Histoire vécue Psychologie > Psychothérapie      (3294 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai eu recours à un psychologue car j'ai craqué

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 239 lectures | ratingStar_229602_1ratingStar_229602_2ratingStar_229602_3ratingStar_229602_4
Leloo, la question de tes motivations à aller voir un psy ne m'a pas énervée. Par contre, je ne voulais pas que tu crois que ta raison aurait pu être mauvaise. Aller mal, c'est une raison, et une raison suffisante. Il est possible que ta psy cherchait à te faire entendre quelque chose, pourquoi pas. Quant à être prêt pour faire une thérapie? Bien sûr, il est des moments où je me trouvais à des lieues de penser à consulter à un psy, mais ces jour où j'y ai pensé, et repensé, ça ne veut pas dire que j'étais prête, mais que j'étais plus prête. Je suis allée le voir parce qu'un jour, il s'est trouvé que je suis tombée tellement bas que j'ai décidé que je n'en pouvais plus de me traîner ; je n'avais même plus peur de tomber dans le trou, j'y étais, bien au fond, je n'arrivais plus à remonter, je ne pouvais plus. À l'époque, je me souviens, j'avais coutume de dire (j'allais avoir vingt ans) que vingt ans, ce n'était rien qu'un 2 et un 0, que le zéro, c'était rien, je me sentais rien ; que le zéro, c'était aussi un trou, et que j'étais au fond ; et finalement, je me suis donnée une deuxième chance Mais je n'avais pas du tout prévu que je verrais mon psy là, à ce moment-là : je pensais attendre. Peut-être étais-je prête au plus profond de moi, mais je ne le savais pas. Tu ne sais pas qui tu es vraiment et tu as peur que le côté que tu n'aimes ressurgisse? On a tous des côtés sombres en nous, moi aussi, et ils font peur. Certains ne sont même pas aussi sombres que ça, mais on nous a appris à les regarder ainsi, on nous a appris à haïr cela de nous. Ensuite, ce côté sombre, ça ne veut pas dire qu'en l'approchant, en le découvrant, voire en l'explorant, qu'il deviendra indompté et indomptable, peut-être plutôt que tu apprendras à l'apprivoiser, à le faire tien, et à savoir qu'il y a ça en toi, que tu connaîtras. Et oui, tu peux changer, perdre, gagner aussi. Ça ne se fait pas toujours sans heurts ni douleur, ni pour soi, ni pour les autres, mais ça fait du bien, du bien d'être soi, du bien de vivre Je comprends pour ton travail que tu sois inquiète. Mais tu vois, il n'est pas dit que tu puisses de toute manière être à 100 % à ton travail sans. Il y a deux ans, maintenant, je rentrais en prépa lettres, un investissement et une exigence énormes et, passé les notes sèches, une ambiance de compétition ouverte ou larvée, les commentaires plus que désobligeants de certains enseignants, j'y étais bien, quand même, parce que mon esprit y trouvait de quoi se nourrir, grandir, une émulation importante? Et pourtant, je crevais de mal-être? Et j'en ai souffert pendant mes études ? et mes études en ont pâti, bien sûr. Aujourd'hui, je travaille, je mène des études, et je suis en psychanalyse (trois séances par semaine), alors je ne dirais pas que c'est facile, mais je tiens mieux le coup. Et mieux qu'en prépa, peut-être? Ce n'est pas la même chose. Et un bon psy ne juge pas. Mais tu pourras t'en rendre compte par toi-même. Quant à ton caractère? J'ai plutôt un caractère fort, et pourtant, je poursuis quand même, et je n'ai jamis manqué aucune séance. Quant à la réticence? Est-ce une mauvaise chose ? Réticente à quoi ? Réticente, ou prudente, plus simplement ?
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


229602
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

A la recherche d'un ou d'une confident(e)... - amities et relations personnelles

image

Bonjour, Je me permet de te répondre car j'ai vécu les mêmes choses il y a quelque temps avec une ancienne amie qui m'a trahis donc je comprend ta situation. Moi aussi j'ai du mal à faire confiance aux gens au (pseudo) amis car on finit toujours...Lire la suite

Qu'auriez-vous fait ? aimez un pn n'est pas evident

image

Moi cela fait un mois que j'ai compris que je suis un PN. Tu trouvera plus de détails sur la discussion que j'ai ouvert hier soir et qui s'appelle "Je suis un pervers narcissique et j'ai besoin d'aide" Oui, c'est rare d'avouer que nous sommes des...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages