Histoire vécue Psychologie > Psychothérapie      (3294 témoignages)

Préc.

Suiv.

La psychothérapie m'a aidée à mettre de l'ordre dans ma vie

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 15/03/11 | Mis en ligne le 16/11/11
Mail  
| 382 lectures | ratingStar_223669_1ratingStar_223669_2ratingStar_223669_3ratingStar_223669_4
J'avais totalement perdu confiance en moi après plus de 20 ans de cohabitation. Ajouté à cela, des délires virtuels sur le net où Mr écrivait qu'il ne m'aimait plus et restait pour sa fille... "Coneries" selon lui après avoir été démasqué - coup classique du mec qui assume - Grosse claque pour moi, qui comme bien d'autres avait donné le meilleur de moi même dans cette relation (enfin je crois)... J'ai eu du mal à comprendre et j'ai surtout eu le tort de tout mettre en oeuvre pour qu'il change d'avis à mon sujet !!! Qu'est ce que j'ai pu être nulle sur ce coup !!!! Bien sûr il s'est abreuvé jusqu'à plus soif de ce que j'ai pu donner, attendant la suite ou encore davantage, tel le petit garçon à sa maman ! Ma fille de bientôt 21 ans aujourd'hui, m'a fait prendre conscience que ce petit avait un sérieux problème quand elle a décidé depuis bientôt 3 ans maintenant de ne plus lui adresser la parole ; évidement, le petit enfant gâté ne s'est pas une seule fois remis en question, préférant dire que... C'était de ma faute. J'ai préféré faire dans le calme en arguant du fait que pour recevoir il faut AUSSI donner mais aller faire comprendre ce discours à un pré-ado de 46 ans, flanqué d'un sérieux syndrome de Peter Pan pour achever le tableau !!! Voila un petit raccourci de ma situation, assez longtemps évoqué sur le site. Je préfère faire court. J'ai entrepris une thérapie avec une psy GENIALISSIME, voilà bientôt 2 ans je crois et ai recouvré dans la douleur, aussi, un peu d'estime de moi, en essayant au début de LE comprendre ! Ah on ne se refait pas !!! J'ai repris mes cours et ai repassé un concours sans plus de procrastination du style que je ne l'aurais pas ou que je ne retiendrai rien. Sans lui faire part ni de mes doutes ni de mes états d'âme : AUCUN INTERET, car il a toujours voyez-vous des soucis plus important que ma santé physique ou mentale. J'ai ensuite commencé à faire la balance entre ce que je donnais et ce que lui donnait. Heu, l'instrument avait la fâcheuse tendance à pencher vertigineusement de mon côté, malgré les nombreux essais... Mr était invariablement, non pas dans le don, mais dans l'attente ! Et moi, je commençais du coup à moins souffrir et à être moins frustrée... Je m'étais donc complètement fourvoyée toutes ces années durant ? La réponse était un grand Oui... Mais qu'importe, je dirais, ne me fallait il pas aller de l'avant... J'ai senti que je prenais un virage sans retour quand j'ai compris que je en voulais plus qu'il me touche... Rien que l'idée me révulsait. Moi qui l'avait tellement aimé (30 ans) et qui pensais que jamais ce sentiments ne pourraient se tarir. Sauf que mon apaisement ne sera que de courte durée, puisque j'expérimente actuellement de nouveaux sentiments : je ne le supporte plus, même s'il n'ouvre pas la bouche ; il faut dire que sa présence à la maison se limite au duo télé/pc en simultané !!! Cela a commencé par des crampes d'estomac spectaculaires, des nausées, vertiges, que je mettais d'abord sur le compte de ma tension plutôt basse. Ma dernière visite chez le médecin me confirmera le contraire... La tension est bonne mais je suis sous pression... Presque une révélation, tant je m'imaginais pas que mon rejet puisse avoir de telles manifestations intérieures... Le médecin me prescrit des anxiolytiques très légers à prendre à la demande pour m'apaiser. Mon premier comprimé pris dans la matinée, j'ai quasiment dormi hier soir jusqu'à 20h10... Je n'ai plus de crampes aujourd'hui, je me résous donc à croire que le médecin avait vu juste...
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


223669
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

A la recherche d'un ou d'une confident(e)... - amities et relations personnelles

image

Bonjour, Je me permet de te répondre car j'ai vécu les mêmes choses il y a quelque temps avec une ancienne amie qui m'a trahis donc je comprend ta situation. Moi aussi j'ai du mal à faire confiance aux gens au (pseudo) amis car on finit toujours...Lire la suite

Qu'auriez-vous fait ? aimez un pn n'est pas evident

image

Moi cela fait un mois que j'ai compris que je suis un PN. Tu trouvera plus de détails sur la discussion que j'ai ouvert hier soir et qui s'appelle "Je suis un pervers narcissique et j'ai besoin d'aide" Oui, c'est rare d'avouer que nous sommes des...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages