Histoire vécue Psychologie > Psychothérapie      (3294 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ma fille ne veut plus aller au collège.

Témoignage d'internaute trouvé sur sante-medecine-ccm - 22/12/11 | Mis en ligne le 08/05/12
Mail  
| 711 lectures | ratingStar_252217_1ratingStar_252217_2ratingStar_252217_3ratingStar_252217_4
Je pense qu'il vaut mieux avoir l'avis de quelqu'un qui à été concerné plutôt que de donner des hypothèse : Je sais pas si je suis la mieux placé pour parler, mais j'ai 14 ans tout juste maintenant et pendant 1 ans et demi (l'année de mes 13 ans) , j'ai manquée l'école de manière assez régulière (environ 3 mois d'absences dispersé séparément sur toute mon année scolaire, je n'avais plus assez de bulletins d'absence dans mon carnet) , n'hésitant pas à sécher pour éviter d'aller à "l'abattoir". Surtout, n'hésitez pas à la poussez pour qu'elle y aille, expliquez lui que la situation risque d'empirer, qu'arrêter d'aller à l'école ne changera rien, et que c'est un cercle vicieux. Emmenez la voir un psy. Moi je l'ai demandé moi même à ma mère et cela m'a aidé. Par contre, si elle ne veut pas, demandez conseil à un spécialiste en qui vous avez confiance. Personnellement, quand cette période m'est arrivé, mes parents était en plein divorce et j'ai dû changer d'école en milieux d'année. Ça m'a causer un choc (je traversais l'une des meilleure période de ma vie, ma mère et moi avions déménagé dans une autre maison que celle de mon père. Le rêve à durer 3 mois, et après *BOOM* le choc. En plus il y a eu des "complications"… (ma mère à été forcée de déménager pour se protéger contre mon père). Quand je suis arrivée dans mon nouveau collège, j'avais peur de me retrouver seule (alors que d'habitude je trouve toujours un (es) ami (es) partout où je passe) , et en même temps je ne parlais à personne. J'ai fini par me retrouver toute seule, comme je ne l'avais jamais été depuis la première fois de ma vie ça m'a fait un choc atroce, je trouvais cette sensation horrible et je me disais que c'était de ma faute (après tout je parlais à peine aux filles et aux garçon de ma classe, il devait me trouver pesante… Mais en même temps je leurs en voulais). Je voulais retourner dans mon collège, retrouver mes amis tout les jours et pas seulement pendant les vacances. C'était vital. Mais c'était aussi impossible. Ensuite je suis aller voir un psy, et j'ai demandé à ma mère de me changer de collège à partir de la rentré. Maintenant, je vais un peu mieux, mais parfois je fait des rechutes (mini-rechute mais rechute quand même). Mon principal problème c'était que j'avais peur de me retrouver seule comme dans le collège où il j'étais arrivée après le déménagement. Puis je me suis trouvé un groupe d'amis et je me sens mieux, à présent. En espérant que mon histoire puisse vous aidez, en tout cas ça fait du bien de se confier… J'ai vu qu'il avait beaucoup d'avis de maman, alors moi, je vous donne mon expérience de fille ! =). Ne me jugez pas sur mon âge, s'il vous plait. Je sais que j'ai fait des fautes d'orthos (surtout sur les "é" "ée").
  Lire la suite de la discussion sur sante-medecine.commentcamarche.net


252217
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

A la recherche d'un ou d'une confident(e)... - amities et relations personnelles

image

Bonjour, Je me permet de te répondre car j'ai vécu les mêmes choses il y a quelque temps avec une ancienne amie qui m'a trahis donc je comprend ta situation. Moi aussi j'ai du mal à faire confiance aux gens au (pseudo) amis car on finit toujours...Lire la suite

Qu'auriez-vous fait ? aimez un pn n'est pas evident

image

Moi cela fait un mois que j'ai compris que je suis un PN. Tu trouvera plus de détails sur la discussion que j'ai ouvert hier soir et qui s'appelle "Je suis un pervers narcissique et j'ai besoin d'aide" Oui, c'est rare d'avouer que nous sommes des...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages