Histoire vécue Psychologie > Psychothérapie      (3294 témoignages)

Préc.

Suiv.

Les problèmes sont venus à la naissance de notre fils

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 404 lectures | ratingStar_91507_1ratingStar_91507_2ratingStar_91507_3ratingStar_91507_4

Moi j'ai rencontré la femme de ma vie (à tous les sens du terme) dans une clinique psy, 15 ans de moins que moi, jeune, intelligente, pertinente, erudite, cultivée pleine d'humour. Nous etions en phase, pleins de projets. Je l'ai aimé, adoré, admiré, comblé, donné sans remord aujourd'hui, 8 ans de ma vie, je n'ai plus vu les autres, les miens, mes enfants de mon 1er mariage. J'ai accepté a mon age de lui donné un enfant.

Nous avons vécu en union libre deux ans et deux ans marié car bien sur je l'ai épousée et à la naissance de notre fils, les problèmes sont venus : a la moindre contrariété, fugues, mutisme le regard posé sur un point vague, les yeux dans des volutes de fumée, ensuite violence et cruauté mentale.

Elle ne cessait de qualifier les hommes de sa vie de pervers (père, g-père, frère,).

Alors je lui ai acheté le livre de MF Hirigoyen : "le harcellement moral, la violence perverse au quotidien". Ce livre est devenu son livre de chevet. Je pense que sa mémoire et sont intelligence logique ont fait le reste.

Elle est parti en emmenant notre fils. À la 1ere audiance le juge m'a confié la garde, dans son 1er divorce elle n'avait pas obtenu la garde de son ainé.

Au cours de l'enquête psy demandée par le juge, après 3 entretiens d'une demi-heure et 4 questions sur mon histoire par une pro qui avait déjà son diagnostic avant d'avoir commencé les entretiens, je me suis retrouvé classé pervers nacissique. Ma première épouse avec qui j'ai vécu 26ans et mes enfants ont protesté contre ce rapport assassin, produit comme arme fatale dans mon divorce. Ce rapport, pourtant document à usage restreint, devant rester dans la procédure à circulé bien au delà du cercle judiciaire. Elle l'a produit jusqu'au psy scolaire, aux assistantes sociales, au juge des enfants. Elle me denigre en l'utilisant hors de son cadre alors qu'il n'y a pas encoreeu de contre expertise et j'ai assez depensé de fric pour en demander une.

Je mets en garde tous les gens dans notre situation, contre l'utisation malsaine que l'on peut faire d'ouvrage spécialisés destinés d'abord à l'usage des professionnels mme s'ils sont vrais, sincères et bien écrits car justement il faut compter sur l'utilisation des effets justement pervers des bons conseils que l'on y prodigue.

Paradoxalement, ce document largement abusif et de parti pris m'a reveillé de ma torpeur et m'a donné l'energie pour réagir, cela au prix de beaucoup de souffrances.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


91507
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

A la recherche d'un ou d'une confident(e)... - amities et relations personnelles

image

Bonjour, Je me permet de te répondre car j'ai vécu les mêmes choses il y a quelque temps avec une ancienne amie qui m'a trahis donc je comprend ta situation. Moi aussi j'ai du mal à faire confiance aux gens au (pseudo) amis car on finit toujours...Lire la suite

Qu'auriez-vous fait ? aimez un pn n'est pas evident

image

Moi cela fait un mois que j'ai compris que je suis un PN. Tu trouvera plus de détails sur la discussion que j'ai ouvert hier soir et qui s'appelle "Je suis un pervers narcissique et j'ai besoin d'aide" Oui, c'est rare d'avouer que nous sommes des...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages