Histoire vécue Psychologie > Psychothérapie      (3294 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je me bas contre une névrose obsessionnelle

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 3912 lectures | ratingStar_71422_1ratingStar_71422_2ratingStar_71422_3ratingStar_71422_4

J'ai 31 ans, comme toi, sauf que j'ai déjà 2 enfants… Couple en danger ; plus de force pour continuer, je sais ce que sais. Cela fait des années maintenant que je me bas contre une névrose obsessionnelle qui me bouffe la vie, mon énergie… Oh je ne l'ai pas vu venir, c'est tellement insidieux que lorsqu'on s'en rend compte, la maladie est déjà bien installée. Voilà, je ne vais pas m'étalar sur ma vie (sauf si tu en as envie, histoire de parler un peu) , mais je te conseille une chose, c'est d'agir vite, car une chose est certaine c'est qu'avec le temps cela ne s'arrange pas, bien au contraire. Moi j'ai vu 3 psys : le premier m'a dit que le plus adapté dans mon cas est de suivre une thérapie comportementale (lui ne faisait que des psychanalyses- trop long lorsque l'on souffre de ces troubles là) , le deuxième m'a m'a dit que si c'était tout ce que j'avais à lui dire… (je suis vite partie) , le troisième, un spé en la matière m'a dit que j'étais vraiment très "coincée" et que pour pouvoir travailler avec moi il fallait commencer par un traitement type antidépresseurs. Il est vrai que cela m'aide, et sans être à plat ! Mais je n'ai jamais pris la dose recommandée et le jour où j'ai arrêté les médicaments, j'ai arrêté d'aller chez le psy. Grosse erreur, sache que si tu souffres vraiment de tocs, il n'y a aucune chance que cela s'arrange tout seul avec le temps, c'est un cercle vicieux, et il ne suffit pas de se bouger pour en sortir, malheureusement. C'est un combat quotidien, difficile et éprouvant. S'il te plaît, n laisse pas la maladie gagner du terrain, agit vite, parles-en (même si très peu comprennent) et fait toi aider. Moi je vais retourner chez un psy car je suis à bout, moralement je n'en peu plus, mon ami craque aussi et mes enfants en pâtissent forcément. Ça doit être très dur pour toi, mais tu peux y arriver, accroche-toi, les enfants c'est génial mais difficile de concilier maladie et quoi que ce soit d'autre d'ailleurs, mais c'est aussi un formidable moteur pour donner envie de guérir même si ça ne suffit pas…
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


71422
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

A la recherche d'un ou d'une confident(e)... - amities et relations personnelles

image

Bonjour, Je me permet de te répondre car j'ai vécu les mêmes choses il y a quelque temps avec une ancienne amie qui m'a trahis donc je comprend ta situation. Moi aussi j'ai du mal à faire confiance aux gens au (pseudo) amis car on finit toujours...Lire la suite

Qu'auriez-vous fait ? aimez un pn n'est pas evident

image

Moi cela fait un mois que j'ai compris que je suis un PN. Tu trouvera plus de détails sur la discussion que j'ai ouvert hier soir et qui s'appelle "Je suis un pervers narcissique et j'ai besoin d'aide" Oui, c'est rare d'avouer que nous sommes des...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages