Histoire vécue Psychologie > Psychothérapie      (3294 témoignages)

Préc.

Suiv.

Les dégâts des parents sur un enfant

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 441 lectures | ratingStar_39770_1ratingStar_39770_2ratingStar_39770_3ratingStar_39770_4

Hier, j'ai eu un rendez-vous psy, avec un thérapeute très bien, enfin que je trouve très bien.

J'ai décidé de laisser tomber ma psy qui m'aide bien, ok, mais je trouve que ça traine !

En une séance chez ce monsieur, j'ai compris des choses !

Il paraît qu'une thérapie, ça peut faire mal pour faire du bien ! Ce matin, je suis dans la phase où ça fait super mal !

Il est où le bien dites ? Hein ?

Voilà. J'ai compris que cette femme que l'on appelle ma mère, à force de m'avoir martelé la tête depuis que je suis bébé, comme quoi je n'étais pas désirée, comme quoi, si elle avait pu, elle aurait avorté, comme quoi je ne suis qu'une nulle, que je n'ai jamais bien travaillé à l'école, etc… a provoqué chez moi un manque de confiance énorme.

Mais surtout, surtout, une quête d'affection énorme aussi. Total : aujourd'hui, je suis quelqu'un qui a une énorme blessure. Un manque énorme. Même s'il me semble avoir "fait le deuil" d'une "maman comme je l'aurais rêvée", c faux ! J'ai juste reporté sur mon entourage ma recherche d'affection, d'attention, de "compliments" peut être !

Voilà aussi pourquoi, quand aujourd'hui on me martelle la tête pour d'autres choses, genre que je donne une vie pourrie à mon fils, eh bien je ne sais réagir autrement qu'en courbant l'échine.

Et j'encaisse. Je suis en fait quelqu'un de très vulnérable psychologiquement ou "affectueusement parlant".

Or, les gens en face de moi, ont leurs problèmes aussi, sauf qu'eux n'ont peut être pas cherché à se comprendre.

Donc ils s'en "prennent à moi", car je suis la proie facile, puisqu'on me dit "mais tu es nulle" et je veux bien !!!!!!!!

Et ainsi, j'accumule les "attaques" en tout genre : l'an passé c'était la maitresse de mon fils qui me "harcelait" chaque jour pour me dire que mon fils était un monstre, qu'il ne réussirait jamais, etc…

Puis ça a été ce pseudo psy au cmp, qui me faisait passer des entretiens toutes les trois semaines environ, où il me rabachait que ma vie crééait des problèmes à mon fils et qui me disait combien moi je lui faisais du mal (à mon fils) , etc…

J'ai aussi compris que l'une de mes occupations favories dans la vie était de rendre les gens heureux. Sauf que parfois, les gens sont "incapables" d'être heureux, tout simplement. Donc moi je n'y peux pas grand chose. Mais je continue, je continue, car ce sont des personnes que j'aime ! Et je m'épuise !

Tout ça, tout ça, en me laissant de côté, et en ne me faisant bien évidemment aucune "protection psychologique".

Voilà. Donc aujourd'hui, je pleure, je pleure, je pleure ! Pourquoi ? Je sais pas ! Finalement, je devrais être plutôt contente d'avoir compris ça ! Oui, c sûr. Mais… bin je me dis que d'un autre côté, mierde, j'ai 40 ans, et je devrais pouvoir faire fi de cette façon de grandir que j'ai connue !

Eh non !

C peut être ça en fait qui me déprime tiens !
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


39770
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

A la recherche d'un ou d'une confident(e)... - amities et relations personnelles

image

Bonjour, Je me permet de te répondre car j'ai vécu les mêmes choses il y a quelque temps avec une ancienne amie qui m'a trahis donc je comprend ta situation. Moi aussi j'ai du mal à faire confiance aux gens au (pseudo) amis car on finit toujours...Lire la suite

Qu'auriez-vous fait ? aimez un pn n'est pas evident

image

Moi cela fait un mois que j'ai compris que je suis un PN. Tu trouvera plus de détails sur la discussion que j'ai ouvert hier soir et qui s'appelle "Je suis un pervers narcissique et j'ai besoin d'aide" Oui, c'est rare d'avouer que nous sommes des...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages