Histoire vécue Psychologie > Psychothérapie      (3294 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ma psy répond au téléphone

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 10/06/10 | Mis en ligne le 22/05/12
Mail  
| 203 lectures | ratingStar_257952_1ratingStar_257952_2ratingStar_257952_3ratingStar_257952_4
Bonjour à tous. Ça fait bien longtemps que je ne suis pas revenue sur ce post et je suis étonnée de voir qu'il est remonté. Du coup, ça me donne envie de vous raconter la suite, histoire que vous voyiez bien que certains psy sont plus malades que leurs patients. Donc, en 2008 j'ai vu pendant environ 6 mois cette psy qui répondait au téléphone pendant les séances, qui était toujours en retard (parce qu'elle devait assurer des urgences ou faire la sieste…) , ce qui fait que ses séances de 30 mn toutes les 3 semaines devenaient des séances de 20 mn, et encore, à condition qu'elle n'ait pas tout simplement oublié de marquer mon RDV sur son agenda… Comme je me sentais vraiment frustrée niveau temps de parole, je lui ai proposé d'écrire ce que j'avais sur la patate et de lui laisser le soin de lire tout ça entre les séances. Elle me dit OK et qu'elle soulignerait les points à travailler la fois d'après. Ça me convenait bien, ce système, car j'aime m'exprimer par écrit. Sauf que la deux ou troisième fois, je lui laisse le récit d'un épisode particulièrement violent de mon histoire. Deux jours après, je reçois chez moi un mot d'elle me disant que mon texte l'a tellement bouleversée qu'elle a failli m'appeler au téléphone… Comme entre temps elle m'avait annoncé qu'elle avait eu 3 cancers (oui, vous avez bien lu ! ) , je me suis dit STOP ! Je ne peux plus me confier à cette femme qui me renvoie ses propres émotions au lieu de rester neutre et de m'aider à surmonter mes traumatismes, comme son rôle l'exige. Alors, bien sûr, je suis partie en courant… J'ai mis presque deux ans avant de pouvoir à nouveau consulter un psy. Méfiance, méfiance… Finalement, me sentant plutôt mal en point, je m'adresse au CMP de mon bled. Là, je rencontre une psychiatre qui m'annonce qu'elle ne fait pas de thérapie. Bon, je demande à voir un psychologue. Impossible, la seule qui travaille là est en maladie depuis… un an, et pas remplacée. Je peux, si je le souhaite, avoir des séances de paroles (je ne sais pas comment appeler ça autrement) avec une infirmière-psy, formée à l'écoute. J'accepte, faute de mieux. Très sympa, l'infirmière. On papote comme de vieilles copines et elle me balance quelques bons lieux communs du genre : "il faut penser à vous", "il faut clore ce dossier", "il faut sortir et vous faire des amis", etc… etc… Rien qui m'aide à surmonter mes névroses, c'est sûr. Je vois la psy toutes les 6 semaines environ. Elle prend quelques notes. Je l'ai vue 4 fois en 6 mois. L'autre fois, elle m'a complètement dégommée en me balançant des trucs hyper durs sur mon devenir. En résumé, je n'avais rien à espérer et pas d'autre porte de sortie que les médicaments. J'ai attendu la séance d'après pour lui dire ce que je pense de ses méthodes. Ça a bien chauffé. En résumé : soit on a les moyens de se payer un bon thérapeute, soit on se contente des psy conventionnés et là, on a un max de chances de tomber sur les plus ringards du système.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


257952
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

A la recherche d'un ou d'une confident(e)... - amities et relations personnelles

image

Bonjour, Je me permet de te répondre car j'ai vécu les mêmes choses il y a quelque temps avec une ancienne amie qui m'a trahis donc je comprend ta situation. Moi aussi j'ai du mal à faire confiance aux gens au (pseudo) amis car on finit toujours...Lire la suite

Qu'auriez-vous fait ? aimez un pn n'est pas evident

image

Moi cela fait un mois que j'ai compris que je suis un PN. Tu trouvera plus de détails sur la discussion que j'ai ouvert hier soir et qui s'appelle "Je suis un pervers narcissique et j'ai besoin d'aide" Oui, c'est rare d'avouer que nous sommes des...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages