue, ou psychiatre, qu'il a en référent. Dans mon université, je sais que l'on a, en outre, des TD pour nous aider. Et plus on avance dans notre cursus, et plus on est censé avoir des responsabilités au sein des institutions qui nous accueillent. Ce stagiaire, il est peut-être en dernière année, à la fin de son cursus. Reste à voir si c'est le fait qu'il soit stagiaire qui te gêne, si c'est sa méthode, le fait qu'il ne soit pas plus interventionniste, etc. Une chose : tu dis que tu écris, et ça te sert de support à tes séances en C. M.P… Hum… je te dirais plutôt de ne pas chercher à développer quelque chose que tu " réciterais " en C. M.P. Il ne s'agit pas de ça, pas d'intellectualiser tout le temps, en vérité, mais de laisser dire ce qui te vient… Et là peuvent surgir des choses intéressantes, même si elles paraissent folles au premier abord… Sinon, quatre-cinq séances… Ce n'est pas beaucoup, beaucoup non plus… Je suppose que tu le vois au rythme d'une fois par semaine, mais lui, il lui faut aussi lui donner les moyens de te connaître un peu… Je ne sais trop quoi te dire de plus, sinon de lui faire peut-être un peu part, du moins, de ce que tu as dit ici, d'éventuellement te renseigner auprès du cadre de santé, et… de voir… attendre un peu… Bon courage.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


261682
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

A la recherche d'un ou d'une confident(e)... - amities et relations personnelles

image

Bonjour, Je me permet de te répondre car j'ai vécu les mêmes choses il y a quelque temps avec une ancienne amie qui m'a trahis donc je comprend ta situation. Moi aussi j'ai du mal à faire confiance aux gens au (pseudo) amis car on finit toujours...Lire la suite

Qu'auriez-vous fait ? aimez un pn n'est pas evident

image

Moi cela fait un mois que j'ai compris que je suis un PN. Tu trouvera plus de détails sur la discussion que j'ai ouvert hier soir et qui s'appelle "Je suis un pervers narcissique et j'ai besoin d'aide" Oui, c'est rare d'avouer que nous sommes des...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages