Histoire vécue Psychologie > Psychothérapie      (3294 témoignages)

Préc.

Suiv.

Comment aider une personne paranoïaque

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 2641 lectures | ratingStar_13322_1ratingStar_13322_2ratingStar_13322_3ratingStar_13322_4

J'ai moi-même rencontré une personne souffrant de cette pathologie. Il est en effet extrêmement compliqué d'apporter son aide. La première des choses que nous sommes toujours tentées (je parle surtout pour les femmes) de faire après avoir soit pris connaissance d'un diagnostic établi, soit avoir fait nous-même ce diagnostic après une observation objective des comportements, est de faire admettre la pathologie. Hors, comme vous le faites si bien remarquer, c'est justement partie intégrante de la pathologie de se croire parfaitement équilibré. Les autres ne vont pas en effet. Donc face à cette incapaicité à "se voir", nous avons envie de baisser les bras après être passées par des phases multiples et fort épuisantes. Parfois la personne atteinte est prête à amorcer un travail avec l'aide d'un spécialiste. Ce fût le cas pour mon nouveau compagnon. Cependant, pour des raisons financières, il a cessé la thérapie qui n'a duré que trois mois. Il avait choisi un psychanaliste, recommandé par un ami lui-même pstchologue. Les séances étant coûteuses et non remboursées. Il n'a pas donné suite. Je l'avais par ailleurs entendu dire : je suis content le psy avance bien ! Après cette phrase, je suis restée dubitative, perplexe, secptique. Est-ce au psy d'avancer ? En fait dans cette pathologie, l'égo est tel qu'il est quasiment impossible pour la personne de se remettre en question. La manipulation est de rigueur, consciente ou non, elle fausse tout. Alors je suis moi aussi dans le même constat d'impuissance et je doute parfois que même un psy puisse résoudre un problème lié à un comportement psychique construit dans l'enfance. Plus la personne avance en âge plus elle a l'habitude de "fonctionner" comme elle l'a toujours fait. Et bien souvent, ces personnes ont une vie professionnelle satisfaisante, ou réussie, je veux dire qu'elles sont "insérées". Du coup elles se servent de cela pour prouver qu'elles vont parfaitement puisqu'elles sont capables d'avancer, contrairement à d'autres (les faibles qu'elles méprisent bien souvent). Ce que j'aimerais savoir pour ma part c'est si il existent des psy qui oseraient avouer leur impuissance face à ce genre de troubles de la personnalité mais ce que j'aimerais entendre c'est les possibilités d'amélioration (je n'ose le mot guérison) dans quels cas vers quel âge est-ce possible et à quel prix (au sens propre et figuré). Rien n'est simple.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


13322
b
Moi aussi !
28 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

A la recherche d'un ou d'une confident(e)... - amities et relations personnelles

image

Bonjour, Je me permet de te répondre car j'ai vécu les mêmes choses il y a quelque temps avec une ancienne amie qui m'a trahis donc je comprend ta situation. Moi aussi j'ai du mal à faire confiance aux gens au (pseudo) amis car on finit toujours...Lire la suite

Qu'auriez-vous fait ? aimez un pn n'est pas evident

image

Moi cela fait un mois que j'ai compris que je suis un PN. Tu trouvera plus de détails sur la discussion que j'ai ouvert hier soir et qui s'appelle "Je suis un pervers narcissique et j'ai besoin d'aide" Oui, c'est rare d'avouer que nous sommes des...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages