Histoire vécue Psychologie > Psychothérapie      (3294 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je cherche mon propre chemin

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 399 lectures | ratingStar_144977_1ratingStar_144977_2ratingStar_144977_3ratingStar_144977_4

L'an dernier j'ai vu une psy pendant 3 mois parce que j'ai fait une dépression. J'ai arrêté parce que j'allais mieux et surtout parce que j'étais enceinte. Ca avait pas trop mal collé (enfin j'avais l'impression) , elle écoutait et ne jugeait pas.

Cet été j'ai appris pas mal de secrets de famille qui expliquent à mon avis une bonne partie de mon comportement. Je retourne donc la voir.

Là sur la base du fait que nous n'avons pas mis notre fille qui aura 3 ans dans 1 mois à l'école et du fait qu'elle a encore des couches, elle me dit que j'aurais dû la mettre (déjà on est 2 à avoir pris la décision) , que si la maternelle commence à 3 ans c'est que c'est le bon âge (dans d'autres pays ça commence plus tard et ils sont pas plus mal pour autant) et qu'il FAUT que je défusionne de ma fille…

Bon sachant que je suis à la maison, mais que PAR CHOIX elle est gardée par quelque d'autre (ass mat, puis garderie) 1 jour par semaine depuis ses 15 mois, qu'elle est partie plusieurs fois quelque jours chez mes BP, qu'elle a des activités avec d'autres enfants.

J'avoue que ça m'a mise plutôt mal à l'aise, surtout que c'est pas du tout ce que je recherche dans cette thérapie : je cherche mon propre chemin et une fois de plus quelque essaye de m'entrainer sur le sien.

Alors : est ce que c'est son rôle de me dire ce genre de choses ? Ou est ce que ce n'est pas de son ressort ? Est ce que c'est moi qui réagi mal parce que justement toute ma vie on m'a dit "il FAUT que tu fasses ceci ou cela" ?

Autre point qui m'a mise mal à l'aise : je commence à lui raconter tout ces secrets de famille que ma (demie) soeur m'a raconté lors d'une nuit blanche. Ca s'est trouvé que la conversation a commencé là dessus, j'étais demandeuse d'information, je suis reconnaissante à ma soeur de m'avoir tout raconté et notre relation s'en ai retrouvée assainie et renforcée.

Sauf que ma psy m'a dit texto : "votre soeur a fait preuve d'une grande cruauté de vous avoir tout déballé comme ça" Au contraire je trouve que le secret c'est pire J'ai l'impression que je ne pourrais aller mieux que quand j'aurais assimilé toute mon histoire familiale, alors comment assimiler quelque chose qu'on ne connait pas ?

Autre sujet qui n'a rien à voir avec ma psy, mais j'en profite tant que j'y suis.

Il y a certains points de mon histoire que ma soeur m'a raconté et dont je n'ai aucun souvenir parce que j'étais trop petite (elle a 13 ans de plus que moi). Par ex elle m'a raconté qu'à 3 ans une nuit où je pleurais mon père m'a rouée de coups au point que j'avais des bleus sur les fesses les jours suivants Je suis certaine que cet épisode explique ma position anti violence éducative avec mes enfants, mais aussi mes difficultés parfois face à eux.

Pensez vous qu'une psychothérapie qui utilise l'hypnose pourra m'aider plus qu'une classique ?
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


144977
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

A la recherche d'un ou d'une confident(e)... - amities et relations personnelles

image

Bonjour, Je me permet de te répondre car j'ai vécu les mêmes choses il y a quelque temps avec une ancienne amie qui m'a trahis donc je comprend ta situation. Moi aussi j'ai du mal à faire confiance aux gens au (pseudo) amis car on finit toujours...Lire la suite

Qu'auriez-vous fait ? aimez un pn n'est pas evident

image

Moi cela fait un mois que j'ai compris que je suis un PN. Tu trouvera plus de détails sur la discussion que j'ai ouvert hier soir et qui s'appelle "Je suis un pervers narcissique et j'ai besoin d'aide" Oui, c'est rare d'avouer que nous sommes des...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages